Prendre de la hauteur !

Escarpins San Marina

Etre perchée sur des talons de 8,5 cm (on déconne pas avec le 1/2 centimètre en plus), c’est avoir une vision du monde différente, parfaitement madame !

En mesurant près d’1 mètre 80 (ok de façon artificielle), ça vous change la perspective et toutes vos habitudes : tiens l’évier est subitement beaucoup plus bas (moins pratique pour la vaisselle) et votre mari vous semble court sur pattes, il se venge alors en ricanant dès qu’il vous voit mettre un pied devant l’autre.

Car voilà, ce n’est pas donné à tout le monde la démarche fluide en escarpins et pour le moment je fais plus référence à un petit poney mal dégourdi qu’une femme fatale qui en a sous le capot.

Qu’à cela ne tienne, j’ai la ferme intention d’améliorer ce point épineux donc entrainement dans la cuisine (on a déjà vu plus glamour mais comme on s’affaire à autre chose en station debout, on fait moins une fixette sur ses pieds) et dans mon atelier.

Objectif : bientôt le trottoir (mouaaah) sans avoir l’air d’une gourde.

Rien de tel que des escarpins pour être féminine (la cambrure, la finesse d’un talon, la naissance des orteils, mmmh !), je commence à y prendre vraiment goût même si je soutiens mordicus qu’on peut l’être aussi en baskets, si si !

J’ai donc craqué pour cette paire très classique/intemporelle chez San Marina, presque dadame dans ce coloris camel en cuir lisse, évidemment vous ne me verrez pas avec la panoplie petit tailleur strict et sac assorti, je les préfère sans surprise portés avec un jean.

Continuer la lecture

Tu vas à Rio ? (ou à Dunkerque)

Escarpins Mellow Yellow

Voilà la question que mon homme m’a posé ce matin en apercevant mes jolis souliers.

Non, mon chou (enflure), je ne vais pas au carnaval !

Là dessus, ma poulette qui ne fait pas de quartiers sur certains de mes choix vestimentaires s’est fendue d’un énorme beurk complété de « ça fait trop mémé ».

Quelque part j’en conviens, c’est vrai qu’ils ont un côté super rétro ces petits escarpins « kitten heels » voire désuet, on aime ou on aime pas hein !

Pas vraiment mon style habituel, j’ai pourtant eu un énorme coup de cœur au premier coup d’œil (on ne peut nier un air de famille avec les modèles Patricia Blanchet), toutefois un bémol sur le petit talon assez particulier que je trouve sur le coup un tantinet cucul.

Une fois aux pieds, on ne le voit presque plus ce talon (qui me grandit mine de rien de 5,5 cm, ça se prend toujours) et je suis autant conquise par leur dégaine que leur confort, des vrais petits chaussons.

Mes derniers doutes s’envolent avec la validation des copines sur place ainsi que les avis majoritairement favorables sur Instagram, merci à vous toutes !

Continuer la lecture

Frais de port offert sur l’e-shop !

Une souris dans mon dressing créations

Il semblerait que le printemps daigne enfin prendre ses quartiers alors pour fêter le retour du soleil, je vous propose les frais de port offerts sur tout l’e-shop aujourd’hui et demain (soit jusqu’au 8 avril minuit) avec le code SOLEIL ! (à saisir juste en-dessous du récapitulatif de votre panier)

Info robe Bonnie en chambray : les tailles 2 et 3 arrivent très prochainement, mille excuses pour ce délai supplémentaire.

Une nouveauté arrive à la fin du mois et les blouses peplum Chloé reviendront courant mai dans un tissu plus léger en écru et rose poudré, toujours avec le liseré lurex doré.

Belle journée ensoleillée à toutes !

Manteau jacquard et escapade parisienne

Veste jacquard La Redoute 1

En attente dans mon placard depuis quelques mois déjà, j’ai étrenné ce manteau pour la première fois ce weekend, imaginez l’excitation quand vous avez rongé votre frein faute d’une météo clémente.

Celles qui me suivent sur Instagram savent ce qui lui est arrivé : floutch ! La grosse fiente de pigeon verdâtre/marronnasse qui recouvrait une bonne partie de mon épaule, c’était cadeau de bienvenue à Paris.

Bien sûr, je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite (ils opèrent en silence ces fourbes), on faisait les belles avec ma Faustinette dans le quartier du Marais jusqu’à ce qu’elle pousse un cri horrifié « maman, t’en as partout ! », dans une boutique comme COS rue des Rosiers, ça fait pas du tout désordre.

Mon Dieu, comment je vais retirer cette infâme chose sachant que dans moins de 2 h, on doit être à l’autre bout de la ville pour assister au prime de The Voice : le but ultime de cette courte escapade parisienne, royalement invitées par La Redoute, eux-mêmes partenaires de l’émission.

Un peu d’huile de coude, petit savon de l’hôtel et sèche-cheveux vite-vite, c’est la course mais on arrive présentables, pique-nique sous le bras et à l’heure, c’est-à-dire 19h30. Ma poulette est comme une dingue depuis jeudi soir, a priori on va vivre une expérience un peu hors du commun, la chance !

Plutôt bien placées dans une sorte de régie, on a une super vue d’ensemble (sauf des coachs, on est derrière les fauteuils rouges) et c’est vraiment très drôle de découvrir l’envers du décor :  le plateau beaucoup plus petit que ce qu’on imaginait, le chauffeur de salle (un morceau celui-là) qui s’agite dans tous les sens en livrant ses consignes (s’agirait pas d’applaudir au mauvais moment), toute la technique (une fourmilière), les raccords maquillage, les sourires sur commande de Nikos A. et Karine F. (hors antenne, vas-y que je remonte franchement mon bustier), les candidats archi-stressés qui se tortillent pendant qu’on dresse leur portrait sur petit écran, les décors installés et virés en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, le sein qui s’échappe de la robe d’une danseuse du Crazy Horse (enfin la robe, disons plutôt un voile sur des z*zettes à l’air)…

Mais le clou de la soirée : être introduites dans la « V Room », la fameuse petite pièce rouge derrière le plateau, on a pu faire quelques photos souvenirs avec plusieurs candidats et individuellement siouplait, elle était dans la quatrième dimension à ce moment précis, des millions d’étoiles dans les yeux.

Pas moyen d’approcher les coachs super stars en revanche, ils n’arrivent qu’à la dernière minute et s’éclipsent très vite.

A peu de choses près, j’étais donc habillée comme ça samedi, en baskets pour crapahuter et tenir debout longtemps, mais ça y est je crois que ça devient jouable côté talons, je les ai supportés toute la journée, un record !

Continuer la lecture

Page 1 sur 237123Dernière page »

Newsletter

Archives

Blog commercialisé par :