Les nouveautés de septembre sont en ligne !

creations-une-souris-dans-mon-dressing

Alors « nouveautés », c’est sans doute un bien grand mot puisque vous connaissez déjà ces modèles.

Toujours prudente sur les quantités que je fais produire, je préfère y aller mollo au début et prévoir ensuite d’éventuels réassorts.

Vous aviez ainsi découvert en juin la robe Garance et la blouse Emma et je n’imaginais pas que la rupture aurait lieu si rapidement, presque trop vite d’ailleurs compte tenu de difficultés que j’ai rencontrées pour suivre le rythme d’envoi des colis et réponses à vos questions.

Bien entendu je ne vais pas m’en plaindre, il y a un côté grisant indéniable, ce serait odieux de prétendre le contraire !

Pour tenir le cap, je peux compter parfois sur un petit coup de main de mes deux ados (qui ont forte propension à me prendre pour un distributeur automatique). Tant que c’est rémunéré par môman, ils exécutent quelques tâches logistiques simples (plier des docs, tamponner des enveloppes…), tandis que mon mari gère des fournées Poste (avec lui c’est gratos, youhouuu !).

En fait, cet aspect « familial » (qui a aussi ses limites) me plait bien dans cette aventure : d’un point de vue « éducatif » mes enfants réalisent que rien ne tombe tout cuit dans le bec (une aubaine si je considère leur baoab dans la main) et de leur côté, ils m’aident naturellement à prendre du recul et garder les pieds sur terre. Bon, ils se passeraient volontiers de mes sautes d’humeur les jours de stress, contrariétés et autres remises en question mais ça fait partie du package all-in ! #mégère

Ce soir, c’est joie dans mon cœur ! Je suis très heureuse de vous présenter les déclinaisons d’Emma dans des coloris intemporels et faciles à associer (écru, bleu marine, bordeaux et noir) ainsi que le réassort des robes Garance en noir et bleu marine.

Continue reading »

La reprise ! (et petits prix de fin de saison sur l’e-shop)

Caraco soie dentelle La Redoute 1

Pas facile-facile de revenir par ici après 4 semaines de complète déconnexion et en relisant mon post de l’an dernier à la même période, je pourrais vous raconter exactement la même chose, soit grosso modo :

– Une valise surchargée qui pèse un âne mort pour porter quasiment tous les jours short et débardeur (ou t-shirt de magazine), et mentir comme un arracheur de dents auprès de mon homme « je te juuuure que j’ai tout mis, allez sauf un t-shirt manches longues et 2-3 bijoux, vraiment ! » Pourquoi il ricane comme un abruti sérieux ? #mauvaisefoi

– Une quantité indécente de rosé, mojitos, chips, pain, fromage, choc’…ingurgités, bravooooo !

– Forcément la déconvenue (prévisible) sur la balance et avoir toutes les peines du monde pour faire baisser cette saleté de chiffre #garce (et donc rentrer mon postérieur dans mes jeans) malgré une sérieuse mise au vert depuis 1 semaine déjà #grossedalle et une reprise douloureuse du sport #cestçadevieillir

La seule différence par rapport à l’an dernier et pas des moindres, l’été joue les prolongations et ça change tout !

Certes, il faut bien se remettre au boulot et préparer la rentrée mais porter encore nos tenues estivales permet une transition nettement plus douce, vous trouvez aussi ?

Depuis mon retour, j’ai ainsi pu porter ce qui a végété sur cintre(s) en vacances (des bricoles, on est d’accord ??!), en privilégiant le noir, les coupes fluides et/ou un peu amples, bref de quoi « flouter » ces petites misères. Inutile de se faire plus de mal en cherchant à enfiler des vêtements rétrécis au rosé hein !

Outre ce plaisir de « rentabiliser » un peu plus le vestiaire d’été, j’ai aussi très vite reluqué les nouvelles collections, on ne se refait pas.

Si les gros pulls, parkas et manteaux déjà présents en boutiques me filent un bourdon pas possible (ils ont vu la vierge ou bien ??), je ne suis évidemment pas contre quelques nouveautés qui matchent avec d’autres pièces plus anciennes et hop, la sensation d’une tenue complétement renouvelée !

En témoigne ce petit caraco en pure soie bordé d’une jolie dentelle, léger comme une seconde peau, il fera aussi le job sous un pull doudou col V. Le plus tard possible, merci.

Associé à un pantalon « vieux » de 3 ans qui a le bon goût d’être un peu trop grand en temps normal et c’est comme si je m’étais offert une combi, les inconvénients pratiques en moins, parce que y’a rien à faire je trouve trop humiliant de se retrouver en soutif au petit coin et vu les litrons de tisane drainante/élimination/ventre plat que je me siffle chaque jour (en version glacée, suis pas maso non plus), je vous fais pas un dessin #pissemémé

Continue reading »

Une robe peut en cacher une autre !

1 Robe noire La Redoute

Quand il fait très chaud comme ces derniers jours (chaleur qu’on aura quand même attendue comme le Messie), il m’arrive d’être prise au dépourvu côté looks.

Alors vous allez penser « non mais sérieusement, elle se fout de nous avec son placard surchargé ?!!« . Pas faux.

J’ai certes un choix non-négligeable (sans déc’ !), d’autant plus que je conserve beaucoup de choses d’un été à l’autre, mais à bien y regarder, si je peux remplir (à l’aise) une grosse valise de vacances avec une flopée de shorts, jupes et robes très courtes qui collent parfaitement au contexte « plage-tongs-on-se-détend-du-gland« , tout ce petit monde s’adapte moins aux journées boulot du lundi au vendredi.

Du coup, soit mes robes sont trop couvrantes pour supporter les températures caliente, soit elles font carrément touriste et madame a ses principes vieille France qui ne s’arrangent pas avec l’âge.

A force, je deviens même rétrograde avec ma fille de 13 ans « ton short n’est pas un peu court pour sortir comme ça dans la rue ? Et ton top TRES près du corps, c’est un peu limite nan ?!« 

Sur ce point, ma mère à qui je confiais mes interrogations au sujet des looks en mutation de mon ado, a vu juste: « ta fille grandit et c’est pas facile à accepter« , ouch !

Et pour couronner le tout, si j’étais parfaitement honnête, je reconnaitrais même parfois une pointe de jalousie à son égard, ça craint !! (Rhaaaa ses mini-fesses archi-fermes sans un pet de cellulite, vas-y donne-les à ta daronne chérie !)

Bref, revenons à cette histoire croustillante de robe, il m’en FALLAIT donc une la plus légère possible, avec une longueur décente (pour la semaine donc) et que je puisse aussi glisser dans ma valise.

Et je n’avais ni le temps, ni le courage de me la coudre moi-même, ces derniers jours étant consacrés à la finalisation d’un nouveau modèle pour l’automne prochain, tellement sympa de travailler des tissus épais avec manches longues quand il crève de chaud #bonheur

Puisque les soldes sont aussi faites pour mettre la main sur des pièces pas forcément données à l’origine et qui deviennent de (très) bonnes affaires, autant taper de côté là, avec un peu de chance, elle sera parfaite et bingo, c’est le cas !

Elle est tellement agréable à porter que je me suis commandé la même dans l’autre coloris !

Continue reading »

Vivement la plage ! (petit avant-goût inside)

Clic Clac des plages 1

A l’approche des vacances (dans 3 semaines ici #yenpeuxplou), je ne vais pas vous parler de ma valise qui sera évidemment au bord de l’explosion (pour porter quasi le même short tous les jours) mais plutôt du matos qu’on emporte chaque année histoire d’être installés à la plage comme des nababs.

Flanqués de notre éternel tandem glacière-parasol, on fait un peu office de Tuche ou Jacky’s Family et à vrai dire, c’est complétement assumé car rien n’est plus agréable que de poser ses fesses où on veut (si possible loin des doigts de pieds du voisin) en se servant un bon petit rosé frais au bord de l’eau.

Et plutôt que les poser (nos fesses) sur une serviette qui sera vite recouverte de sable tout en ayant mal au dos et au coudes à force de chercher un appui à peu près confortable, on emporte aussi des petits matelas pliants avec dossier multi-positions, la totale ! Rassurez-vous, on n’est pas beaufs au point de claquer de la musique.

Là vous devez quand même penser qu’on s’approche dangereusement d’un âge critique, avachis côte à côte en se disant « on est bien maman hein ! » « ah ouais papa, on est bien… ».

Mais vous allez voir, ce « clic-clac des plages », c’est le transat nomade branché, rien que ça !

Ici on l’utilise depuis quelques années déjà, c’est un de nos vieux potes qui l’a crée et distribué aux copines à l’époque pour qu’on le teste, validé !

Dans le Sud où on se retrouve chaque été avec une floppée de ch’tis, pas une copine ne rapplique à la plage sans son it-accessoire (uhuh !).

Léger, pas encombrant, facile à déployer et replier, plutôt joli dans son design actuel et vraiment pas cher, on l’emporte partout et mine de rien il contribue à passer d’encore meilleures vacances.

Parfait à la plage, il se prête aussi volontiers à une journée au parc ou même sur un petit balcon pour bouquiner au soleil sans envahir l’espace. En rando à la montagne, peut-être un peu moins utile…

Et puisqu’il fait EN-FIN beau, j’ai enfilé ma tenue de vacancière pour une petite démo sur la terrasse avec la bête.

Continue reading »