Category Archives: Shopping et bons plans

Un bon jean, c’est quoi ?

En matière de jeans, je suis devenue au fil du temps un tantinet exigeante (l’âge ma bonne dame) et qu’ils soient chers ou non, je passe au crible un certain nombre de critères, quitte à monopoliser la cabine d’essayage pendant 3/4 h (vieille et pénible)

Ceux qui me feront passer à la caisse et à l’inverse les rédhibitoires :

– Coupe flatteuse qui allonge la jambe (logique)

– Délavage naturel (rien de pire que des espèces de « moustaches » bien marquées ou un contraste trop important avec la couleur de base, comme s’il avait été javellisé sans ménagement au niveau des cuisses et des fesses #vulgos)

(Le jean neige d’un goût exquis est par exemple hors jeu, j’en ai fait l’amère expérience au collège toute fiérote d’être la seule à en porter, on comprend pourquoi hein !)

– Souplesse de la toile (sans être trop stretch, on veut pas un jegging non plus), là j’exécute toutes sortes de squats et contorsions pour m’assurer qu’il suit mes mouvements (gracieux) et qu’il revient en place.

– Emplacement de la taille et maintien :  trop basse, c’est le sourire du plombier et trop haute = gros boule + bassin élargi (ça et le « Mom Jean » de Brenda Walsh époque « Beverly Hills », j’évite direct). Le maintien quant à lui est plus sournois, devoir remonter son jean par les passants de façon distinguée, c’est insupportable et j’ai parfois du mal à détecter cette faille potentielle en cabine (souvent le problème chez Zara)

– Taille et emplacement des poches arrière : capital ! trop petites = gros derrière, trop grandes et/ou trop basses = fesses aplaties comme une crêpe. J’ai un faible depuis longtemps pour les jeans Levi’s, inégalables à mon goût en terme de flatterie pour l’arrière-train.

Ceci dit, je peux aussi faire preuve d’une grande contradiction (ex : ma collection indécente de jeans « Sally » Ba&sh : coupe et dégaine que j’adore mais fesses horribles, le bémol en général des boyfriends, une veste, une blouse ou un gilet long sont les bienvenus pour cacher tout ça !).

Bref, choisir le jean qui nous va bien en réunissant tous les critères importants pour nous n’est pas une mince affaire.

Ainsi, quand la marque Grain de Malice m’a proposé de venir découvrir leurs nouveaux jeans de rentrée et donner mon avis, j’ai sauté sur l’occase, les chefs de produits et stylistes auront certainement des petites astuces de pro à partager, pour nous guider au mieux dans ce choix délicat.

Parmi tous les modèles présentés ce jour là dans leurs bureaux, j’en ai retenu deux : le « London » coupe slim en deux coloris (brut légèrement délavé et gris) et le « Sydney » coupe boyfriend, coloris brut et je vous en livre mes impressions pour chacun avec leurs points forts et leurs points faibles.

Continue reading »

Trois occasions : trois tenues !

Passé 40 ans, on commence à bien se connaitre, du coup on sait dans l’ensemble ce qui nous va et ce qui valorisera au max notre silhouette.

On s’habille librement juste pour nous et pas pour faire plaisir aux autres, ce qui compte c’est de se sentir en accord avec soi-même et surtout pas déguisées parce qu’on a voulu suivre aveuglément (connement ?) la dernière tendance.

Ah ah le voilà ce fameux piège ! La tentation d’emprunter des chemins inhabituels pour mettre un soupçon de fantaisie dans sa routine vestimentaire. Il m’arrive de tomber dedans les 2 pieds joints pour m’en mordre les doigts à peine la saison finie.

Sans parler de la robe démente sur une copine qui ne le sera pas forcément sur nous et bam le hors sujet, vexant !

Moi par exemple, je sais que la taille haute ne convient pas ma morphologie, alors peut-être penserez-vous « nan mais qu’est-ce qu’elle raconte ?!! Avec sa silhouette, elle peut porter ce qu’elle veut, n’importe quoi ! »

Bien, c’est l’heure de vérité, je vais vous faire une petite confidence : si je choisis (et crée) des vêtements plutôt amples, ce n’est pas uniquement pour le look.

En vrai, J’ai du bide, oh pas un bazar énorme mais une « rondeur » tenace malgré le sport, que je ne peux même pas mettre sur le compte de mes 3 grossesses, elle a toujours été là (à moins que ce soit la binouze ?!).

J’exclus donc d’office les jeans taille haute, les robes trop près du corps, la tendance « wrap dress » n’est ainsi malheureusement pas pour moi, la ligne de couture (ou le lien à nouer) se place généralement juste au-dessus du bidon, j’ai l’air d’une vieille femme enceinte dans son premier trimestre, merci ça ira.

Ma seule parade quand vraiment je m’obstine, c’est d’arrêter de respirer, génial.

Plus sérieusement, la présence de fronces sur le vêtement offre un cache-misère efficace. Reste aussi la culotte gainante, mais un poil humiliant quand on se déshabille devant son homme.

Forte de ces divers constats, je suis entrée chez Caroll avec la ferme intention de ne pas m’égarer tout en honorant la mission qui m’était confiée : choisir et composer 3 tenues pour 3 occasions différentes :

– Un après-midi d’été, tenue fraiche et décontractée

– Une soirée d’été, tenue chic et légère

– Une tenue de cérémonie (mariage, baptême…)

En bonne élève, j’avais fait une première sélection sur leur site avec des pièces qui me « ressemblent », oh la la c’était sans compter sur la motivation et l’enthousiasme des conseillères qui mourraient d’envie de me voir essayer (et adopter) leurs modèles fétiches !

En particulier ceux qui témoignent de la nouvelle modernité de la marque et du message qu’elles veulent transmettre par la même occasion : « hey, on n’a pas que des vêtements classiques, conventionnels et un peu dadame ».

Qui a eu le dernier mot ? Surprise !

Continue reading »

Un imprimé (génial) = plusieurs options

Invitée par Somewhere il y a quelques jours pour sélectionner plusieurs pièces et composer une tenue, je savais grosso modo ce que j’y trouverais sur place.

Point de cropped-tops, robes à épaules dénudées, de chemises rayées en veux-tu en-voilà, de t-shirts à messages, de volants ou broderies florales dans tous les sens ou encore de moms jeans taille haute, ce n’est pas du tout le propos de l’enseigne nordiste (qui a aussi son bureau de style à Paris).

Attention, je ne crache pas dans la soupe des « tendances du moment », on peut même dire que j’y goûte selon mes envies (et le dosage) mais cette fois, j’étais contente d’entrer dans une boutique aérée qui propose plutôt des bons basiques intemporels ainsi que des jolies matières naturelles (lin, coton bio, Liberty…).

Il y a ce côté rassurant de piocher dans des pièces disons plus « classiques », on limite le risque de faute de goût et je remarque qu’en général elles sont aussi plus faciles à associer.

De même, j’essaie de prendre garde aux imprimés : si je ne visualise pas au moins 2-3 tenues différentes avec ce que je possède déjà dans mon placard, ça reste sur le portant.

Arrivée sur place, c’est tout le contraire de mes grands principes qui se produit : me voilà tout de suite attirée par cet imprimé fleuri sur fond rouge, présenté avec une marinière dans le même ton, oh la la, c’est LE coup de cœur !

La vendeuse qui capte direct mon enthousiasme me présente alors les 3 pièces dans cet imprimé : un pantalon, une chemise et une petite robe dans une belle viscose super douce et fluide, misère les 3 sont canons, va falloir choisir cocotte !

En cabine, c’est pas compliqué, je craque sur les 3 (qui parlait de dosage déjà ?!!)

Explications et looks !

Continue reading »

Un pull lurex : 2 possibilités ;)

– Votre mine depuis ce matin vous semble aussi fraîche que parfaitement reposée (ma parole, à qui appartiennent ces petits yeux assortis d’un teint verdâtre et chiffonné ??!).

– Côté digestion, vous avez « les dents du fond qui baignent », expression raffinée et poétique traduisant les excès de table #pardon

– Vous gardez encore en tête les vannes graveleuses et sans fin de tonton Maurice sur le petit Jésus dans la crèche, rhoooo celui là !

– Vous auriez étripé votre belle-mère avec ses remarques « Ah tu la prépares comme ça ta dinde ? Parce que moi…gnagnagna… » (en vrai la mienne est très cool, juré Mam’ ! Et la dinde on évite)

– Vos enfants zonent en pyjama en recomptant leurs étrennes.

– Vous ne pensez qu’à une chose : faire comme eux et surtout DORMIR.

(Liste non exhaustive, cela va de soi)

Pas de doute, on est bien le 26 décembre !

Et dans moins d’une semaine, on remet ça, ouch !!!

Et qui dit réveillon du 31 décembre, dit casse-tête de la tenue sinon ce serait trop facile.

Il y a bien cette petite robe super chic et festive repérée l’autre jour dans une vitrine mais alors dès le 1er janvier, concrètement on en fait quoi ? Sans parler du risque de se retrouver « overdressed » alors que le ton de la soirée ne va pas forcément dans ce sens.

Bref, encore une pièce qui va encombrer le placard et qu’on n’aura même pas envie de reporter l’année suivante.

Vous commencez à me connaitre, je privilégie de loin une petite pièce facile à recycler au quotidien.

A l’image de ce pull lurex avec son joli nœud dans le dos que je porte aujourd’hui avec un gros gilet cocoon et qui fera tout aussi bien aussi l’affaire le 31 en changeant juste les accessoires.

Continue reading »