Le dilemme du sweat

Sweat Balzac, veste H&M, sac Jérôme Dreyfuss

Il m’arrive de faire comme un petit blocage avec les sweats car voilà, j’ai la trouille d’être habillée comme mes lardons, et du coup de renvoyer l’image d’une maman qui veut faire cool et djeun’s à tout prix.

« Yo les gars, ça swag ? » à leurs copains tant qu’on y est !

Peut-être trop décontracté, trop connoté « school », en particulier avec un print ou un message.

Réflexion un rien débile, d’abord parce que j’en ai déjà quelques uns dans ce même registre et ça me ferait aussi un peu mal aux miches d’y renoncer.

Hélas, leurs sorties sont souvent réduites aux week-ends/vacances malgré tout l’amour que je leur porte, si si !

Surtout que mixés avec des pièces un peu sophistiquées comme une jupe crayon, un pantalon chic ou un chino, ça vous rajeunit justement une tenue : ni dadame, ni vieille ado, c’est moderne et féminin sans trop se casser la tête. Oui, sur le papier, pas si évident que ça en fait.

Résultat pour changer, l’indécrottable jean l’a emporté et j’ai bien vu que ma fille (qui commence l’air de rien à piocher dans mon placard) reluquait mon sweat, bon ou mauvais signe ? La question se pose !

Halte là ma grande asperge, Momo et Coco – pour l’instant – seront sur mon dos et pas le tien !

Continuer la lecture

Mon avis sur le pack soin Eclacéane – Concours inside (billet sponsorisé)

Pack Eclacéane Daniel Jouvance

Les produits de soin pour la peau, ça me parle pas beaucoup, j’en avais d’ailleurs parlé l’année dernière avec ma routine ravalement de façade.

Autant le maquillage m’amuse et permet de changer un peu de tête (ou planquer en partie la misère), autant acheter de la crème hydratante et autres masques/gommages me procure le même plaisir que renouveler le stock de PQ à la maison, voyez.

De toutes les façons, les rares fois où je me suis essayée à des produits spécifiques, type contour des yeux avec promesse de regard frais et jeunesse retrouvée, ils ont tous fini au fond d’un tiroir.

C’est donc le minimum syndical : une crème bien hydratante pour ma peau assez sèche (mais sans autre problème particulier) et un gommage 1 à 2 fois par semaine, vite fait sous la douche. Jamais de masque (trop long), quant aux soins du visage en institut, tenez-vous bien une seule fois dans ma vie et c’était un cadeau de Noël, que j’ai apprécié hein, c’est toujours agréable de se faire papouiller.

Je continue d’acheter mes produits essentiellement en ligne avec mon plein de courses hebdo, de marques distributeurs en prêtant plus d’attention au packaging qu’au descriptif, j’ai pas non plus envie d’un truc moche dans ma salle-de-bain.

Et allez un petit effort tout de même l’hiver où j’ajoute une crème de nuit anti-rides.

Alors quand on me propose de tester une crème hydratante et un gommage qu’on peut acheter rapidos en ligne (et grosse modo dans mon budget habituel), ça me va plutôt bien !

Il s’agit de Daniel Jouvance que je ne connaissais pour ma part que de nom et après 3 semaines d’utilisation exclusive, les produits m’ont réellement séduite.

Trois d’entre vous pourront à leur tour recevoir ce pack qui promet « l’éclat d’un week-end à la mer » !

Voilà ce que moi, j’en ai pensé :

Continuer la lecture

Pickles, chapeau et derbies

Chapeau H&M, pull Kookaï, slim Jennyfer, derbies Bata

Une fois n’est pas coutume, j’ai fait deux entorses à mes graaaaands principes dernièrement : râler sur le blog, ce qui ne m’a même pas soulagée sur le coup mais avec le recul, si un peu quand même, les choses vont toujours mieux en les disant.

Et il semblerait qu’à travers vos messages, vous ayez toutes pris un peu d’avance sur la journée nationale de la gentillesse ! (13 novembre prochain, j’aime beaucoup l’idée), alors merci avec un grand M !

Deuxième entorse : j’ai craqué sur ce pull couleur sauce piccalilli ou Savora, de celles qui peuvent provoquer un écœurement rapide, comme les bonbecs chimiques, c’est bon au début et après on regrette.

Mais que ça fait du bien de quitter de temps en temps ses gris/noir/bleu marine, d’autant que le manque de lumière se fait déjà ressentir ici, notamment le matin et en fin de journée : 19 h bien tristou, et 20 h rideau noir, circulez ! Et dire qu’on est même pas encore passés à l’heure d’hiver…

Allez, c’est pas grave, lumière dans nos cœurs et sur mon pull !

Continuer la lecture

Juste une mise au point

Je n’aime pas trop râler ici, préférant garder cette merveilleuse énergie pour mes enfants ou plus rarement leur papa (bientôt 15 ans de mariage, on s’agace quand même parfois !)

Compte tenu de certains commentaires reçus ce week-end que je considère particulièrement hostiles, j’ose (re)préciser quelques petites choses sur le fonctionnement de ce blog, histoire d’éviter tout malentendu.

Prenons l’exemple du dernier billet, celui-ci n’est pas sponsorisé, on ne m’a JAMAIS demandé de l’écrire et encore moins rémunérée, ce n’était pas le but, j’ai simplement beaucoup aimé cette expérience et eu envie de la partager avec vous de la façon dont je l’ai vécue/ressentie.

Ensuite libre à chacun(e) de donner son avis, même négatif et/ou d’alimenter des polémiques si ça leur chante, pour rappel je ne modère pas les commentaires car je souhaite que ce blog reste une bulle d’expression vraiment libre (et si possible de bonne humeur).

En revanche, j’en avais déjà parlé il y a un moment dans la FAQ, je ne suis ni un pantin ni un robot et souhaite donc humainement et légitimement un minimum de courtoisie et savoir-vivre, je me vois mal aboyer sur la vendeuse dans une boutique parce que j’aime pas ce qu’elle me propose.

Dans la grande majorité de mes billets : j’achète les vêtements que je porte, je m’enquiquine à ouvrir la page du site marchand en question pour y chercher précisément l’article (ex. chez Zara ou H&M parce que j’achète plus souvent en magasin), et j’ajoute le lien en indiquant la taille que j’ai prise pour vous faciliter la recherche dans le cas où l’article vous a plu.

Les cadeaux : je présente aussi des pièces et/ou accessoires (souvent des bijoux) qui m’ont été offerts et veille toujours à le préciser, comme je ne vais non plus le répéter 10 fois lorsqu’il s’agit du même article, j’indique la mention « via + marque/site ».

Quand c’est possible, j’essaie d’obtenir un code réduction intéressant pour vous et je ne perçois AUCUNE commission sur les ventes que celui-ci peut générer.

De même, il m’arrive aussi d’offrir des vêtements à quelques blogueuses « influentes » pour m’aider à développer mon activité, j’en avais déjà parlé avant les vacances.

Les billets sponsorisés : (pour rappel, il s’agit d’articles rémunérés au forfait, en moyenne 350/400 euros selon le travail demandé), j’en rédige 2 à 3 fois par an maximum et ne les accepte que s’ils correspondent à mon univers et mon mode de consommation. Je ne retranscris pas bêtement le communiqué de presse mais rédige au contraire mon article avec la même sincérité que n’importe quel autre. Si quelque chose m’a moins plu, je me garde toujours la liberté de l’exprimer.

La mention « billet sponsorisé » est bien sûr indiquée, je la mettrai même en titre la prochaine fois pour encore plus de clarté parce que je peux toutefois comprendre que ça agace, à la façon d’un publi-reportage dans un magazine qu’on préfère zapper.

J’en refuse beaucoup malgré l’attrait financier non-négligeable comme vous pouvez le voir.

Si un jour, vous voyez un article sur des croquettes pour chien, c’est que je file un mauvais coton !

Cet argent me sert soit personnellement, soit je le mets de côté pour compenser les couts du blog, je dois par exemple revoir impérativement le design tout moche et vieillot, mais comme je n’en ai ni le temps, ni les compétences, le devis tourne autour de 1500 euros, gloups !

L’affiliation : il s’agit de tracker un lien vers un site marchand par une plateforme (Zanox, Tradedoubler…) qui rémunère au pourcentage en fonction des ventes déclenchées, je ne la pratique pas. Enfin juste une fois et ce système m’a gonflée, j’ai arrêté.

Les bannières et encarts publicitaires : hormis la régie Au Féminin qui en place de temps en temps, je les refuse  pour ne pas polluer visuellement la page d’accueil. Je ne juge pas celles qui le font, ça m’est complétement égal, ma priorité consiste à mettre en avant mes créations en vente sur mon e-shop, c’est mon choix et mon activité principale.

Les soirées de présentation (d’un service ou collection) : j’y participe en moyenne une dizaine de fois par an, il nous est offert soit un produit (ex. : la birchbox + courses aller/retour avec Uber), soit un bon d’achat autour de 50 euros. On ne nous demande rien de spécial, je choisis en général de partager mes coups de cœur à travers un look.

Je raffole de ces soirées d’abord parce que désormais j’y rejoins mes nouvelles bonnes copines (un peu plus d’un an déjà), cela me permet aussi de rencontrer des personnes qui m’enrichissent beaucoup par le métier qu’elles exercent et comme elles débutent en général vers 19h, mon mari rentre plus tôt et gère les enfants, sortir de chez moi et casser la routine autour d’un verre, ça fait un bien fou !

Comme l’a souligné Clarisse (merci à toi) et Ginie dans un chouette article sur le même sujet (si vous souhaitez prolonger la lecture),  j’ai énormément de respect pour vous toutes, ne serait-ce qu’en prenant le parti d’une complète transparence sur ce que je fais et vous m’apportez tellement de choses si précieuses, mais je ne suis pas au service des lecteurs/lectrices.

Je me garde donc l’entière liberté d’écrire non seulement ce que bon me semble mais de continuer à accepter ces quelques privilèges cités ci-dessus, tant pis si ça en chiffonne quelques unes.

Alimenter le blog me demande un temps de malade (en moyenne 2 à 4 h par billet, quel que soit le sujet) parce que j’aime plus que tout vous raconter des anecdotes vécues (j’insiste sur ce point) et partager mon humeur/mes envies du moment à travers un contenu que je souhaite le plus soigné possible, hélas, je vois bien que depuis l’année dernière en passant le cap de l’entreprise, c’est devenu trop compliqué pour moi.

Instagram a pris aussi le relais j’avoue, car plus rapide, convivial et intuitif.

En gros j’ai deux casquettes, celle de la blogueuse dite « mode » : que j’achète ou non ce que je porte, cela reste de la publicité pour les marques citées et parallèlement, je suis une petite créatrice, là encore je fais de la publicité pour promouvoir mes articles, on ne va pas se mentir.

Quand un magazine/une marque/un produit ne me plait plus, je n’achète plus et basta. Un blog, c’est pareil, si on n’aime pas (on peut le dire bien sûr en restant courtois donc) ou alors on passe son chemin et on trouve son compte ailleurs, il y a du choix !

Décidément, vous allez finir par m’appeler « madame pavé », promis je reviens vite avec un billet look !

D’ici là, je vous laisse avec un mini bon plan :

Top dentelle Jennyfer

J’ai dégoté ce petit top dentelle chez Jennyfer pour 7 euros (au lieu de 12,99 je crois), issu de la nouvelle co, ils font apparemment des promos mais pas moyen de le trouver sur le site. Porté samedi soir sous un perfecto pour un anniversaire (coucou ma Gégé quarantenaire, bienvenue au club !) et j’étais super bien dedans.

Edit du soir : voilà le lien du top Jennyfer (merci Lilas34 !) : top satin bleu qui existe aussi en imprimé et j’ai pris taille S.

Merci en tous les cas à vous toutes pour votre fidélité et bienvenue aux nouvelles !

(Si parmi vous, certaines souhaitent se désabonner : pas de souci, un petit mail et je m’en occupe immédiatement, la newsletter ne contient pas de lien de désinscription, un autre truc dont je dois m’occuper…)

Et la chanson de Jackie Quartz dans la tête pour la journée, c’est cadeau de la maison !!

Newsletter

Archives

Blog commercialisé par :