Soldes sur l’e-shop : -30 % sur tout !

Une souris dans mon dressing

Mon petit e-shop débute ses soldes d’été aujourd’hui et ce jusqu’au 4 août avec une première démarque de 30 % sur tout !

Bon shopping !

 

Tenue de mariage !

Tenue mariage Une souris dans mon dressing 1

Comme tout le monde est casé depuis belle lurette autour de nous, les mariages sont devenus une denrée rare, pas encore de divorces et donc de remariages potentiels (je suis horrible).

Alors, il faut compter sur ceux des petits cousins/cousines pour partager ce jour de fête et se mettre sur son 31 !

Youpiii, un de prévu cette année et aussitôt la question fatidique : bon sang qu’est-ce que je vais mettre ?

C’est compliqué pour moi ce genre de contexte vestimentaire, je veux dire en tant que témoin ou proche des mariés, fastoche : on peut sortir le grand jeu sans se poser de questions mais la place de « vieille cousine » demande à mon goût un dosage différent, ni trop, ni trop peu donc prise de tête.

Dans un premier temps, j’ai tout de même songé à m’offrir une belle robe habillée (enfin une occase !) ah oui super, j’en fais quoi après ? Soyons honnête, elle risque de prendre la poussière dans mon placard, mauvais calcul.

Et ce petit coupon de soie corail qui traîne depuis des mois, c’est peut-être le moment d’en faire quelque chose !

Fin juin, on peut espérer une météo potable (quoique dans le Nord, ça se joue à pile ou face) et j’avais envie d’une petite robe toute légère à recycler par la suite dans d’autres tenues estivales plus décontractées (là où je me sens plus à l’aise, on aura compris).

J’ai tout de même voulu faire mon intéressante avec des talons de 9 cm (merveille d’escarpins, un supplice à mes pieds), merci le premier piège sur le parvis de l’église : des énooormes pavés (gamelle échappée de peu), ensuite la pelouse du vin d’honneur (non je ne suis pas bourrée, je m’enfonce, nuance) et la cambrure décidément trop marquée pour tenir debout plus de deux heures sans chouiner, vite du plat !

Pourtant, j’avais prévu ces fameuses escalopes en silicone, elles n’ont pas tenu leur promesse ou ce ne sont pas les bonnes. Reste la solution du congélo mais j’avoue être un peu effrayée par cette méthode…

Bref, je me suis rhabillée dimanche soir faute de temps le jour J pour immortaliser ma panoplie wedding, vous me pardonnerez quelques taches sur la robe (mimi cracra est dans la place) et chiffonnée…

Continuer la lecture

Tenue douceur et ventes privées sur l’e-shop !

Veste nude Laura Clément La Redoute 1

Parmi toutes mes envies vestimentaires (gloups), j’aime par dessus tout avoir une target, vous savez ce truc bien précis qu’on peut chercher pendant des mois en s’interdisant de céder au « faute de mieux ».

La quête se révèle parfois rapide : coup de bol, dernière pièce dans notre taille -en tous points conforme à nos critères- et si vraiment on a le derrière bordé de nouilles : soldée, youhouuuu !

Ou alors faut être patiente…

C’était justement le cas de la veste nude, j’en avais une que j’adorais depuis 2011 si mes souvenirs sont bons, trouvée chez H&M pour une trentaine d’euros : coupe parfaite, joli tissu en lin, ni trop rose, ni trop beige, juste bien quoi !

A l’époque (au moins Mathusalem), elle avait fait le tour des blogs mode, ça vous dit quelque chose ?

Usée jusqu’à la corde, j’ai dû lui dire définitivement adieu l’été dernier, grosse grosse tristesse !

Depuis, aucune ne trouvait grâce à mes yeux : tissu cheap/brillant, rose dragée (ou beigasse qui vous fait un teint de lavabo), coupe mémérisante, un détail qui cloche…

Contre toute attente, j’ai craqué pour celle-ci que j’avais jugée au premier abord « classique-stricte-ennuyeuse » jusqu’à ce que je la voie portée par une fille au look casual-chic : top blanc et jean gris, ma quête s’est achevée à l’instant même !

Et du coup recopier grosso modo la même tenue qu’elle aujourd’hui : un jean boyfriend (euh pardon « girlfriend », le nouveau terme du moment, bref un jean un peu ample), des petites sandales assorties (j’ai fini par craquer sur le tard) et le top Joséphine que j’aime beaucoup porter avec une veste, ça tombe bien !

A l’heure des ventes privées un peu partout sur le net, mon petit e-shop joue aussi le jeu à partir d’aujourd’hui avec une réduction de 20% sur tout en utilisant ce code : VPJUIN

Je vous propose de découvrir ce look en détail puis un tour d’horizon Instagram de mes petites créas portées par moi-même et par d’autres !

Continuer la lecture

Boule à facettes (de jour)

Veste sequins, lunettes Jimmy Fairly 1

Il y a deux mois environ, ma cop’s Juliette me faisait découvrir Cozette, une petite boutique lilloise trop mignonne et j’avais eu un énorme coup de cœur pour deux vestes : une corail que vous avez déjà pu voir ici ou et que je porte très souvent, sa couleur flashy réveille n’importe quelle tenue et je ne me lasse pas de sa coupe un peu boyfriend super confortable, un best de ma penderie !

La raison a voulu que je n’achète pas la seconde ici présente, pas discrète pour deux sous voire limite casse-gueule avec ses sequins « flash in the night » (Tube adoré des années 80 avec ex-aequo : « Cambodia » de Kim Wilde , « Amoureux solitaires » de Lio ou encore « Fade to grey » de Visage #pardonmyréférencesmusicales).

Acheter deux grosses pièces le même jour, bof pour le budget et la culpabilité qui ramène sa fraise dans les 5 minutes qui suivent, merci bien.

Sans compter que ma mère m’a toujours dit (et me le répète encore souvent) : « il faut désirer les choses et ne pas céder à chacune de ses envies dès qu’elle(s) se présente(nt) », oui maman ! #pasgagné

Mais voilà, elle me trottait pas mal dans la tête (la veste pas ma mère) et tout bien réfléchi, elle pourrait facilement s’intégrer à mes tenues du quotidien, comme aujourd’hui avec un petit t-shirt blanc tout basique, un jean gris et des baskets.

Hop en version soir pour un diner, il suffira de troquer les baskets contre des escarpins, sous une petite robe légère… Ah et puis tiens, j’y pense, un mariage approche, la belle aubaine pour craquer !

Curieusement, j’ai moins de mal à assumer une veste bling-bling (dans la rue, à la sortie d’école, au supermarché… bref dans la vraie vie) qu’un accessoire un peu trop fantaisiste (comme un head-band à fleurs), vive les contradictions féminines !

Continuer la lecture