Louise est en ligne !

Tunique Louise Une souris dans mon dressing

Voilà les petites Louise, version 2015, rallongée donc de quelques centimètres et déclinées dans des tissus printaniers, bientôt on n’aura plus besoin de jouer l’oignon en empilant un nombre incalculable de couches, première bonne nouvelle !

La seconde bonne nouvelle, c’est que j’ai pu pour cette série baisser légèrement le prix final, pour un haut vendu habituellement 65 euros, la tunique Louise passe à 58 euros.

Quelques explications « transparence » parce que vous savez que j’attache beaucoup d’importance à l’être avec vous  :

Le bilan des derniers mois était dans l’ensemble plutôt positif, suffisamment pour prendre un risque supplémentaire sur les volumes : avec des achats de tissus et une confection plus importante, il n’y a pas de secret, le prix est impacté dans le bon sens.

Le truc, c’est que ça ne tombe pas tout cuit dans la main, il faut rentrer dans diverses négociations et j’ai horreur de ça, la vraie nouille de compét’ !

D’autant plus qu’avec mes quantités très modestes comparées aux gros acheteurs habituels (type centrales d’achat, vpcistes), je ne me sens pas du tout en position de négocier quoi que ce soit, la trouille qu’on me rie au nez, affreux !

Reste que cette « carotte prix » valait la peine de tenter le coup « allez cocotte, t’as rien à perdre, demande une remise !! » : bouche sèche comme si je passais un entretien de recrutement et rouge jusqu’au bout des orteils, j’ai osé ! (la vache !!!).

Bien que ce soit inférieur à mon souhait de départ, c’est toujours ça de gagné.

La gestion des stocks est une autre de mes bêtes noires (anxiogène au possible) alors j’espère entre nous ne pas me casser la figure, bon un risque est un risque, il faut l’assumer !

Quelques mots sur Louise : j’ai choisi à nouveau des teintes neutres pour s’associer facilement à toutes les couleurs de nos penderies, comme un petit basique qu’on pioche sans réfléchir parce qu’on sait que ça « marche », rhoooo la prétentieuse ici ! Enfin vous voyez l’idée quoi…

Du lurex pour la touche chic et des matières confortables sur une coupe toute simple, voilà ce qui colle à mes envies vestimentaires du moment, aux vôtres aussi peut-être ?

Continuer la lecture

Louise est de retour !

Tunique Louise Une souris dans mon dressing

Comme annoncé fin janvier, la tunique Louise fait son retour en 3 déclinaisons : noir milano/lurex matelassé, blanc jersey et plumetis noir mixés à un nouveau petit lurex fin et tout doux.

Rallongée par rapport à sa version initiale de fin 2014 afin d’être portée telle quelle sur peau nue, je vous donne rendez-vous dès demain soir pour la (re)découvrir en détails :

lundi 23 février

à 20 h 00

ici et sur l’e-shop !

Bonne fin de weekend !!

Kimono, vide-dressing et DIY

Veste kimono H&M

Vous connaissez l’A.C.C. ?

Il s’agit d’une pathologie à prendre relativement au sérieux (si si), d’autant plus qu’elle s’avère très contagieuse et transgénérationnelle, exemple de manifestation courante :

« Les filles, un petit tour à V2, ça vous dit ? »

Réponse en cœur des deux greluchettes sollicitées : « oh ouiiiiii maman !!! »

L’Addiction au Centre Commercial, voilà le mal qui s’immisce régulièrement dans notre foyer, au grand désespoir des mâles.

En cause la proximité géographique ainsi qu’un lieu idéal pour se réchauffer en hiver (ou se rafraichir en été) mais le pire : redoutable pour la CB.

On pourrait aussi l’appeler syndrome de la résidence secondaire tant on y est bien, même pas besoin d’ouvrir les volets, la porte est toujours grande ouverte.

Mais attention il y a un piège qui peut gâcher le plaisir : les soirs de matchs de foot au Grand Stade juste à côté et là ce n’est plus 10 mn de trajet pour rentrer chez soi mais un gros 40 mn, car voilà : les supporters prennent MON parking pour le leur au même moment, les filous.

On s’arme alors de patience en se disant que la jolie veste dans son sachet en plastoc en valait la peine (et on se refait bien sûr avoir la fois suivante).

Continuer la lecture

Petite dentelle marine

Top dentelle Balzac Paris

Que celle qui n’a pas (encore) cédé à l’avalanche dentelle lève la main !

J’en vois une au fond qui fanfaronne « non, merci bien ! »

Hein ?!! C’est possible ?????

Meuh non j’déconne, heureusement d’ailleurs qu’on est pas toutes habillées pareil, quoique à en juger la floppée d’addicts (ne serait-ce que sur Instagram-le-tentateur), on forme un sacré troupeau ! De quoi occuper facile tout le plateau du Larzac.

Robe, blouse, tunique ou pas plus tard que ce weekend pour de la lingerie fine (rhoooo…), je confesse aisément moutonner : comment résister à ces tissus délicats, emprunts de romantisme (ça compense mon langage fleuri d’une certaine façon) et qui permettent des tonnes d’associations différentes : sous un pull, une chemise, une robe décolletée, plutôt pratique pour renouveler son dressing avec une seule pièce qui fonctionne avec quasiment tout et nous fait sentir femme (presque) fatale.

Rapide inventaire de mon placard justement : de la dentelle noire j’ai déjà (la Ba&sh pour La Redoute déjà vue plusieurs fois), écrue aussi (H&M) sans compter les autres qui ressortent de temps en temps (Kiabi, H&M, Mango, La Redoute…), essentiellement claires mais bleu marine, tiens je n’avais encore jamais vu ni testé.

Peut-être moins évident sur le coup à associer que les autres « non-couleurs » (pour moi, le noir et le blanc ne sont pas des couleurs), celle-ci mériterait d’être portée telle quelle sur peau nue pour vraiment profiter de la finesse des motifs et du joli dos boutonné mais là tout de suite, euh comment dire ?

Ma petite parade du jour histoire de rester couverte : glisser dessous un t-shirt à manches longues gris clair et enfiler par-dessus une moumoute (j’ai essayé avec un t-shirt blanc dessous, c’était moche, trop de contraste entre les deux).

Et finalement, le marine, ça s’entend super bien avec plein de monde : du jean (facile), des tonalités beige/camel ou grises et même avec du noir (du cuiiiiir !).

Continuer la lecture

Newsletter

Archives

Commentaires

Blog commercialisé par :