Les cachemires d’Acanthe

6-manteau-idano-pull-acanthe-snood-fausse-fourrure-la-redoute-boots-ash

Alimenter un blog, c’est un peu comme la cuisine, moins on en fait, moins on en a envie, vous trouvez pas ? (valable pour bien d’autres sujets, je vous laisse choisir le vôtre !).

Est-ce l’actu plombante ? La météo du même registre ? Les journées beaucoup trop courtes en lumière ?

Toujours est-il que je dois bien reconnaitre avoir parfois moins de courage à venir par ici pour préparer un article qui va me bouffer facile 1/2 journée alors qu’Instagram fait de plus en plus le job même s’il est aussi très chronophage ce fourbe, puisque quotidien.

Ouh la la, bonjour la bonne humeur ! Ressaisis-toi cocotte !! Et c’est pas comme si je m’étais chauffé le boule au soleil pendant les vacances scolaires hein !

Allez, on inverse pour ne garder que la version positive #onycroit :

L’actu, on ne peut hélas pas la changer du côté de nos compatriotes ricains mais c’est peut-être l’occasion pour nous petits français de réfléchir un peu mieux et/ou autrement sur ce qui se profile en mai 2017 ? Je sais c’est très naïf et de toutes les façons pas mon rôle d’aborder ce sujet délicat ici, on ferme la parenthèse !

La météo tristoune, l’hiver, le froid, la nuit qui tombe à 16h30, les enfants ronchons (ou nous, soyons honnêtes) certes, mais :

– A nous le gras qui demande zéro préparation : raclette je crie ton nom (1 fois par semaine, c’est le tarif pour avoir la paix) ou la soupe qui cuit toute seule dans le momo et tous ces plats qu’on laisse mijoter sans effort.

– A nous le cocooning au coin du feu avec un chocolat chaud – thé – verre de pif – coupe de champ’ – bouquin – tricot… (tout en même temps si on veut !)

– A nous la maille réconfortante, celle qui nous réchauffe le corps (et le cœur) et là vous me voyez venir comme un poids lourd, je parle bien sûr du cachemire et en particulier ceux d’Acanthe dont je raffole depuis 3 ans déjà, à la fois par leur douceur et aussi leurs coupes qui changent de ce qu’on voit ailleurs, sans se démoder et résistants, rien que ça.

Je pense notamment au modèle « poncho » avec sa coupe boite extra-large et manches ajustées, je les ressors chaque année avec le même plaisir.

Cette saison, tout en conservant leurs « classiques », ils ont sorti de nouveaux modèles géniaux, dont deux sur lesquels j’ai complètement craqué, impossible de ne pas vous les montrer en détail !

Et comme c’est encore un luxe de s’offrir cette belle matière, j’ai aussi un bon plan pour vous, eh eh !

Continue reading »

Les nouveautés d’octobre !

blouse-adele-rouge-une-souris-dans-mon-dressing-10

Remontons à mi-juillet : l’été est enfin là, il fait crevant de chaud et je viens de remettre à mon atelier ma commande de septembre, yes ! Le coup de speed est derrière moi, ce qui me donne généralement une folle envie de lever le pied voire me mettre carrément en vacances. Un mojito s’il-vous-plait !

Mauvais calcul car les  fois où je l’ai jouée en dilettante avant l’heure, j’en ai payé le prix fort fin août à devoir jongler entre la rentrée scolaire des 3 loustics et les mises au point des modèles d’octobre avec une vieille boule de stress.

Cette année, je m’étais donc promis d’anticiper un maximum de choses pour aborder la rentrée sereinement (autrement dit sans hurler sur tout le monde parce que je m’organise comme un pied).

Avant le grand départ, j’avais donc mis au point un nouveau modèle de blouse au terme de plusieurs essais, les 2 protos définitifs étaient montés et j’en étais vachement contente, fidèle à mon univers mais avec un petit truc qui change.

En rentrant, il me resterait à faire la gradation des tailles et commander les dernières fournitures, j’étais laaaarge !

Fin août, complètement déconnectée avec un mal fou à me remettre au boulot (le coup classique hein !), je ré-essaie la blouse sur moi et là, allez savoir pourquoi mais le regard que je lui ai porté n’était plus du tout enthousiaste, au contraire ! Un truc clochait j’en étais certaine mais pas moyen de mettre le doigt dessus, merde alors, j’étais si confiante à peine un mois plus tôt.

A force de la regarder dans tous les sens en gesticulant, en levant les bras (ridicule si on me surprenait), j’ai trouvé ! Les proportions n’étaient pas bonnes, il fallait revoir la longueur pour que le tombé avec le nœud devant fasse un joli effet « blousant » naturel.

Donc rebelote les deux protos à assembler dans la hâte cette fois, j’avais grillé ma marge de manœuvre confortable mais qu’importe, j’étais tout de même soulagée d’avoir rectifié le tir juste à temps.

Voilà pour la petite histoire d’Adèle née dans la joie et un peu de douleur.

Je suis heureuse de vous la présenter ce soir, avec une nouvelle déclinaison de la robe Garance et le retour de la blouse dos nu Emma en écru.

Continue reading »

Le pull cachemire qui a tout bon ! (et 4 à gagner sur Instagram)

1-pull-cachemire-la-redoute-pantalon-acquaverde-derbies-eponyme

Qui aurait parié sur un mois de septembre aussi estival ?

Y’a plus de saisons, c’est le cas de le dire. Je me rappelle avoir porté des escarpins pieds nus en décembre, puis fait limite une petite déprime en juin entre inondations régulières et ciel plombant du matin au soir.

Alors cette resucée de sandales et gambettes à l’air depuis fin août était une vraie bénédiction, de quoi optimiser son dressing d’été jusqu’au bout et progressivement faire le switch de penderie le cœur beaucoup plus léger car même s’il commence à faire bien frais le matin et le soir, on peut encore se payer le luxe de pavaner en petites tenues tout en intégrant peu à peu des pièces plus automnales, pour notre plus grand plaisir, eh eh !

Ce que j’adore tout particulièrement en cette saison, c’est m’emmitoufler dans des pulls doudous, tout moelleux. Un peu comme à la fin d’une longue journée plage quand le thermomètre descend, on l’enfile sur la peau encore chaude et qu’est-ce qu’on est bien ! (Fonctionne aussi après une journée boulot merdique et stressante)

Cette sensation réconfortante tellement agréable, j’avoue la retrouver surtout avec le cachemire (madame a ses exigences, tout à fait).

Sauf que pour faire le tri dans tous ceux proposés par les marques, bah faut s’accrocher. Et je suis convaincue que « cachemire-qui-coûte-un-bras » n’équivaut pas forcément à « qualité irréprochable », au contraire, j’ai déjà vu sur des copines certains pulls (« hauts de gamme » si vous voyez ce que je veux dire) criblés de bouloches.

A quel saint se vouer dans l’histoire ??!

Au cours de ces deux dernières années, j’ai pu en tester plusieurs notamment grâce à ma collaboration avec La Redoute et vous savez quoi ? Je n’ai sincèrement jamais été déçue.

Alors on va pas se mentir, le prix a une incidence (on en a toujours un peu pour son argent hein) donc certains sont plus fins et un peu moins doux que d’autres, mais quoiqu’il arrive, pas de bouloches à déplorer, le truc super agaçant.

Dans la nouvelle collection, j’ai craqué sur ce modèle à la coupe carrée tout simple mais qui par son jeu de mailles change des basiques et alors d’un point de vue moelleux/douceur/confort, c’est le nirvana les amies !

Cette semaine, La Redoute fait justement sa « shopping week » avec une remise de -40% sur tout, bingo le pull devient abordable et n’a strictement rien à envier à des marques disons plus « branchouilles ».

Et puis j’en ai 4 à vous faire gagner sur Instagram (sous forme de bon d’achat, vous pourrez aussi bien choisir ce que vous voulez – à hauteur du prix du pull)

Continue reading »

Les nouveautés de septembre sont en ligne !

creations-une-souris-dans-mon-dressing

Alors « nouveautés », c’est sans doute un bien grand mot puisque vous connaissez déjà ces modèles.

Toujours prudente sur les quantités que je fais produire, je préfère y aller mollo au début et prévoir ensuite d’éventuels réassorts.

Vous aviez ainsi découvert en juin la robe Garance et la blouse Emma et je n’imaginais pas que la rupture aurait lieu si rapidement, presque trop vite d’ailleurs compte tenu de difficultés que j’ai rencontrées pour suivre le rythme d’envoi des colis et réponses à vos questions.

Bien entendu je ne vais pas m’en plaindre, il y a un côté grisant indéniable, ce serait odieux de prétendre le contraire !

Pour tenir le cap, je peux compter parfois sur un petit coup de main de mes deux ados (qui ont forte propension à me prendre pour un distributeur automatique). Tant que c’est rémunéré par môman, ils exécutent quelques tâches logistiques simples (plier des docs, tamponner des enveloppes…), tandis que mon mari gère des fournées Poste (avec lui c’est gratos, youhouuu !).

En fait, cet aspect « familial » (qui a aussi ses limites) me plait bien dans cette aventure : d’un point de vue « éducatif » mes enfants réalisent que rien ne tombe tout cuit dans le bec (une aubaine si je considère leur baoab dans la main) et de leur côté, ils m’aident naturellement à prendre du recul et garder les pieds sur terre. Bon, ils se passeraient volontiers de mes sautes d’humeur les jours de stress, contrariétés et autres remises en question mais ça fait partie du package all-in ! #mégère

Ce soir, c’est joie dans mon cœur ! Je suis très heureuse de vous présenter les déclinaisons d’Emma dans des coloris intemporels et faciles à associer (écru, bleu marine, bordeaux et noir) ainsi que le réassort des robes Garance en noir et bleu marine.

Continue reading »