Petite dentelle marine

Top dentelle Balzac Paris

Que celle qui n’a pas (encore) cédé à l’avalanche dentelle lève la main !

J’en vois une au fond qui fanfaronne « non, merci bien ! »

Hein ?!! C’est possible ?????

Meuh non j’déconne, heureusement d’ailleurs qu’on est pas toutes habillées pareil, quoique à en juger la floppée d’addicts (ne serait-ce que sur Instagram-le-tentateur), on forme un sacré troupeau ! De quoi occuper facile tout le plateau du Larzac.

Robe, blouse, tunique ou pas plus tard que ce weekend pour de la lingerie fine (rhoooo…), je confesse aisément moutonner : comment résister à ces tissus délicats, emprunts de romantisme (ça compense mon langage fleuri d’une certaine façon) et qui permettent des tonnes d’associations différentes : sous un pull, une chemise, une robe décolletée, plutôt pratique pour renouveler son dressing avec une seule pièce qui fonctionne avec quasiment tout et nous fait sentir femme (presque) fatale.

Rapide inventaire de mon placard justement : de la dentelle noire j’ai déjà (la Ba&sh pour La Redoute déjà vue plusieurs fois), écrue aussi (H&M) sans compter les autres qui ressortent de temps en temps (Kiabi, H&M, Mango, La Redoute…), essentiellement claires mais bleu marine, tiens je n’avais encore jamais vu ni testé.

Peut-être moins évident sur le coup à associer que les autres « non-couleurs » (pour moi, le noir et le blanc ne sont pas des couleurs), celle-ci mériterait d’être portée telle quelle sur peau nue pour vraiment profiter de la finesse des motifs et du joli dos boutonné mais là tout de suite, euh comment dire ?

Ma petite parade du jour histoire de rester couverte : glisser dessous un t-shirt à manches longues gris clair et enfiler par-dessus une moumoute (j’ai essayé avec un t-shirt blanc dessous, c’était moche, trop de contraste entre les deux).

Et finalement, le marine, ça s’entend super bien avec plein de monde : du jean (facile), des tonalités beige/camel ou grises et même avec du noir (du cuiiiiir !).

Continuer la lecture

Le syndrôme de février

Trench Laura Clément  La Redoute

Chaque année, pile à cette période en plein cœur de l’hiver où mains et lèvres sont aussi douces que du papier de verre avec la gou-goutte au nez en prime, je rêve de balancer mon (mes) manteau(x) par la fenêtre (enfin les ranger au grenier quoi) : c’est bon les cocos, on vous assez vu !

Et dire qu’au mois d’octobre, je me surprends à souhaiter des températures bien fraiches pour les enfiler ces foutus manteaux, non mais n’importe quoi #contradictionsféminines

Cette saison, je me suis trouvée raisonnable (sur un plan manteaux) : 3 de revendus en vide-dressing, 1 seul acheté (chez le suédois) et les autres des années précédentes tous reportés.

Et malgré ce choix non-négligeable (oups), je ne peux plus les saquer #capricedenfantgâtée

Rassurez-moi, ça vous le fait à vous aussi ?

D’habitude, je prends mon mal en patience et suis religieusement ce conseil d’Inès de la Fressange (si je ne m’abuse) qui dit en substance : « n’achetez rien que vous vous ne pourriez porter le soir même », pas con hein !

N’étant plus à une contradiction près, petite entorse : on va jouer à « on disait que c’était le printemps » autour de ce trench absolument parfait (si, si) qui servira de déco encore un moment mais regardons le bon côté des choses, les jours rallongent, on y est presque !

Continuer la lecture

Bye bye janvier ! (et bon débarras)

 Une souris dans mon dressing

Les premiers jours qui ont suivi le piratage de mon ordi et de mes réseaux sociaux, j’étais à la fois super en colère et carrément déstabilisée.

Si bien que ce changement d’humeur s’est aussi transféré sur mes tenues : moins envie de faire d’efforts, en plus il a fait un froid de gueux à cette période, ça aide pas.

Y’a même un soir où j’ai accueilli mon homme en bas de pyj’, bottes fourrées, vieux gilet informe, encore un peu et je claquais ma robe de chambre en polaire #amisdelaséduction

Et qu’est-ce que j’étais bien bon sang !

Lui qui n’a pas le compliment facile (sauf avec mes futs en cuir, un vieux fantasme mon chou ?), bah là, j’ai eu droit à la petite remarque : grosso modo, il me trouvait repoussante.

Electrochoc (ou pas), j’ai ainsi repris mes habitudes quotidiennes en photographiant mes looks, ça peut paraitre stupide mais c’était aussi une façon de reprendre le dessus et faire comme si de rien n’était.

En voici quelques uns en vrac, fin contente que ce mois de janvier se termine, même si je retire aussi beaucoup de positif dans cette mésaventure que je ne souhaite définitivement à personne !

Continuer la lecture

Chloé est en ligne !

Une souris dans mon dressing

Celles qui suivent mon aventure depuis ses débuts en 2011 reconnaitront peut-être le détail de découpe de la robe bustier Paloma ou son petit frère le top bustier Colombe.

On me reproche parfois un manque d’audace dans mes modèles ou de réel changement, je l’entends et toutes les critiques sont bonnes à prendre, même négatives (et même s’il faut les encaisser).

Comme je suis malgré tout une vraie tête de caboche (là, j’en connais un qui va jubiler !), ce qui m’importe et m’anime le plus dans cette activité, c’est justement de rester fidèle à mon univers.

Les rares fois où je me suis aventurée sur d’autres terrains, direct la glissade : j’ai eu l’impression de me perdre, un peu comme être paumée en voiture sans savoir quelle branche d’autoroute emprunter pour rentrer chez soi, l’angoisse !

Ma petite blouse Chloé, j’ose dire que j’en suis fière (soyons fous !), j’y ai mis tout mon cœur et espère qu’elle vous plaira autant qu’à moi.

Photos !

Continuer la lecture

Page 2 sur 234123Dernière page »

Newsletter

Archives

Commentaires

Blog commercialisé par :