Noir, c’est noir. Gris, c’est gris

Tout en zonant en vieux peignoir hier matin, et en examinant le contenu mon placard d’un oeil torve, une décision s’imposait comme une évidence, il fallait ranger tous ces vêtements d’été que je ne mettrai plus avant 2011, moche.

Résultat une grosse pile qui risque fortement de traîner pendant quelques jours semaines avant de descendre la partie hiver du grenier. Du coup, C’est le souk dans la chambre nuptiale conjuguale et mon placard me semble tout maigrichon.

Il ne fait ni assez froid pour sortir la peau de bête retournée (tant mieux, en même temps) et plus vraiment caliente pour jouer les prolongations sur le vestiaire d’été. C’est la mi-saison et on ne peut pas dire que j’en sois vraiment friande.

Chaque jour, je me fais violence pour laisser mes doigts pieds à l’air libre comptant par avance leurs mois d’enfermement à venir alors que je n’ai en réalité qu’une envie : porter mes nouvelles boots compensées gris souris. Une fille est parait-il pleine de contradictions, mais quel est l’imbécile qui a dit ça ?

L’Homme a tranché, elles sont d’après lui à dé-gueu-ler, charmant. En revanche, il n’a fait aucun commentaire sur ma petite robe noire, dois-je considérer qu’il approuve ? Aucune idée.

Pour la réaliser, je suis partie du patron japonais n° 7 issu de ce livre :

Mes modifs : j’ai descendu la taille de la partie haute (une bonne vingtaine de centimètres), puis j’ai ajouté la partie jupe avec poches italiennes, une bande de coulisse pour l’élastique à la taille  et enfin, j’ai échancré  les emmanchures puisque je voulais ma robe sans manches.

Mon verdict ? Je crois que j’ai encore vu la vierge sur la longueur que je trouve une fois encore un poil trop courte. Pour tout vous dire, à l’origine j’avais en tête une combi-pantalon et puis, en réflêchissant deux secondes au côté anti-pratique de la chose, en particulier en hiver, j’ai tout bonnement renoncé et coupé n’importe comment mon tissu.

Avec des collants bien opaques, je devrais en principe la rendre plus facilement portable, non ?

Et les boots dans l’histoire ? Je suis une faible fille influencée par les magazines de…fille. Il a suffit d’un micro coup d’oeil dans un numéro d' »Envy »  pour savoir qu’elles devaient être miennes.

Avec un talon d’une hauteur a priori décente, une forme affinée, une couleur grise irrésistible dans un beau cuir velours, tous les ingrédients étaient réunis pour un craquage en bonne et due forme au grand dam de l’Homme, j’en fais mon affaire, il s’y habituera. (Modèle Frisson chez l’ami André)

Quand même il me fatigue avec ses goûts limités, pour ne pas dire classiques au possible. En même temps, y’a pire comme défaut, comme celui de ronfler et me flinguer la nuit par exemple.

Je vais me reprendre un p’tit café tiens !

Les 5 gagnantes d’HEMA

Pas fous mes raquetteurs, avant de s’acquitter des 5 tirages au sort,  ils m’ont balancé « la monnaie d’abord ! » ou comment se faire délester de 4 euros en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps , alors qui sont les 5 petites veinardes qui vont recevoir un chèque cadeau HEMA ?

Je suis bourguignonne mais de passage à Lille au mois d’octobre alors je tente !!!

Carole gagne le 1er chèque.

J’ai trouvé la présentation du magasin bien alléchante, bravo !!!! Et en bonne lectrice de l’ombre qui ne poste un commentaire que pour tenter sa chance à un concours…bah….voilà….je poste mon commentaire…:-)

Poline gagne le 2ème chèque

moi aussi je tente ma chance pr aller découvrir ce shop lors mon prochain retour à Lille !
(Dis à tes lardons que je rajoute 2€ de bonbecs en plus des 3€…)

Perrine gagne le 3ème chèque (ta proposition de bonbecs n’est évidemment pas tombée dans l’oreille de sourds)

encore un concours!! j’adore !
vive toi, vive moi et vive Hema !

Aso gagne le 4ème chèque

heureuse nouvelle …!
j’ai hâte de voir ta nouvelle créa !

Enfin, Cilou gagne le 5ème chèque
Bravo à toutes les 5, merci de m’envoyer vos coordonnées.
Sur ce je file. Big programme ce WE avec entre autre l’incontournable moule-frites, braderie de Lille oblige !
Je vous souhaite un excellent week-end !

HEMA vous gâte

On y arrive enfin ! Comme annoncé ce matin en fin de billet, j’ai donc une nouvelle qui devrait vous réjouir.

J’espérais en obtenir 3 et finalement, on m’en promet 5 exclusivement pour vous. Mais quoi ???

5 chèques cadeaux d’un montant de 30 euros à dilapider comme bon vous semble dans tous les magasins HEMA, ça se prend, non ?

Pour participer, on va encore la faire courte et simple, un petit comm’ et on n’en parle plus jusqu’à l’annonce du tirage au sort demain, si tout va bien.

Bien entendu, je suis contrainte de déduire 3 euros sur chacun des chèques rapport  à mes petits raquetteurs-maison qui exigent leur rémunération si vous voyez ce que je veux dire.

Ensuite, on passe vite à autre chose, pas question de transformer ce blog en foire à concours. Si je vous parle de trouvailles et bons plans shopping, c’est qu’ils m’ont avant tout tapé dans l’oeil .

J’ai aussi une petite créa en attente à vous dévoiler et c’est bien ça qui m’éclate le plus ici.

HEMA : de la déco à prix cadeaux mais pas seulement…

En matière de déco, je suis pour ainsi dire à la ramasse alors que j’y vouais une véritable passion il y a encore quelques années. La mode a depuis pris le dessus (ah bon ?) et ma maison s’en retrouve presque à l’abandon. En gros, je vais à l’essentiel, le but étant d’y passer le moins de temps possible.

Aussi, quand j’ai eu le privilège d’être invitée à l’inauguration d’un nouveau magasin de déco inédit à Lille, j’ai fonçé sur l’occasion et j’ai été incroyablement surprise.

Plus qu’une énième boutique de déco comme on en croise souvent, c’est un véritable concept qui rassemble en 9 univers bien distincts tous les besoins d’une maison au quotidien, le tout aménagé sur une surface de 500 m² avec un design dans l’air du temps. Et le best of : des prix ronds rikikis.

HEMA, vous connaissiez ? Pas spécialement ?

Je vous raconte vite-fait la petite histoire : il s’agit d’une chaîne néerlandaise qui compte pas moins de 500 magasins (les veinards), viennent ensuite la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne et maintenant la France avec l’ouverture de son 3ème magasin à Euralille depuis ce mercredi 1er septembre.

Hyper facile à trouver, il remplace tout simplement Loisirs et Création. Amies nordistes, nous sommes vernies. Amies parisiennes, prenez patience, d’autres magasins verront le jour chez vous prochainement (il existe cependant un magasin en région parisienne, à Créteil pour être exacte)

Un tour en images (pas exceptionnelles) de ce que j’ai particuliérement aimé ?

Gros coup de coeur pour le…buffet. Les trous dans le plateau de macarons ? J’avoue, c’est moi, à moins que Pauline, la jolie blogueuse pétillante que j’ai eu le plaisir de rencontrer y soit aussi pour quelque chose.

Sans blague, voilà ce que j’ai VRAIMENT aimé (en plus du buffet) :

Des chocolats girlys à souhait pour faire mouche auprès des copines en dégainant le café gourmand

Une floppée de vernis tout mimis entre 2,50 et 3 euros.

Les univers bébé et enfant ultra-ludiques et hauts en couleurs

 Ces petits manteaux bobo-bcbg trop mignons (25 euros)

Un rayon papeterie à faire pâlir d’envie toutes les petites filles… et les plus grands. Il y a tout ce que l’on veut pour embellir ses faire-part de naissance ou de mariage!

Des dînettes en bois, métal ou porcelaine absolument craquantes qui changent du plastoc Made in China. Et pléthore d’activités créatives pour les marmots.

Tout ce qu’il faut pour s’organiser un joli coin bureau

Des accessoires tendance pour moderniser sa salle de bain, tiens, ça ne ferait pas de mal à la nôtre…

Sans oublier le plaisir de ripailler

Je suis repartie avec un panier garni qui contenait entre autres des gaufrettes fourrées à se rouler par terre, je dis bien « contenait » puisque on a déjà tout englouti.

Je vous ai parlé hier d’une surprise, mais je n’ai pas encore reçu la confirmation que j’attendais. J’espère revenir très vite avec une bonne nouvelle pour vous !