The winner !

Plus de 470 commentaires, un truc de dingue, qui l’eût cru ? Pas moi en tout cas, même pas en rêve. J’ai encore du mal à m’en remettre et pour être tout à fait honnête, je ne vous cache pas le côté grisant de la chose.

Il est temps de passer aux choses sérieuses, le tirage au sort de la gagnante.

Pour m’aider dans cette lourde tâche, j’ai fait appel à mon équipe favorite : mes lardons, des employés fidèles, souvent en opposition avec leur hiérarchie mais d’une grande efficacité (pas toujours dans le bon sens mais là n’est pas le sujet).

Petite explication du procédé : j’ai demandé à Gaspard d’inscrire sur une feuille un nombre compris entre 0 et 23 en lui précisant que ceux-ci étaient inclus.

Même topo pour Faustine mais avec un nombre compris entre 0 et 59 :

Le tout sous le contrôle d’un huissier de justice, ce qu’il y a de plus officiel :

Nous avons donc 16 et 50 qui correspondent à quoi à votre avis ?

Je vous le donne en mille : 16h50, aussi j’ai cherché le commentaire le plus proche de cette heure depuis lundi et il s’agit de :

Charlotte (de Beauvais) sous le pseudo Toutmine qui a laissé son comm’ le 19 janvier à 16h48

J’attends tes coordonnées et me dire ce qui te ferais plaisir.

Merci Sarah pour ton idée ingénieuse qui m’a évité de compter les commentaires un par un, feignasse je suis.

Sorry pour toutes les autres et encore 1000 merci pour votre participation plus qu’active.

Je vous souhaite un excellent WE, je file demain prendre l’air du large pour me remettre de mes émotions.

Tiens, je viens de me rendre compte que c’est mon 200ème billet…(pffff, ça passe trop vite)

Concentré de bonheur

Ah les filles, vous avez ruiné mon ravalement de façade car oui, je le dis, j’ai pleuré à chaudes larmes en lisant vos commentaires. Non contentes de m’avoir transformée en madeleine, vous m’avez aussi fait mourir de rire et ça je peux vous dire que c’est du concentré de bonheur.

Vos mots aussi adorables qu’encourageants me font tellement de bien que j’ai prévu d’imprimer toutes les pages et m’en faire un poster géant à accrocher au-dessus du lit conjugual. Bien utile pour les jours de doute (je ne les compte plus ceux-là), sans compter que j’en connais un qui se réjouït de voir sa chère et tendre jouer les Valérie Damidot du dimanche.

Avec votre remontée en surface, vous avez également comblé mon avide curiosité, je sais maintenant que vous êtes de nombreuses ch’tis à passer par ici (oserai-je dire les best of the world ?).

Vous venez aussi des 4 coins de France, toutes régions confondues (Corse incluse) et pour certaines de bien plus loin : Vietnam, Tahiti, Chine, Singapour, Etats-Unis, Slovaquie, Afrique, Turquie, Bahrein, Canada, Québec, Allemagne, Suisse, Angleterre et Belgique, la classe.

Edit de 13h38, fallait bien que j’en oublie : Le Luxembourg, La Martinique avec 28°C (ça calme)

Edit de 19h00 : Mayotte calme encore plus avec 40°C, pardon Neediena pour cet impair.

Pour résumer : hallucinant et touchée en plein coeur la souris.

Allez, je descend de mon petit nuage pour vous présenter une nouveauté dans mon dressing : une robe-sweat. Quand on a goûté à cette matière si cocoon et facile à vivre, on ne peut plus s’en passer, me voilà donc prise en flagrant délit de récidive.

Pour la réaliser, j’ai repris le patron d’une certaine robe dont j’étais loin d’être satisfaite et ajouté d’autres modifs comme l’encolure élargie, la pointe devant supprimée… Je me suis également inspirée d’un modèle Alexander Wang surtout pour les pièces contrastantes aux épaules.

D̩fil̩ Alexander Wang РPrintemps/Et̩ 2010 (cr̩dit photo Elle.fr)

A défaut de cuir sous la main, j’ai utilisé une bonne vieille chemise en chambray de L’Homme élimée au col, tout l’intérêt d’avoir un poilu à la maison. Un bleu qui se révèle parfaitement identique à celui des mes bottes, et une copine de plus, une !

Ultra-confortable certes, mais côté isolation thermique, peut mieux faire. D’où les mains crispées, j’étais frigorifiée malgré un thermomètre à la hausse ces derniers jours.

Pas démontée pour autant, il suffit de superposer les couches pour retrouver un visage à peu près humain, surtout lorsque on enfile par-dessus THE chemise en jean traquée dans tous les H&M de la région pendant un bon moment.

Soldée 15 euros, autant vous dire que je n’étais pas peu fière de mon coup. A la limite, je m’imagine aussi sexy que Sophie Marceau dans sa chemise IKKS. On peut rêver, non ?

Photo ELLE

Même si je la trouve un poil agaçante (trop belle entre autres), c’est toujours plus acceptable que les foufounes de cette semaine, n’est-ce-pas Roxane ?

Ajoutons lui un perfecto, une grosse écharpe, un trilby, et c’est plié.

Perfecto Zara – Chemise H&M – Jegging qui se découd dans tous les sens H&M -Trilby quartier des Halles à Paris – Echarpe homemade – Bottes La Redoute

Sinon, il reste toujours de la place pour participer au concours ici, j’dis ça, j’dis rien…

Encore merci à vous pour vos nombreux commentaires et passez une belle journée !

Concentré de bonheur

Ah les filles, vous avez ruiné mon ravalement de façade car oui, je le dis, j’ai pleuré à chaudes larmes en lisant vos commentaires. Non contentes de m’avoir transformée en madeleine, vous m’avez aussi fait mourir de rire et ça je peux vous dire que c’est du concentré de bonheur.

Vos mots aussi adorables qu’encourageants me font tellement de bien que j’ai prévu d’imprimer toutes les pages et m’en faire un poster géant à accrocher au-dessus du lit conjugual. Bien utile pour les jours de doute (je ne les compte plus ceux-là), sans compter que j’en connais un qui se réjouït de voir sa chère et tendre jouer les Valérie Damidot du dimanche.

Avec votre remontée en surface, vous avez également comblé mon avide curiosité, je sais maintenant que vous êtes de nombreuses ch’tis à passer par ici (oserai-je dire les best of the world ?).

Vous venez aussi des 4 coins de France, toutes régions confondues (Corse incluse) et pour certaines de bien plus loin : Vietnam, Tahiti, Chine, Singapour, Etats-Unis, Slovaquie, Afrique, Turquie, Bahrein, Canada, Québec, Allemagne, Suisse, Angleterre et Belgique, la classe.

Edit de 13h38, fallait bien que j’en oublie : Le Luxembourg, La Martinique avec 28°C (ça calme)

Edit de 19h00 : Mayotte calme encore plus avec 40°C, pardon Neediena pour cet impair.

Pour résumer : hallucinant et touchée en plein coeur la souris.

Allez, je descend de mon petit nuage pour vous présenter une nouveauté dans mon dressing : une robe-sweat. Quand on a goûté à cette matière si cocoon et facile à vivre, on ne peut plus s’en passer, me voilà donc prise en flagrant délit de récidive.

Pour la réaliser, j’ai repris le patron d’une certaine robe dont j’étais loin d’être satisfaite et ajouté d’autres modifs comme l’encolure élargie, la pointe devant supprimée… Je me suis également inspirée d’un modèle Alexander Wang surtout pour les pièces contrastantes aux épaules.

Défilé Alexander Wang – Printemps/Eté 2010 (crédit photo Elle.fr)

A défaut de cuir sous la main, j’ai utilisé une bonne vieille chemise en chambray de L’Homme élimée au col, tout l’intérêt d’avoir un poilu à la maison. Un bleu qui se révèle parfaitement identique à celui des mes bottes, et une copine de plus, une !

Ultra-confortable certes, mais côté isolation thermique, peut mieux faire. D’où les mains crispées, j’étais frigorifiée malgré un thermomètre à la hausse ces derniers jours.

Pas démontée pour autant, il suffit de superposer les couches pour retrouver un visage à peu près humain, surtout lorsque on enfile par-dessus THE chemise en jean traquée dans tous les H&M de la région pendant un bon moment.

Soldée 15 euros, autant vous dire que je n’étais pas peu fière de mon coup. A la limite, je m’imagine aussi sexy que Sophie Marceau dans sa chemise IKKS. On peut rêver, non ?

Photo ELLE

Même si je la trouve un poil agaçante (trop belle entre autres), c’est toujours plus acceptable que les foufounes de cette semaine, n’est-ce-pas Roxane ?

Ajoutons lui un perfecto, une grosse écharpe, un trilby, et c’est plié.

Perfecto Zara – Chemise H&M – Jegging qui se découd dans tous les sens H&M -Trilby quartier des Halles à Paris – Echarpe homemade – Bottes La Redoute

Sinon, il reste toujours de la place pour participer au concours ici, j’dis ça, j’dis rien…

Encore merci à vous pour vos nombreux commentaires et passez une belle journée !

Déjà 1 an !

Il y a pile un an, je postais mon tout premier post le coeur battant et aujourd’hui, je suis à nouveau dans le même état. Comment vous dire ? Quand je dis que je considère mon blog comme mon 4ème lardon, c’est loin d’être une blague. Et si les 3 premiers (les vrais chéris-de-mon-coeur) prenaient le clavier, ils vous diraient que je les aime moins que ce dernier, les ingrats.

Quant à L’Homme, il le surnomme « l’amant de ma femme ». Cela vous donne une idée de la place qu’il occupe dans ma vie, je me rassure tant bien que mal en me disant que je ne suis pas la seule…

Grande consommatrice de blogs dans l’ombre pendant deux ans, il aura fallu le déclic d’une amie (merci Milou !) et le sérieux coup de main de Madame Dé pour me lancer à mon tour dans cette grande aventure.

J’étais à mille lieues de m’imaginer à quel point les échanges (virtuels ou pas) allaient être aussi riches, ainsi que vos petits mots si touchants qui constituent un véritable moteur pour continuer, bref la magie de la blogosphère dont je ne peux plus me passer.

Vous allez probablement me dire que c’est bien gentil ce petit discours limite gnan-gnan (sincère à 300 % malgré tout) quand on est aussi irrégulière dans ses réponses aux commentaires. Dans ce cas, on évite de la ramener et vous avez raison.

Aussi pour me faire pardonner et vous remercier pour votre fidélité, je vous propose de gagner par tirage au sort une création au choix.

Qu’est-ce qui pourrait vous faire plaisir ?

torage.canalblog.com/71/03/559135/48587290.jpg » target= »_blank »>

Comment participer ? Rien de plus simple, sans la moindre question tirée par les cheveux avec réponse à débusquer dans les archives.

Vous avez jusqu’à jeudi pour laisser un commentaire ci-dessous et j’annoncerai le résultat en fin de semaine.

Eh, les lectrices (et lecteurs ?) de l’ombre dont je faisais partie il n’y pas si longtemps, c’est l’occasion ou jamais de vous manifester si tant est que vous soyez intéressés. En plus, j’ai bien envie de savoir d’où vous venez.

J’ai d’ailleurs une pensée toute particulière pour les non-blogueuses qui laissent régulièrement une trace de leur visite. Comme le disais Armelle à juste titre, la blogo peut sembler intimidante lorsqu’on n’en fait pas partie et je sais de quoi je parle. Un immense merci donc à Sophie H., Gaëlle, Sophie P., Chantal, Adeline, Mimi, Claire S., Caliclaire. Aargh, je suis sûre d’en oublier…

Je profite aussi de ce billet anniversaire pour vous annoncer une nouvelle qui me tient sacrément à coeur. D’ici quelques temps, j’ouvrirai ici-même une boutique en ligne avec mes créas (pas de la bouffe pour chats, on s’en doute).

Mais rassurez-vous, je garderai quoi qu’il arrive ma casquette de blogueuse (j’y tiens trop) et vous concocterai encore des petits tutos.

Assez causé, à vous de jouer ! 

Newsletter

Archives

Commentaires

Blog commercialisé par :