White note

Le printemps se fait encore largement désirer et malgré un soleil insolent depuis quelques jours, il faut encore gratter son pare-brise le matin. Affligeant comme entrée en matière, vous m’excuserez.

Bref, on ne va quand même pas se laisser abattre par la météo quoique, ça commence à bien faire maintenant. Tenons bon, notre Catherine Laborde annonce des températures DE SAISON milieu de semaine prochaine, à la bonne heure !

En attendant des jours meilleurs (Catherine, t’as pas trop intérêt à te louper sur tes prévisions), je poursuis mon addiction aux matières doudou et faciles à vivre avec un autre petit gilet-sweat d’une blancheur aussi étincellante que ma peau rêche et poilue.

Patron maison avec mancherons en broderie anglaise volantés et rappel sur le devant.

Pour casser le côté petite-fille-sage et romantique de la dentelle, je l’associe (pour changer) avec un slim noir, l’entente est également cordiale avec un Boyfriend jean mais ce sera partie remise, pas trop le courage de me changer et mon photographe attitré époux dévoué est franchement pressé d’en finir.

Gilet-sweat création « Une souris dans mon dressing » – Slim H&M – TS jersey flammé La Redoute – Foulard Pimkie – Boots André – Bracelet Kookaï – Serre-tête velours Claire’s

Avant de vous laisser, je suis trop excitée de vous annoncer un heureux évènement : je vais être tante, tata quoi. Rappelez-vous ce mignon petit couple qui avait prononcé le grand OUI  il y a presque 1 an (et ruiné au passage mon ravalement de façade), eh voilà, un babychou arrivera en septembre, c’est la fête !

Drapée

Dessiner soi-même ses modèles est profondément gratifiant quand le résultat est à la hauteur de ses espérances, toutefois comme l’opération est loin d’être sans risque, les loupés sont fréquents.

Dans ces cas là, l’agacement et la déception ne veulent pas me lâcher, mes lardons n’ont pas trop intérêt à traîner dans les parages et me réclamer un énième bonbec si vous voyez ce que je veux dire.

Quoi de plus réconfortant alors que de foncer les yeux (presque) fermés avec patron tout fait, pris dans le dernier magazine « Burda style » de mars. Sans déroger à la règle, la couverture est gnan-gnan au possible alors que l’on peut noter un effort de stylisme sur les pages intérieures et quelques chouettes pépites parmi les modèles proposés.

Le modèle 118 B (page 8) m’a entre autre séduite avec son drapé sur le devant, non sans rappeler, allez j’ose le dire, le style Vanessa Bruno ou encore COS.

Défilé Vanessa Bruno – PE 2010 (crédit photo Elle.fr)

COS – Printemps-Ete 2010

Côté technique, rien à dire, le patron Burda est bien coupé, quelques petites modifs : parementures remplacées par un biais coupé dans le même tissu (un coton glacé déniché chez Stop Tissus), bracelets de manches supprimés et lien du bas remplacé par un élastique fin. Les fronces sont un poil chiantes minutieuses à monter pour arriver à 11 cm de longueur précisément (seule explication que j’ai réellement comprise).

Côté dressing, je me suis essayée à une version gris perle + corail à l’image des défilés Vanessa Bruno ou Fendi mais volume du drapé + volume des volants sur la jupe ne créent pas forcément l’équation idéale, même si j’adore ce mix de couleurs.

Moins risqué avec un slim :

Slim enduit et TS H&M – Boots André – Bracelets Kookaï et G&L (offert avec le magazine Glamour d’avril)

Ou encore avec une jupe en faux-couir :

Jupe et collier Pimkie – Serre-tête velours Claire’s

Je tenterai bien une autre version en jersey cette fois, comme préconisé par Burda. A méditer…

Drapée

Dessiner soi-même ses modèles est profondément gratifiant quand le résultat est à la hauteur de ses espérances, toutefois comme l’opération est loin d’être sans risque, les loupés sont fréquents.

Dans ces cas là, l’agacement et la déception ne veulent pas me lâcher, mes lardons n’ont pas trop intérêt à traîner dans les parages et me réclamer un énième bonbec si vous voyez ce que je veux dire.

Quoi de plus réconfortant alors que de foncer les yeux (presque) fermés avec patron tout fait, pris dans le dernier magazine « Burda style » de mars. Sans déroger à la règle, la couverture est gnan-gnan au possible alors que l’on peut noter un effort de stylisme sur les pages intérieures et quelques chouettes pépites parmi les modèles proposés.

Le modèle 118 B (page 8) m’a entre autre séduite avec son drapé sur le devant, non sans rappeler, allez j’ose le dire, le style Vanessa Bruno ou encore COS.

D̩fil̩ Vanessa Bruno РPE 2010 (cr̩dit photo Elle.fr)

COS – Printemps-Ete 2010

Côté technique, rien à dire, le patron Burda est bien coupé, quelques petites modifs : parementures remplacées par un biais coupé dans le même tissu (un coton glacé déniché chez Stop Tissus), bracelets de manches supprimés et lien du bas remplacé par un élastique fin. Les fronces sont un poil chiantes minutieuses à monter pour arriver à 11 cm de longueur précisément (seule explication que j’ai réellement comprise).

Côté dressing, je me suis essayée à une version gris perle + corail à l’image des défilés Vanessa Bruno ou Fendi mais volume du drapé + volume des volants sur la jupe ne créent pas forcément l’équation idéale, même si j’adore ce mix de couleurs.

Moins risqué avec un slim :

Slim enduit et TS H&M – Boots André – Bracelets Kookaï et G&L (offert avec le magazine Glamour d’avril)

Ou encore avec une jupe en faux-couir :

Jupe et collier Pimkie – Serre-tête velours Claire’s

Je tenterai bien une autre version en jersey cette fois, comme préconisé par Burda. A méditer…

Aujourd’hui, on n’a plus le droit…

Quand je saute de joie à l’occasion d’une parution dans la presse (merci à toutes pour vos gentils mots), d’autres aimeraient juste sauter de joie avec une assiette bien remplie.

Je réponds donc à l’appel des Restos du coeur, tout en étant d’ores et déjà au taquet pour le show on TV vendredi prochain, et prête à filer chez Carrouf’ dès le lendemain matin pour shopper le CD.

Parrainée par Madame Dé, l’opération n’est pas bien compliquée (si j’ai tout pigé bien entendu), on fait un rapide copier/coller de cette image ci-dessous, on envoie le lien de son blog à cette adresse hub@lanetscouade.com et hop 10 repas offerts par Danone et Carrefour, rapide et efficace.

Et en parrainant 3 d’entre vous, afin que vous puissiez à votre tour relayer l’info sur votre blog, le nombre de repas est triplé, cool, non ?

Revenons à un sujet autrement plus futile mais si agréable, je me suis octroyé hier un petit plaisir en m’offrant chez Kookaï un joli bracelet manchette pour un prix tout doux, une bonne surprise dans cette enseigne que je fréquente assez rarement.

Bracelet Kookaï 15 euros – Bracelet cordon offert avec le magazine Glamour d’avril

Et mon plaisir fut décuplé par l’emballage, un joli pochon en tissu orange, lui-même glissé dans un autre sac textile noir doté d’un système de fermeture étonnant. Pour un peu, c’est comme si je m’étais offert un bijou de joaillier, vous voyez.

Vous le reverrez demain avec une nouvelle petite blouse dont j’ai pris le modèle dans un magazine au top de la hype :

D’ici là, qui répond présent en tant que filleule pour l’opération des Restos du Coeur ?

Les lève-tôt du dimanche sont donc :

Caro

Marine

Lydie

Newsletter

Blog commercialisé par :