Happy New Year !!!!

Et une décennie dans les dents, une ! Vous l’avez vue passer vous ?

J’ai encore un souvenir très précis du réveillon de l’an 2000, jeune mariée naïve et insouciante, nous allions découvrir avec L’Homme quelques mois plus tard la joie des travaux en nous endettant pour un paquet d’années, puis celle d’un premier heureux évènement à venir, pile 1 an (+ 1 jour) plus tard.

10 ans et deux lardons supplémentaires plus tard, nous sommes toujours en travaux et endettés, L’Homme a ressorti caisse à outils et pinceaux et compte fermement sur sa bien-aimée pour l’aider. Moi qui pensait pouvoir jouer les tire-au-flanc et me planquer derrière ma MAC pendant qu’il s’active, je me suis plantée sur toute la ligne.

Bref, je vous souhaite une excellente année 2010 avec autant de bonnes résolutions qu’on ne tiendra pas, mais surtout des petits et grands bonheurs.

J’en profite aussi pour vous remercier pour votre fidélité, mon blog (ou petit 4ème selon) célébrera dans quelques semaines son tout premier anniversaire et je peux d’ores et déjà vous annoncer qu’il y aura du cadeau à gagner, tradition oblige et parce que ça me fait réellement plaisir.

D’ici là, je vous dis à demain !

Echarpe oversize

XXL et surtout interminable cette écharpe, elle a bien failli ne pas voir le jour.

Tout a commencé avec un essai de côtes 2/2 peu concluant, trop masculine et pas assez large à mon goût :

J’ai donc tout défait et me suis retrouvée aussitôt en panne sèche d’inspiration. Puis au détour d’une visite chez la talentueuse Isapurple, je suis restée bouche ouverte devant son snood au point de riz. Non seulement l’idée m’étais servie sur un plateau mais en plus Isa a pris le temps de m’expliquer la technique du point, une fille en or massif, je vous le dis.

Pour être certaine de bien piger l’affaire, j’ai aussi consulté la vidéo du fabuleux site Wool and the Gang.

Nouvelle tentative en montant au pif 36 mailles sur des aiguilles 8 (pas le courage de faire un échantillon), me voilà toute excitée par le point de riz mais aussi très vite assaillie d’un gros doute quant à la largeur : 33 cm, ce ne sera pas une écharpe mais un plaid. L’Homme ricane, je décide de continuer sans trop y croire.

C’est à ce moment qu’American Vintage est intervenu pour me redonner la foi :

Echarpe American Vintage sur Monshowroom.com (32 X 210 cm, 76 euros)

Bingo, pile ce que je veux et à 1 cm près en largeur, mon écharpe devrait tenir ses promesses.

Les pelotes s’épuisent les unes après les autres sans faire progresser la bestiole aussi rapidement que je l’espérais, je n’en vois pas la fin. Au final, 7 pelotes auront été nécessaires pour une longueur totale d’environ 2,30 mètres, et un coût sous la barre des 22 euros, fort bien.

Un effort est toujours récompensé, dit-on, je valide et remercie au passage mes parents pour ce principe éducatif de grande valeur, Dieu sait à quel point ils m’horripilaient avec cette expression toute faite.

Bien chaude, enveloppante et moelleuse, mon écharpe oversize cumule tous les bons points, surtout lorsqu’on est prise d’un bon vieux rhume de derrière les fagots. Mes gentils lardons ont en effet tenu à partager leurs microbes, je n’en demandais pas tant.

Laine « Vermont » de La Lainière de Wazemmes (Lille)

Liquette Zara – Jegging H&M – Boots La Redoute – Sautoir plume de paon homemade

Passez un excellent réveillon et à l’année prochaine !      

Jupe du lundi et tuto

Sans aucun doute, ma nouvelle jupette m’a été d’une grande utilité tout au long des fêtes. Que ce soit en mode chic le soir du 24, plus décontracté le 25 ou cocoon le 26, elle ne m’a pas quittée 3 jours d’affilée.

Une ceinture élastiquée pour supporter ni vu ni connu tous les excès et un tissu aussi confort qu’un bon vieux pyjama en pilou (une crêpe fluide, un bonheur à porter mais une misère à coudre).

Commençons par le soir de Nowel avec la fête à la paillette et l’impasse exceptionnelle sur le col roulé :

Gilet à sequins La Redoute – TS Kiabi superposé sur un autre H&M – Ceinture cuir fauve Zara – Pochette Freep’star – Boots André – Serre-tête à plumes Zara

Le 25, on dégaine son nouveau cadeau (sans lavage préalable, trop pressée), on troque les boots à talons contre des vieilles bottes dégoulinantes, on garde quelques paillettes pour un minimum de chic et c’est reparti pour une folle journée, toujours sans col roulé.

Comme le froid n’est décidemment pas mon allié, j’ai ajouté mon snood rouge :

Veste homemade – Top rayé à épaulettes zippées Zara (collection actuelle) – Ceinture rouge cloutée Bershka – Bottes Minelli – Vernis OPI

Enfin, le lendemain, le ventre repu et les cernes bien installées, une version cocoon avec de la grosse maille moelleuse :

Gilet H&M – Ceinture Freep’star – Boots cloutées La Redoute

Pour conclure, voici le tuto, quasi-identique à celui de l’été dernier avec la jupe en Liberty, avec pour seule différence : 2 volants au lieu de 3.

(Clic sur l’image pour agrandir)

Pour la réaliser dans d’autres tailles, il suffit de mesurer son tour de hanches à l’endroit le plus large et d’ajouter 2 cm pour l’enfiler facilement. 

Tout est dit, à vous de jouer si l’envie est de la partie. 

Alors ces fêtes ?

Entre la bonne ripaille, la boisson qui fait rire et les nuits raccourcies, il faut toujours un peu de temps pour se remettre des fêtes de Noël, je me trompe ?

J’espère que vous avez toutes (et tous ?) été bien gâtés, chez nous, ce sont les lardons qui ont le plus assuré en terme de cadeaux, ils se sont montrés d’une générosité à notre égard tout à fait inégalée.

Tout à commencé avec une petite grippette pour la dernière, rien de bien méchant mais on s’en serait bien passé surtout quand on oublie le Doliprane at home et qu’on pouvait quasi faire cuire un oeuf sur le frond de ma fille, je revendique ici mon statut de mère bien organisée.

Ensuite, la gastro s’est invitée à la fête, pour mon fiston, immédiatement refilée à sa soeur, à qui le tour ?

Et enfin pour parfaire le tableau, des invités non-désirables se sont incrustés sur les têtes de mes lardons, j’ai nommé nos amis les poux.

Malgré tout, ces bonnes nouvelles n’ont empêché personne d’ouvrir ses paquets le 25.

Leurs parents inclus, qui à l’origine étaient exemptés de cadeaux, notre home sweet home a en effet besoin d’un sérieux lifting, et la peinture avait peu de chance d’être rapportée par le Père Noël himself.

Mais un sapin dépourvu de cadeaux pour papa-maman a-t’il un sens ? Bien sûr que non, j’ai donc un peu triché.

Pour papa, un bon gros pull col châle trouvé chez le suédois et la remarque qui tue : « on avait dit pas de cadeaux ! ». Il était quand même bien content, le bougre.

Et pour maman, un top rayé, à épaulettes zippées shoppé en vitesse chez Zara. Remarque touchante de Faustinette : « t’avais raison maman, il sait exactement ce qu’on aime le Père Noël, même pour papa et toi, il ne s’est pas trompé »

La magie de Noël a opéré, c’est l’essentiel, non ?

Je vous retrouve dès demain avec de la jupette à volants et son tuto :

Bon dimanche !

Newsletter

Archives

Blog commercialisé par :