Anaïk

Robe marinière (+ résultats concours Twicy Store)

Robe marinière Une souris dans mon dressing 1

Dans la série « addict aux marinières », il me manquait une pièce MAJEURE dans mon dressing, je vous le donne en mille : la robe mi-longue !

Alors, soyons honnête, j’ai failli craquer pendant les vacances sur celle de Margaux Lonnberg créée avec Audrey Lombard et le temps que je me torture le cerveau (est-ce bien raisonnable ?), elle était déjà sold out.

La couleur m’attirait énormément ainsi que le détail des poches côtés mais avec du recul, je l’aurais préférée un rien plus courte et avec des manches plus longues (la fille pas contrariante).

Et si c’était l’occasion d’une petite couture perso pour réaliser la mienne pile comme j’en ai envie ?

Encore faut-il trouver le bon tissu marin : pas trop mou, pas trop fin, pas trop stretch et dans un joli rouge, le truc simple en somme !

C’est en ligne que j’ai mis la main dessus (source en fin d’article): un beau jersey épais dans un vrai rouge lumineux (ni framboise, ni orangé), lavé (avec ce petit aspect un peu « gratté » comme s’il avait déjà vécu, tout en gardant ses couleurs), il ressemble à s’y méprendre aux vraies marinières de vrai marins.

Réalisée à partir d’un de mes patrons d’une ancienne robe, en l’ajustant au fur et à mesure sur moi et en commettant une boulette qui m’a contrainte à démonter une partie quand elle était quasi terminée, aaargh !

Au final, ça aurait pu être pire (le couteau de la surjeteuse est un traitre) et j’en suis venue à bout avec les raccords de rayures presque nickels jusqu’aux fonds de poches, happy !

Continuer la lecture

La Fête des Mères approche : -20 % sur tout l’e-shop !

Une souris dans mon dressing

A l’approche de fin mai, je me sens toujours l’arrière-train entre deux chaises, d’un côté je suis trop heureuse d’être fêtée par mes 3 lardons (avec un peu de chance, mon mari se fendra d’un bouquet mais parfois rien ce chameau).

Et d’un autre, je me prends une année de plus la même semaine et ça c’est tout de suite moins drôle. Quoique avec du recul, le cap de la quarantaine n’était pas si terrible contrairement à toutes mes frayeurs (faut dire que j’avais été terriblement gâtée avec le voyage à NY), et pour rien au monde je n’aimerais revivre mes vingt ou trente ans (sauf les lendemains de fête, gloups !).

Du coup j’aime bien voir cette période comme un fabuleux prétexte pour me faire plaisir, hé hé !

Comme le plaisir, c’est encore plus sympa quand on le partage, je vous propose à l’occasion de la fête de la mères une réduction de 20 % sur tout l’e-shop : pour gâter sa petite maman et surtout soi parce que franchement on le vaut bien, non ?

Avec le code HAPPYMUM vos commandes seront à prix plus doux pendant 1 semaine (valable jusqu’au mardi 19 mai inclus) !

– La blouse plumetis SIDONIE et le top JOSEPHINE avec broderie anglaise passent ainsi à 44 euros (au lieu de 55),

– La robe chambray BONNIE : 60 euros (au lieu de 75),

– Les tuniques LOUISE et blouses LOLA : 46,40 euros (au lieu de 58)

– Et quelques blouses péplum CHLOE en noir/taille 0 sont encore disponibles avant l’arrivée des versions estivales (rose poudré et écru) d’ici la fin du mois si tout va bien.

Pendant ce temps, le concours Twicy Store reste toujours ouvert, merci pour vos participations et ravie qu’il vous plaise !

Concours déco avec Twicy Store !

Une souris dans mon dressing 1

Quand on a fini nos travaux l’an dernier pile à cette période, je m’entends encore fanfaronner « fini les bricoles attrape-poussière, mon intérieur sera épuré ! ».

Mais bien sûr ! Autant affirmer que je ne mettrai plus un pied chez Zara, ouh le gros mensonge !

Comme beaucoup de filles (qui désespèrent leur mec en général), je suis irrémédiablement attirée par toutes ces petites bricoles trop mignonnes qui donnent du peps à une déco et qu’on déplace au gré de ses envies pour varier les ambiances (et les plaisirs).

En haut du podium : les photophores, on en trouve partout et ça ne coûte souvent pas bien cher (quoique mis bout à bout…), ensuite il y a les petites vaisselles (coupelles, ramequins…), ah la la, j’ai d’ailleurs fait un peu fort cette année, bon pour ma défense je n’avais rien remplacé depuis un bail (les bols romantico-champêtres-baroques-faussement patinés, j’en avais fait le tour).

Enfin les « contenants » plus ou moins utiles ne me laissent pas non plus indifférente : vases, boites diverses (en carton ou verre), sacs en papier…

Ah et de temps en temps : la papeterie, surtout qu’avec 2 poulettes très fifilles, je suis pas rendue ! Il n’est donc pas rare que la maison (ou mon sac) se remplisse de petits carnets, jolis crayons et stylos, masking tape, stickers en tout genre, ouch ça fait vite du monde !

Comme je ne dois pas être la seule atteinte de ces mêmes addictions, je vous propose aujourd’hui de découvrir mes dernières trouvailles issues du site Twicy Store et de vous les faire gagner si ces objets vous séduisent également, à la clé 2 lots déco !

Continuer la lecture

Camel et jean

Une souris dans mon dressing 1

Quelqu’un peut m’expliquer pourquoi il se met à faire beau juste quand on rentre ?
Non parce que le soleil s’est montré disons bien avare pendant nos vacances et j’avoue que ça a le don de mettre de mauvais poil cette affaire là #mègèreinside

Heureusement, il a fini par se pointer juste le temps de notre escapade à deux au Cap Ferret, ouf !

Et que se faire dorloter par papa/maman pendant quelques jours, y’a pas, c’est quand même une sacrée belle chance. Merci aussi petit frère et belle-sœur pour leur accueil chez eux à Bordeaux complété par une visite guidée perso, très belle découverte !

Petite anecdote qui nous a bien fait marrer en arrivant ensuite à notre hôtel réservé à Arcachon (Hôtel de la Plage, je recommande, très bon rapport qualité/prix/déco sauf petit déj assez cher) : la rue était quadrillée aux abords de l’hôtel, d’étranges allers et venues de mecs talkiewalkies à la main, une réceptionniste qui se jette presque sur nous pour nous interdire l’accès, oh oh y’a tournage !

Je reconnais alors l’actrice : sublime et très élégante mais aaarf, pas moyen de remettre son nom, foutue mémoire défaillante.

Tandis qu’on attend LE feu vert pour entrer (euh et sinon notre chambre les cocos ?), je pose la question en loucedé à l’un des talkie-walkie (Dieu que je me sens con à ce moment là) : Ludmila Mikaël, milliard ici !

Tiens et si je me pointais pour lui demander un petit selfie entre deux prises ? Nan, j’déconne, impossible #poulemouillée

Bref, fermons la parenthèse people.

La météo ch’ti permet enfin une sortie des orteils qui tombe à pic avec la réception de ces sandales compensées incroyablement confortables, sans rire quasi équivalent à des baskets (c’est la branquignole du talon qui vous le dit), la hauteur gagnée en bonus et toutes légères.

Petite tenue décontractée de circonstance avec le week-end prolongé !

Continuer la lecture

Page 1 sur 228123Dernière page »

Newsletter