Author: Anaïk

Maxi Trendy Châle et 8 ans de blog aujourd’hui !

18 janvier 2009 : mon premier article est posté, pfiouuuu je m’en souviens (presque) comme si c’était hier, le cœur tout tremblant sans imaginer alors les chemins que ce blog amateur me ferait emprunter, avec ses embûches, quelques déconvenues et erreurs de parcours mais surtout tellement de joie avec vous !

La vache 8 ans quand même ! Sans déconner, ça me file une de ces coup de vieux (pour changer), dire que j’étais encore une « jeune maman » avec des enfants « en bas âge » et aujourd’hui, je m’achète toutes sortes de crèmes anti-rides (sans aucun effet miraculeux, ça se saurait), je découvre cette semaine que j’ai du cholestérol (tellement glamour) et mes ados au quotidien sont pour le moins « déroutants » (à mon avis, ce sont eux les premiers déclencheurs de rides, pas juste le temps qui file, vous croyez pas ??!).

Est-ce que ces années permettent de gagner petit à petit en sagesse et sérénité ? Ce serait tout de même un avantage légitime pour nous les quarantenaires.

Alors oui et non.

Tenez l’autre jour, j’ai fait preuve d’une belle maturité en… me coupant moi-même les cheveux : l’idée de départ était de rectifier une petite mèche et ce mini coup de ciseaux qui devait être sans conséquence en a rapidement appelé un autre, puis de l’autre côté tant qu’à faire schlak-schlak  n’ayons pas peur d’avoir la main lourde !

Je fignole avec le rasoir de mon poilu et m’auto-congratule Eh eh ! Voilà le travail, je suis une artiste, merci public !

Le soir venu, je me prépare aux compliments de l’être aimé qui seront sans aucun doute nombreux vu la réussite indiscutable de ce rafraichissement capillaire « DIY » et ajoutons qu’un homme remarque TOUJOURS quand sa femme est allée le coiffeur => tout compte fait, il ne va pas se passer grand chose de croustillant.

Sans prévenir, c’est tombé : Elle est bizarre ta coupe, t’as fait quelque chose ? Parce que t’as un peu une drôle de tête.

Drôle ???!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Quôôôaaaaaa ????????????????!!!!!!

Vérification en secouant la caboche dans tous les sens : mon Dieu !! Il a raison le chameau, en fait ça ressemble à rien sauf peut-être à un espèce de bol que Mireille Mathieu ne renierait pas (la frange bombée en moins).

L’expérience réjouissante s’est bien entendu soldée chez un pro : la petite Anaïk trente-douze ans 1/2 a bien été obligée d’admettre qu’elle avait joué à la coiffeuse, classe.

Côté tricot, là aussi, je me suis un peu emballée pensant bien connaitre le « Trendy Châle » quelle que soit la laine ou taille d’aiguilles, mais bien sûr !

Et donc tricoter 60 cm de hauteur confiante au début pour finalement tout défaire, bon ok sur des aiguilles 9 mais quand même ça vexe !

Il m’aura fallu recommencer entièrement avec quelques modifs que je partage avec vous (si d’aventure il vous tente).

Continue reading »

Lavallière or not lavallière ?

Il y a ces filles qui peuvent absolument tout porter et s’assurer une dégaine cool et rock, elles savent mieux que quiconque décaler des pièces « dadame-boubourge » avec le bon jean, la bonne veste ou les bonnes shoes comme si c’était une évidence, elles ne s’interdisent rien et ça fonctionne au premier coup d’œil, rhaaaaa elles m’énèèèèèèèrvent !

Moi j’ai constamment l’impression de me chercher, certains jours coulent de source (bénis soient ceux-là) et d’autres, c’est la panne sèche devant un placard (trop) rempli.

Je SAIS tout de même que certains trucs vont me faire prendre 20 ans, et mes tentatives de détournement resteront vaines d’où parfois quelques erreurs de casting, quand ça veut pas hein !

La lavallière en est le merveilleux exemple, sur moi ça fait nettement plus référence à Bernadette Chirac avec son petit sac strict sur les genoux (ou Thérèse du Père Noël est une ordure) qu’à une modeuse faussement désinvolte. Et pourtant, je suis une grande fan de nœuds-nœuds dans tous les sens (à la taille, en foulard autour du cou, en head-band…).

Aaaah, ces moments de solitude où on pense tenir une chouette association avec de la gueule et on a juste l’air bien coincée du derch’ (ou à côté de la plaque).

Malgré ces pièges que je pense connaitre et être donc en parfaite maîtrise de mes capacités mentales, j’ai tenté la chose (obstinée ou coconne, allez savoir)

Et trouvé la parade, suffit de pas faire le nœud, eh eh !

Continue reading »

Un pull lurex : 2 possibilités ;)

– Votre mine depuis ce matin vous semble aussi fraîche que parfaitement reposée (ma parole, à qui appartiennent ces petits yeux assortis d’un teint verdâtre et chiffonné ??!).

– Côté digestion, vous avez « les dents du fond qui baignent », expression raffinée et poétique traduisant les excès de table #pardon

– Vous gardez encore en tête les vannes graveleuses et sans fin de tonton Maurice sur le petit Jésus dans la crèche, rhoooo celui là !

– Vous auriez étripé votre belle-mère avec ses remarques « Ah tu la prépares comme ça ta dinde ? Parce que moi…gnagnagna… » (en vrai la mienne est très cool, juré Mam’ ! Et la dinde on évite)

– Vos enfants zonent en pyjama en recomptant leurs étrennes.

– Vous ne pensez qu’à une chose : faire comme eux et surtout DORMIR.

(Liste non exhaustive, cela va de soi)

Pas de doute, on est bien le 26 décembre !

Et dans moins d’une semaine, on remet ça, ouch !!!

Et qui dit réveillon du 31 décembre, dit casse-tête de la tenue sinon ce serait trop facile.

Il y a bien cette petite robe super chic et festive repérée l’autre jour dans une vitrine mais alors dès le 1er janvier, concrètement on en fait quoi ? Sans parler du risque de se retrouver « overdressed » alors que le ton de la soirée ne va pas forcément dans ce sens.

Bref, encore une pièce qui va encombrer le placard et qu’on n’aura même pas envie de reporter l’année suivante.

Vous commencez à me connaitre, je privilégie de loin une petite pièce facile à recycler au quotidien.

A l’image de ce pull lurex avec son joli nœud dans le dos que je porte aujourd’hui avec un gros gilet cocoon et qui fera tout aussi bien aussi l’affaire le 31 en changeant juste les accessoires.

Continue reading »

Les nouveautés de décembre sont en ligne ;)

Comme une voisine que vous croisez et qui invariablement regarde le ciel en claironnant « quel temps hein !  » (quelle que soit la saison ou la météo), je me fais chaque année cette réflexion similaire de haute voltige « la vache, on est déjà mi-décembre ! ».

A assortir bien sûr de « la vache, suis à la bourre dans mes cadeaux et pas l’ombre d’idées lumineuses, ça craint ! ».

La course aux cadeaux de Noël est de loin ce truc qui m’épuise nerveusement le plus avant même de commencer, d’un côté j’ai envie de taper dans le mille avec de « vrais » présents (ça m’arracherait le bec d’offrir une carte cadeau impersonnelle même si j’adore en recevoir #paietacontradiction) et d’un autre, l’idée d’affronter la foule probablement aussi névrosée que moi me terrifie.

Vous avez demandé la reine de l’anticipation ? Ne quittez pas !

Côté nouveautés de décembre sur l’e-shop, c’est déjà mieux, on est encore dans le timing, ouf !

Pour clôturer cette année 2016, j’avais envie de vous proposer la blouse Adèle avec une note festive : des petits sequins dorés ou du lurex argent agrémentent ainsi les poignets.

En juste dose pour être portée à l’occasion des fêtes et aussi au quotidien histoire de « relever » notre éternel jean et féminiser nos tenues les plus basiques.

Voici 3 looks pour chacune d’entre elles (écru, noir et marine), j’espère qu’ils vous plairont.

Et pour vous remercier de votre fidélité, les frais de port sont offerts jusqu’au 31 décembre ! (avec le code NOEL à saisir en fin de commande)

Continue reading »