Anaïk

Avancer malgré la tuile !

Une souris dans mon dressing

Vous êtes des anges, si vous saviez combien vos messages adorables lus ici ou en off m’aident à tenir bon parce qu’à vrai dire, les nouvelles ne sont pas très réjouissantes : je n’ai toujours pas pu récupérer mon compte Instagram, ni mon compte Facebook.

On vit dans un drôle de monde entouré de réseaux sociaux qui ont tout pouvoir sur notre vie numérique mais lorsqu’il s’agit de les contacter, accrochez-vous, c’est sportif !

Il semble que le piratage soit une tendance forte ces derniers temps mais flûte quoi, c’est leur job de répondre et pallier à ce genre de problème. #colèreinside

Cette intrusion dans ces données qui m’appartiennent est extrêmement pénible à vivre (ni plus ni moins un cambriolage), surtout que je ne comprends vraiment pas l’intérêt, hormis me faire perdre du temps. Bref.

J’essaie néanmoins de rester optimiste et me concentrer sur ce qui va bien d’un point de vue plus « professionnel » puisque c’est là dessus que sont dirigées le plus souvent ces attaques.

Et j’ai tout de même matière à être rassurée :

- Mon ordi est désormais clean, nettoyé de toute cochonnerie sournoise. Oui, je me suis fait avoir comme une bleue par un mail qui tenait la route : personnalisé, syntaxe correcte, pas de fautes d’orthographe, le truc bien vicieux en somme !

- Mon blog et mon e-shop fonctionnent tout à fait normalement.

- J’ai mes deux mains et encore un peu de cervelle (j’espère !) pour continuer à travailler.

Ces derniers jours, j’ai dû mettre les bouchées doubles pour rattraper mon retard sur la finalisation des prochaines nouveautés du e-shop (celles de février) et préparer l’arrivée (tardive) de celles de janvier, en ligne la semaine prochaine si tout va bien !

Avec ces désagréments, je n’ai pas mis en place les soldes sur la tunique Louise comme initialement prévu le 19 janvier, ni la seconde démarque sur les autres modèles.

C’est chose faite, la tunique Louise bleu marine (encore disponible en taille 2 et 3) est soldée à 52 euros au lieu de 65, quant à la version grise, il faudra attendre début février (ce serait ballot de jouer avec la réglementation en ce moment, j’ai pas besoin d’une poisse en plus).

Les autres modèles (Juliette, Fleur et Amicie) sont soldés -40%.

Ne m’en voulez-pas s’il n’y pas tout de suite un billet « looks », j’avoue ne pas en avoir le cœur, ni le temps mais ça va revenir, je ne suis pas de nature à baisser les bras, croyez-moi !

Si vraiment je ne peux pas récupérer mon compte IG, je songe à en créer un nouveau, je me laisse encore quelques jours…

Ah et puis les 6 ans du blog (pile pendant cette période) sont passés à l’as, j’aurais adoré les fêter avec vous à l’occasion d’un petit concours, ce n’est que partie remise !

Merci encore pour votre soutien.

Mes comptes Facebook et Instagram piratés !

Je vous la fais courte : mon compte Instagram et mon compte Facebook ont été piratés depuis hier, le 15 janvier.

Privée d’accès, Facebook m’a déjà définitivement exclue sans préavis, ni possibilité de recours ou réponse, ma page personnelle et celle d’Une souris dans mon dressing sont désormais inconnues, donc impossible de le signaler.

Quant à Instagram, lié à FB, le hacker a modifié toutes mes données personnelles, et supprimé ma biographie avec le lien vers mon blog.

Si je cherche à réinitialiser un nouveau de passe, le lien est bien sûr envoyé sur sa boite mail (preuve à l’appui).

Pour le moment, mes photos sont encore toutes présentes dans ma galerie, je constate que le hacker supprime certains de mes abonnements, peut-être même qu’il les bloque, histoire de semer encore un peu plus la zizanie.

Complétement démunie et impuissante, j’ai la sensation affreuse de m’être fait voler les clés de ma maison et de ne plus pouvoir y entrer.

Bien sûr, ce ne sont « que » des réseaux sociaux qui ne reflètent pas la vraie vie mais tout de même, ce sont MES photos et MA communauté, j’y suis attachée, sans parler de la perte en tant qu’outils de communication, précieux dans mon activité.

Je n’ai pour ainsi dire aucune réponse à mes diverses requêtes et signalements, hormis des mails automatiques dépourvus de toute explication concrète, chaque formulaire de contact renvoie le plus souvent à la même page.

Et je vous laisse imaginer le temps et l’énergie dépensés pour tenter de trouver des solutions, un cauchemar !

Mon blog et e-shop fonctionnent normalement (ouf !) connectés depuis un autre ordinateur (l’autre va être « nettoyé » par précaution).

Voilà, je voulais simplement vous en informer si d’aventure vous notez sur Instagram des commentaires ou photos inappropriés, publiés en mon nom .

Et si vous avez des infos susceptibles de me sortir de ce pétrin, elles seront les bienvenues !

Merci de tout cœur par avance.

Et après…

Manteau Soft Grey, Trendy Chale

Mercredi 7 janvier, 8h00 : je lance les soldes du e-shop, date évidemment importante dans mon activité, je me concentre là-dessus, sans radio.

Début d’après-midi : pause café qui me laisse découvrir sur Instagram LA photo accompagnée du hashtag désormais aussi célèbres que George Clooney, bon sang ça a l’air grave, qu’est-ce qui se passe ?!!

D’un coup, face à cette violence indicible qui nous laisse sans mots, tout ce que j’ai pu entreprendre me semble aussi futile que dérisoire. A quoi je sers ma parole ? Est-ce que je suis vraiment à ma place ?

A lire et discuter avec d’autres, il semble qu’on se soit retrouvées nombreuses à tout remettre en cause, tant mieux quelque part, on n’est pas humains pour rien.

Les jours passent et malgré l’horreur croissante, une fraternité et une bienveillance inhabituelles se mettent en place : les gens se sourient plus spontanément dans la rue, se laissent passer en voiture (j’arrête même les mots fleuris qui effraient mes enfants, c’est dire !), une main sur l’épaule, des mots plus affectueux, autant de petits signes qui en disent long sur ce qu’on est en train de traverser.

N’empêche, je me sens toujours aussi crétine et inutile dans mon rôle de blogueuse-petite créatrice, en revanche pas dans celui de maman : ah ils en ont bouffé du câlin nos affreux, et pas facile de leur expliquer…

Puis certains petits mails/commentaires/avis clientes me remettent progressivement le pied à l’étrier : l’une ravie de sa tunique et de la recevoir cette semaine là, une autre qui s’est sentie jolie pendant les fêtes dans sa robe, ça peut paraitre idiot et secondaire mais moi j’appelle ça du plaisir et quels que soient les événements, on en aura toujours besoin.

Plaisir de s’habiller (puisque on ne sortira de toutes les façons pas à poil), plaisir de se sentir en accord avec soi-même à travers la tenue qu’on aura choisie : ça compte aussi non ?

Depuis lundi, la vie reprend son cours tout doucement, je suis à nouveau d’une vulgarité innommable dans ma bagnole (merveilleux !) tout en continuant de laisser passer en souriant (si, si) et je suis heureuse, oui heureuse de revenir ici, dans cette petite bulle qui n’a aucune autre prétention que de vous apporter si possible un tout petit peu de plaisir, de détente et de rigolade.

« Léger » butin soldes pour ma part, cela dit, j’avais déjà profité des ventes privées quelques jours avant : une chemise chez Monop’, puis ce pull mohair H&M repéré depuis un moment, les 30 % de réduction ont fait le reste.

Bon, je confesse aussi mon coté « reine du plein pot » pendant les soldes, nouvelles collections trop tentantes ou craquage pour un truc JAMAIS soldé.

Continuer la lecture

En avant les soldes ! (et nouvelle déclinaison de Louise)

Une souris dans mon dressing

Hey, merci pour vos vœux ! J’ai noté de jolies résolutions parmi les vôtres comme prendre les choses comme elles viennent, relativiser, être plus sereine, ne pas se laisser parasiter par des petits trucs qui n’en valent pas la peine, se concentrer sur l’essentiel….

C’est exactement ce que je me promets chaque début d’année, ah ça marche très bien les premiers jours (semaines ?) « moi zen, moi forte, moi pas m’énerver » et au premier coup de stress disons un peu plus costaud, bam ! Tout fout le camp (pire que le pinard) et rebelote le festival de remises en question, culpabilité, auto-dénigrement, que du bonus…

On n’est pas tendres avec nous-mêmes dans l’ensemble, les mecs s’encombrent pas de tant de complications : je veux donc être un homme en 2015.

Quoique, attendez… ça implique de ne plus porter de robes, ne plus pouvoir se maquiller, piquer quand on embrasse et se gratter le bide devant le foot ? Bah non en fait.

Sérieux, notre vie serait moins drôle sans tous ces artifices féminins ET sans soldes, héhé !

Mon petit e-shop propose lui aussi ses soldes d’hiver à compter de ce mercredi 7 janvier avec une première remise de 20 % sur TOUT (sauf les tuniques Louise mises en ligne il y a moins d’1 mois).

En fonction des stocks disponibles, je serai autorisée à appliquer une remise à compter du 19 janvier, réglementation oblige.

Je suis aussi très heureuse de vous présenter une nouvelle déclinaison de Louise, en laine gris chiné : pile poil pour ce début d’hiver bien frisquet !

Continuer la lecture

Page 1 sur 220123Dernière page »

Newsletter

Archives

Blog commercialisé par :