Category Archives: Accessoires mais…incontournables

Ma collection capsule avec Spartoo ! #acte1

Secrètement dans mon coin, je rêvais qu’une marque (ou un site de prêt-à-porter/accessoires) me sollicite un jour pour créer une collection capsule.

Avoir l’opportunité d’élargir son champ créatif avec des pros de la mode, ça doit être une expérience hors du commun, le fantasme ici !

Sauf qu’à côté de mignonnettes YouTubeuses ou blogueuses influentes parisiennes, je ne fais pas le poids, il faut se rendre à l’évidence (mais continue de rêver vieille branche, ça coûte rien !).

Jusqu’à ce mail à peine croyable de Spartoo en juillet dernier : la vache, on me propose de créer plusieurs pièces pour leur marque propre Betty London (marque que j’ai déjà pu tester aussi bien en vêtements qu’en chaussures et dont je n’ai jamais été déçue).

Oh la la, danse de la joie !!!! Puis petit bémol lorsque je réalise qu’ils souhaiteraient une robe et une blouse, zut ça c’est plutôt ma partie tout au long de l’année, j’adorerais tellement réfléchir à des pièces complémentaires et proposer ainsi une silhouette un peu plus complète, qui reprendrait l’esprit de mes créations.

Comme ils semblent ouverts à toute autre idée, je leur fais aussitôt part de mes envies et suggestions (l’autre qui se croit déjà en territoire conquis, nan mais j’vous jure !).

Et bingo, ils sont d’accord !

Dans l’excitation la plus totale, je réalise quelques croquis (approximatifs hein, surtout pour se donner une idée), les échanges au téléphone et par mail se succédent alors tout au long du mois de juillet puis septembre et octobre pour élaborer et peaufiner les 4 pièces retenues ensemble.

Les étapes de sourcing de matières premières, de prototypes à réaliser, de suivi de production avec tous les aléas que cela comprend sont assez éprouvantes et chronophages, j’étais donc drôlement contente (pour une fois) d’avoir à gérer uniquement la partie la plus facile et agréable : celle de valider les modèles au fur et mesure, royal !

Fin novembre a eu lieu la « présentation presse » de leurs futures collections printemps-été 2017 dans un appartement dingo à Paris, mon Dieu les pétoches, j’ai jamais fait un truc pareil moi ! Mais la perspective de voir pour de « vrai » les prototypes finalisés l’emporte sur ma trouille et je me régale de cette journée un peu particulière.

Et nous voilà à l’étape finale, celle qui me réjouit autant qu’elle m’effraie : vous présenter ces modèles !

Comment allez-vous les accueillir ? Vont-ils vous correspondre ? Vous donner envie de les adopter à votre tour ?

Certes je ne suis pas impliquée à travers l’enjeu commercial et financier (par transparence pour vous, je percevrai un petit pourcentage sur les ventes, c’est tout) mais j’y ai mis autant de cœur et d’énergie que pour mes propres créations de blouses et robes, alors oui, il y a quand même un enjeu en ce qui me concerne : plutôt de l’ordre de l’affectif.

La présentation se fera en deux temps, petite contrainte liée aux délais des fabricants respectifs (tous différents)

Aujourd’hui le (merveilleux) sac et les (fabuleux) escarpins que vous venez d’apercevoir #entouteobjectivité #mouaaaah

Et courant avril, les deux autres pièces, surpriiiiiise !!

On y va ?

Deux looks parce que si ces deux accessoires fonctionnent ensemble (le bleu est parfaitement identique), je les préfère dépareillés en ce qui me concerne, un à la fois pour éviter « le trop assorti » et pour varier les plaisirs.

Continue reading »

Maxi Trendy Châle et 8 ans de blog aujourd’hui !

18 janvier 2009 : mon premier article est posté, pfiouuuu je m’en souviens (presque) comme si c’était hier, le cœur tout tremblant sans imaginer alors les chemins que ce blog amateur me ferait emprunter, avec ses embûches, quelques déconvenues et erreurs de parcours mais surtout tellement de joie avec vous !

La vache 8 ans quand même ! Sans déconner, ça me file une de ces coup de vieux (pour changer), dire que j’étais encore une « jeune maman » avec des enfants « en bas âge » et aujourd’hui, je m’achète toutes sortes de crèmes anti-rides (sans aucun effet miraculeux, ça se saurait), je découvre cette semaine que j’ai du cholestérol (tellement glamour) et mes ados au quotidien sont pour le moins « déroutants » (à mon avis, ce sont eux les premiers déclencheurs de rides, pas juste le temps qui file, vous croyez pas ??!).

Est-ce que ces années permettent de gagner petit à petit en sagesse et sérénité ? Ce serait tout de même un avantage légitime pour nous les quarantenaires.

Alors oui et non.

Tenez l’autre jour, j’ai fait preuve d’une belle maturité en… me coupant moi-même les cheveux : l’idée de départ était de rectifier une petite mèche et ce mini coup de ciseaux qui devait être sans conséquence en a rapidement appelé un autre, puis de l’autre côté tant qu’à faire schlak-schlak  n’ayons pas peur d’avoir la main lourde !

Je fignole avec le rasoir de mon poilu et m’auto-congratule Eh eh ! Voilà le travail, je suis une artiste, merci public !

Le soir venu, je me prépare aux compliments de l’être aimé qui seront sans aucun doute nombreux vu la réussite indiscutable de ce rafraichissement capillaire « DIY » et ajoutons qu’un homme remarque TOUJOURS quand sa femme est allée le coiffeur => tout compte fait, il ne va pas se passer grand chose de croustillant.

Sans prévenir, c’est tombé : Elle est bizarre ta coupe, t’as fait quelque chose ? Parce que t’as un peu une drôle de tête.

Drôle ???!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Quôôôaaaaaa ????????????????!!!!!!

Vérification en secouant la caboche dans tous les sens : mon Dieu !! Il a raison le chameau, en fait ça ressemble à rien sauf peut-être à un espèce de bol que Mireille Mathieu ne renierait pas (la frange bombée en moins).

L’expérience réjouissante s’est bien entendu soldée chez un pro : la petite Anaïk trente-douze ans 1/2 a bien été obligée d’admettre qu’elle avait joué à la coiffeuse, classe.

Côté tricot, là aussi, je me suis un peu emballée pensant bien connaitre le « Trendy Châle » quelle que soit la laine ou taille d’aiguilles, mais bien sûr !

Et donc tricoter 60 cm de hauteur confiante au début pour finalement tout défaire, bon ok sur des aiguilles 9 mais quand même ça vexe !

Il m’aura fallu recommencer entièrement avec quelques modifs que je partage avec vous (si d’aventure il vous tente).

Continue reading »

Le sac week-end personnalisable by Factory Chic !

1-sac-weekend-72-h-personnalisable-factory-chic

Depuis la création du « Trendy » en 2012, vous savez ce tableau personnalisable qui trône fièrement dans mon atelier (et peut-être aussi chez vous), mes copains fondateurs de Factory Chic ont montré qu’ils en avaient encore sous le capot pour proposer d’autres articles personnalisables, très complémentaires les uns des autres et bien utiles !

Les coussins en 2013, les transats en 2014 puis le grand cabas, le tote bag épais et les jolies pochettes en 2015, voilà qu’ils nous sortent ce qui précisément manquait à leur gamme : un grand sac week-end 72 h super costaud qui se ferme, d’une belle contenance pour partir quelques jours, bien fichu avec ses rangements intérieurs comme extérieurs et tout plein de chouettes détails !

Erika et Romain, ils n’aiment pas trop que je parle d’eux préférant rester discrets mais je vais quand même vous faire une petite confidence (avec leur accord of course !), en ce qui me concerne je continue de les trouver hyper audacieux et courageux dans leurs choix pros comme plus personnels.

L’année dernière ils avaient envie de se projeter différemment dans leur mode de vie de ch’nord mais leur entreprise encore toute jeune ne le leur permettait pas.

Du coup, ils ont envisagé un autre tournant dans leur aventure : « Notre métier, on peut le faire partout, et si on en profitait pour découvrir une autre région ?! ».

Avec leurs 3 enfants sous le bras et une flopée de cartons, ils sont partis s’installer au soleil et ne pigent rien lorsque leur dernier petit coco leur parle Catalan. Tout n’est pas si simple là bas mais je leur tire encore une fois mon chapeau, moi qui aurait un mal fou à opter pour un tel changement de vie familiale #vieillecroûte

Bref revenons à ce que j’ai envie de partager avec vous : non seulement ce sac WE tout frais du jour sur leur site mais aussi une autre nouveauté : le sac à bûches personnalisable.

De quoi envisager tout doucement quelques cadeaux de Noël et faire plaisir avec une vraie attention puisque vous êtes vous-même le créateur !

Et l’autre bonne nouvelle, c’est que j’ai la possibilité d’en faire gagner 2 sur Instagram !

Continue reading »

Pull point mousse DIY !

Pull point mousse Une souris dans mon dressing 7

Niveau tricot, c’est pas pour me la raconter mais j’ai une certaine maitrise… des formes géométriques : rectangles plus ou moins longs (écharpes ou snoods) et attention on frôle le génie avec les triangles (ma collec’ de Trendy Châles) puisqu’il comprend des augmentations, tout de suite ça en jette hein !

Voilà où j’en étais du haut de mes 31 ans (ok +10 mais ça compte pas vraiment, si ?) : pas foutue d’évoluer, le but étant de réfléchir le moins possible pour des soirées 100% déconnexion/détente.

J’étais donc sur le point de me refaire un énième Trendy Châle (en kid silk Drops), je reçois la laine commandée, la couleur ne me plait pas du tout (un rose pâle qui faisait mauve) et je réalise soudain que j’en ai un peu marre de reproduire toujours la même chose, c’est long et monotone à force (pourtant je les porte avec le même plaisir sans oublier qu’il m’en reste un à finir depuis 1 an, gloups !)

Oh et si j’essayais de me faire un pull ?!!

Je sais exactement ce que je veux : un bon gros pull chaud ultra simple, voire un peu « rustique », au point mousse épais, bien dense et qui se tient (surtout pas un truc mou trop aéré), sans côtes, sans encolure, ni emmanchures compliquées.

Première mission : trouver un tuto accessible à mon niveau et ensuite choisir la laine. En farfouillant sur Google, je tombe sur celui-ci partagé par « le blog Nœud-Nœud« , génial ! Pile ce que je cherche (merci !!) Tricoté sur des aiguilles 8, ça doit monter assez vite (comme je ne suis pas non plus une reine de patience…).

Pour la laine, j’ai cherché par numéro d’aiguilles identique et par matière, j’ai alors retenu la Drops Andes pour son rapport qualité/prix (65% laine/35% alpaga) qui me semblait plus que raisonnable ainsi que de bons échos lus à droite à gauche hormis qu’elle perd un peu ses poils (inévitable avec de l’alpaga).

Deux semaines plus tard, mon pull est fini (incroyable !), non sans quelques errances et modifications.

En terme de coupe et de rendu, il répond à mes attentes malgré des petits défauts sur les coutures d’assemblage, je vous explique tout !

Continue reading »