Un bon jean, c’est quoi ?

En matière de jeans, je suis devenue au fil du temps un tantinet exigeante (l’âge ma bonne dame) et qu’ils soient chers ou non, je passe au crible un certain nombre de critères, quitte à monopoliser la cabine d’essayage pendant 3/4 h (vieille et pénible)

Ceux qui me feront passer à la caisse et à l’inverse les rédhibitoires :

– Coupe flatteuse qui allonge la jambe (logique)

– Délavage naturel (rien de pire que des espèces de « moustaches » bien marquées ou un contraste trop important avec la couleur de base, comme s’il avait été javellisé sans ménagement au niveau des cuisses et des fesses #vulgos)

(Le jean neige d’un goût exquis est par exemple hors jeu, j’en ai fait l’amère expérience au collège toute fiérote d’être la seule à en porter, on comprend pourquoi hein !)

– Souplesse de la toile (sans être trop stretch, on veut pas un jegging non plus), là j’exécute toutes sortes de squats et contorsions pour m’assurer qu’il suit mes mouvements (gracieux) et qu’il revient en place.

– Emplacement de la taille et maintien :  trop basse, c’est le sourire du plombier et trop haute = gros boule + bassin élargi (ça et le « Mom Jean » de Brenda Walsh époque « Beverly Hills », j’évite direct). Le maintien quant à lui est plus sournois, devoir remonter son jean par les passants de façon distinguée, c’est insupportable et j’ai parfois du mal à détecter cette faille potentielle en cabine (souvent le problème chez Zara)

– Taille et emplacement des poches arrière : capital ! trop petites = gros derrière, trop grandes et/ou trop basses = fesses aplaties comme une crêpe. J’ai un faible depuis longtemps pour les jeans Levi’s, inégalables à mon goût en terme de flatterie pour l’arrière-train.

Ceci dit, je peux aussi faire preuve d’une grande contradiction (ex : ma collection indécente de jeans « Sally » Ba&sh : coupe et dégaine que j’adore mais fesses horribles, le bémol en général des boyfriends, une veste, une blouse ou un gilet long sont les bienvenus pour cacher tout ça !).

Bref, choisir le jean qui nous va bien en réunissant tous les critères importants pour nous n’est pas une mince affaire.

Ainsi, quand la marque Grain de Malice m’a proposé de venir découvrir leurs nouveaux jeans de rentrée et donner mon avis, j’ai sauté sur l’occase, les chefs de produits et stylistes auront certainement des petites astuces de pro à partager, pour nous guider au mieux dans ce choix délicat.

Parmi tous les modèles présentés ce jour là dans leurs bureaux, j’en ai retenu deux : le « London » coupe slim en deux coloris (brut légèrement délavé et gris) et le « Sydney » coupe boyfriend, coloris brut et je vous en livre mes impressions pour chacun avec leurs points forts et leurs points faibles.

Le « London » en jean brut, légèrement délavé

– Gilet 100% cachemire La Redoute (nouvelle collection)

Hyper doux et coupe oversize très confortable, pris en taille M

-30% avec le code 30MOD

– Jean slim « London » Grain de Malice coloris Rinse (taille 36, le taillant est plutôt généreux, je trouve qu’il correspond à un petit 38)

– Blouse « Alice » double gaze de coton Une souris dans mon dressing

Disponible sur l’e-shop

– Collier « Inclusion » Elsane Atelier (de cet été, je ne le vois plus sur le site)

– Sautoir « Rocker » Un oiseau sur la branche (encore disponible en argenté et toujours -25% avec le code ANAIK)

– Baskets « Charline » en cuir Le Coq Sportif (nouvelle co, chaussent normalement)

Le Jean slim « London gris

– Blouse « Alice » double gaze de coton Une souris dans mon dressing

Disponible sur l’e-shop

– Jean slim « London » gris clair Grain de Malice (même taille que le brut)

– Baskets « Charline » en cuir Le Coq Sportif (nouvelle co, chaussent normalement)

Mon ressenti sur ce jean slim « London » :

Points forts :

– Bien coupé et assez long pour faire un ou plusieurs plis (les grandes vont être contentes) (ou le recouper bord franc comme j’aime bien le faire avec certains jeans)

– Délavage dont l’effet est naturel sur le « rinse »

– Taille ni haute ni basse, je dirais qu’il est « taille normale »

– Toile très souple qui suit les mouvements et ne se déforme pas (exit les poches aux genoux) et très agréable à porter

– Maintien top, pas une fois j’ai dû le remonter (porté le brut aujourd’hui sans ceinture)

– Petit prix (24,99 euros)

Points faible :

– Si l’emplacement des poches arrière est à la bonne hauteur, je trouve néanmoins qu’elles sont un peu trop petites, donc pas dingue pour les fesses en ce qui me concerne (non validé de côté là par le poilu)

(A noter qu’elles sont un peu plus grandes dans chaque taille supérieure et plus petites en 34)

Le boyfriend « Sydney »

– Veste « Gabriela » issue de ma petite collab au printemps avec la marque Betty London sur Spartoo

Encore disponible dans toutes les tailles et soldées -35 % (existe aussi en bleu vif) (je porte une taille M)

– Blouse « Gaby » Une souris dans mon dressing (collection de mars)

– Jean « Sydney » Grain de Malice coloris rinse (j’ai pris celui-là une taille au-dessus, soit 38 donc ceinture indispensable sinon il glisse)

– Ceinture Zara (usée jusqu’à la corde)

– Escarpins Balsamik (old)

Mon ressenti sur ce jean boyfriend « Sydney » :

Points forts :

– Comme je vous le disais l’autre jour sur Instagram, enfin un boyfriend portable au quotidien qui fasse un peu plus sérieux que tous les très délavés/destroyed qu’on croise partout (je réserve ceux-là aux weekends en ce qui me concerne même si je n’ai pas de dress-code de bureau à tenir, uhuh !)

– Fan de la couleur et du délavage (peut-être un peu plus marqué au dos)

– Coupe et longueur impeccables pour ma stature (je mesure 1m71)

– Prix similaire aux Zara, H&M & co : 44,99 euros

Points faibles :

– Plutôt général à cette coupe qui se veut ample (surtout pris une taille au-dessus) : ça ne fait pas un joli fessier, j’y vois davantage un parti pris pour la « dégaine cool »

– Là aussi, des poches arrière un chouia plus grandes seraient les bienvenues (pour moi, ça tient à 5 mm de chaque côté, largeur et hauteur, on en avait parlé avec les chefs de produit qui étaient d’accord tout en étant un peu tiraillées à l’égard de leurs clientes habituelles qui préfèrent des petites poches, comme quoi tout est question d’avis personnel)

– J’aurais aussi aimé des poches devant plus profondes, j’aime bien y enfoncer les mains (petit goût de trop peu).

Ce jour là j’ai appris quelques trucs et astuces pour choisir son jean (chez Grain de Malice ou ailleurs)

1) Pour vérifier qu’un jean gardera son extensibilité (et ne se détendra pas, avec poches aux genoux, aux fesses…), il suffit de glisser sa main serrée en poing dans la jambe du jean (au niveau de la cheville) puis de regarder si la toile reprend immédiatement sa forme initiale une fois la main retirée.

2) Le pourcentage d’élasthanne n’est pas le seul garant d’une bonne qualité ou de souplesse d’un jean, c’est en fait la combinaison et la construction du tissage avec différents fils qui lui apportent une bonne mémoire de forme. Donc plutôt retour au point 1) si on n’est pas du métier

3) Pour conserver son jean adoré longtemps : ne pas le laver trop souvent, surtout les coloris bruts et foncés

Les laver sur l’envers à 30 degrés max sans assouplissant (c’est bien, je fais tout l’inverse, addict à la bonne odeur de lessive et du Soupline)

Pas de sèche-linge car les fibres comme l’élasthanne ou le polyester se détériorent à la chaleur et le jean perd son élasticité (peut-être pour ça que je ne rentre plus dans certains jeans tous collés au sèche-linge sans exception et qui atterrissent dans le placard de l’ado fille pour son plus grand plaisir #moinslemien)

N’hésitez pas à partager vos astuces, la quête du jean parfait n’est pas toujours évidente !

7 thoughts on “Un bon jean, c’est quoi ?”

  1. Stephanie Joly

    Bonjour !
    Merci pour toutes ces idées !
    J’aime bcp l’ensemble avec le slim et le gilet, mais il y en a tellement sur La Redoute … auriez-vous une ref à donner ?
    merci ++
    Stéphanie

  2. Geneviève

    bonjour
    Je rejoins tes critères pour le choix du jean… comme toi, je monopolise longtemps la cabine pour l’épreuve de quelques assouplissements et autres après tout un peu de gym c’est recommandé.. horreur aux jeans qui se détendent et qui glissent…ZARA, j’ai abandonné… mais recyclage en jean pour l’épreuve ultime du « ménage hebdomadaire » ou celle de « Jo le bricoleur »…GDM, je ne connais pas j’irai essayer. L’an dernier, j’ai craqué sur GASPARD de chez promod qui j’avoue est un très bon rapport qualité prix et qui ne s’est pas détendu… Mais c’est sûr le jean qui me suis, reste quand même un levis..en terme de longévité…y a pas mieux. Je me souviens encore de l’achat de mon premier 501..ou 534 ,un peu boy friend finalement…oh il y a 20 ans…. Après tout le bon jean est celui dans lequel on se sent bien et que tu prends le matin sans te poser de question, c’est celui que tu emmènes partout … A bientôt Biz

  3. Geraldine

    Vous portez très bien le Sydney. Par contre, je doute qu’il soit vraiment boyfriend si on le prend à sa taille (vous dites avoir pris la taille au dessus), et cela me semble se confirmer sur la page article du jean ; il est très près du corps, du coup, je ne vois pas trop en quoi il est « boyfriend » ?

  4. Anne

    Je n’ai que des Levis pour les mêmes raisons, et les voyages aux USA me donnent toujours l’occasion de faire un stock à bon marché.
    Le London brut rend bien sur toi, même si aucune photo ne nous montre les poches arrières ;-).
    Ah, je savais pour l’assouplissant, je n’en mets jamais, je lave les jeans à l’endroit, et aussi, je les lave pas très souvent (oh ça va, je n’attends pas qu’ils soient complètement sales non plus) et ils se gardent vraiment bien. L’effet de l’adoucissant est assez terrible.

  5. Sylvie

    Hello,
    J’ai un faible pour la couleur brute. Les couleurs foncées affinent….
    Les deux modèles slim et boyfriend sont très sympas.
    J’aime beaucoup cet article, ou comment faire sa sélection shopping en toute quiétude.
    Merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>