Trois occasions : trois tenues !

Passé 40 ans, on commence à bien se connaitre, du coup on sait dans l’ensemble ce qui nous va et ce qui valorisera au max notre silhouette.

On s’habille librement juste pour nous et pas pour faire plaisir aux autres, ce qui compte c’est de se sentir en accord avec soi-même et surtout pas déguisées parce qu’on a voulu suivre aveuglément (connement ?) la dernière tendance.

Ah ah le voilà ce fameux piège ! La tentation d’emprunter des chemins inhabituels pour mettre un soupçon de fantaisie dans sa routine vestimentaire. Il m’arrive de tomber dedans les 2 pieds joints pour m’en mordre les doigts à peine la saison finie.

Sans parler de la robe démente sur une copine qui ne le sera pas forcément sur nous et bam le hors sujet, vexant !

Moi par exemple, je sais que la taille haute ne convient pas ma morphologie, alors peut-être penserez-vous « nan mais qu’est-ce qu’elle raconte ?!! Avec sa silhouette, elle peut porter ce qu’elle veut, n’importe quoi ! »

Bien, c’est l’heure de vérité, je vais vous faire une petite confidence : si je choisis (et crée) des vêtements plutôt amples, ce n’est pas uniquement pour le look.

En vrai, J’ai du bide, oh pas un bazar énorme mais une « rondeur » tenace malgré le sport, que je ne peux même pas mettre sur le compte de mes 3 grossesses, elle a toujours été là (à moins que ce soit la binouze ?!).

J’exclus donc d’office les jeans taille haute, les robes trop près du corps, la tendance « wrap dress » n’est ainsi malheureusement pas pour moi, la ligne de couture (ou le lien à nouer) se place généralement juste au-dessus du bidon, j’ai l’air d’une vieille femme enceinte dans son premier trimestre, merci ça ira.

Ma seule parade quand vraiment je m’obstine, c’est d’arrêter de respirer, génial.

Plus sérieusement, la présence de fronces sur le vêtement offre un cache-misère efficace. Reste aussi la culotte gainante, mais un poil humiliant quand on se déshabille devant son homme.

Forte de ces divers constats, je suis entrée chez Caroll avec la ferme intention de ne pas m’égarer tout en honorant la mission qui m’était confiée : choisir et composer 3 tenues pour 3 occasions différentes :

– Un après-midi d’été, tenue fraiche et décontractée

– Une soirée d’été, tenue chic et légère

– Une tenue de cérémonie (mariage, baptême…)

En bonne élève, j’avais fait une première sélection sur leur site avec des pièces qui me « ressemblent », oh la la c’était sans compter sur la motivation et l’enthousiasme des conseillères qui mourraient d’envie de me voir essayer (et adopter) leurs modèles fétiches !

En particulier ceux qui témoignent de la nouvelle modernité de la marque et du message qu’elles veulent transmettre par la même occasion : « hey, on n’a pas que des vêtements classiques, conventionnels et un peu dadame ».

Qui a eu le dernier mot ? Surprise !

Parmi mes nombreux essayages au cours de cette visite, j’ai commencé par cette robe longue « Phylo« 

Franchement superbe, ceinturée taille haute (avec une ceinture noire type obi) elle était chic avec très beau tissu au tombé fluide mais vous l’aurez compris, pas sur moi, hop le petit ventre révélé et je ne m’y retrouvais pas non plus dans ce style un peu bohème.

Ensuite d’un commun accord avec Lydie (la responsable de la boutique de Lille, Grand Place) et Cynthia, une super conseillère de vente qui ont toutes deux vite capté ma morpho, on s’est dit qu’on gagnerait en efficacité en élaborant ensemble chaque tenue dans l’ordre.

Pour l’après-midi d’été, vous avez déjà eu un aperçu sur Instagram cette semaine, j’avais envie d’un pantalon cropped blanc : pièce un peu casse-gueule qui ne fait pas toujours l’unanimité, j’avoue avoir eu moi-même un peu de mal quand on a commencé à en voir l’année dernière.

Drôle de truc hybride entre la jupe culotte de nos mères et le pantalon large raccourci, il me fallait une saison de plus pour me l’approprier.

Sur cintre, j’ai pensé « mouais, bof, sac à patates », je l’essaie pour faire plaisir mais ce sera sans moi.

Contre toute attente, je retourne illico ma veste car en ce qui me concerne, je suis conquise, après on aime ou on aime pas ce style un peu particulier.

Toujours est-il que le rendu est plus sympa avec des talons pour allonger la silhouette, des sandales compensées comme ici ou des escarpins.

La matière est dingue (un mélange lyocell et coton) qui le rend tout doux, il a cette dégaine loose avec taille descendue que je privilégie, à ceinturer de préférence pour structurer l’ensemble.

Le coloris exact est un blanc cassé, j’ai choisi ce jour là un top à bretelles dans la même tonalité pour un petit effet combi estivale.

Et ça reste une couleur neutre qui s’accorde facilement, adopté !

Références de la tenue :

– Top Promod (de l’année dernière)

– Pantalon « Zak » Caroll (pris une taille desssus, soit 38) – Prix 80 euros

– Ceinture tressée en cuir nude « Alma » Caroll (taille unique, existe en 7 coloris) – Prix : 35 euros

– Manchette dorée Caroll (je ne la vois pas sur le site)

– Sandales JB Martin sur Spartoo (chaussent normalement, très confortables) – Prix : 98,29 euros (toujours moyen de choper des codes réductions)

Pour le second thème « soirée d’été, tenue chic et légère », j’ai gardé le pantalon, autant choisir des pièces qui puissent être facilement reportées en toutes occasions et combinées avec d’autres, comme à mon habitude en somme #têtedebourrique

Et là, j’ai tout de suite accroché avec une blouse blanche, joliment brodée et volantée : de jour comme de nuit, elle fera le job, ajoutons des escarpins à la tenue et un petit perfecto suggéré par Cynthia pour fignoler l’ensemble, parée sans me fatiguer !

 

Références de la tenue :

– Perfecto « Nine » Caroll (taille 38) – Prix : 310 euros

Coup de cœur pour sa peau cuir velours toute douce, souple, pas trop épaisse et sa coupe féminine, il m’accompagnera été comme hiver (les soirées dans ch’nord peuvent être un peu fraiches)

– Blouse « Hooper » Caroll (taille 38) (existe aussi en bleu marine) – Prix : 69 euros

– Pantalon « Zak » Caroll (pris une taille au-dessus / T38) – Prix : 80 euros

– Ceinture tressée en cuir nude « Alma » Caroll (taille unique, existe en 7 coloris) – Prix : 35 euros

– Escarpins « Alicia » Caroll (chaussent normalement, j’ai pris ma pointure habituelle) – Prix 109 euros

Côté confort : je dis oui au #halluxvalgusfriendly ils ont subi samedi soir leur premier crash test et tout s’est bien passé si ce n’est la position debout pendant 2 bonnes heures et mes pieds merdiques n’y sont pas trop habitués, je les réserverai donc plutôt pour des diners assis plutôt qu’à des mariages et cocktails…

Faut dire que même avec des sandales compensées confortables, j’ai vite des difficultés au bout de quelques heures et mes récents petits problèmes de dos n’aident pas franchement au schmilblick.

Sinon, j’avais aussi essayé ce perfecto en cuir nude qui fonctionnait bien avec la tenue mais je le trouvais un peu trop court sur moi, à regret car très belle qualité de cuir, finitions tops et ton nude parfait :

(Ref : « Alex« , il me convenait bien en taille 36 – Prix : 329 euros)

Passons au look suivant qui selon moi peut aussi bien fonctionner en journée qu’en soirée pour un apéro en terrasse ou un diner informel entre amis, finalement les pièces que j’ai choisies sont interchangeables selon le moment et le contexte :

Références de la tenue :

– Même blouse qu’au-dessus : « Hooper » Caroll (taille 38) (existe aussi en bleu marine) – Prix : 69 euros

– Pantalon « Marbello » Caroll (taille 38) – Prix 80 euros

Je l’ai pris une taille au-dessus et avec le recul d’une journée, j’aurais pu le prendre à ma taille en 36 car il s’est tout de même un peu détendu.

Je conseillerais donc de le prendre dans sa taille habituelle, il se détendra une fois porté.

Sinon, j’adore ces petites rayures et la coupe avec sa ceinture coordonnée, un bon basique

– Pochette Sarenza (ancienne collection)

– Sandales JB Martin sur Spartoo (autres infos au-dessus)

Et enfin, la tenue de cérémonie (baptême, communion, mariage…) l’exercice dans lequel je me sens le moins à l’aise pour tout vous dire.

D’abord parce qu’on a (avec le poilu) de moins en moins d’événements qui nécessitent de sortir le « grand jeu » et si d’aventure j’ai un mariage, ce sera celui des petits frères (ou petites sœurs) de copines ou alors de cousins plus jeunes et je considère qu’à ce « rang » (j’aime pas trop ce terme réducteur) on ne s’habille pas de la même façon que les témoins des mariés par exemple.

Ce bon dosage à trouver n’est vraiment pas mon fort, j’ai toujours la désagréable impression d’être à côté de la plaque, soit trop habillée, soit pas assez.

Et là aussi, ça me saoule de choisir une robe que j’aurais du mal à reporter dans des contextes disons moins solennels (même souci à Noël et au réveillon avec les trucs à paillettes)

En examinant les rayons chez Caroll, j’ai vu beaucoup de robes, certaines me plaisaient et d’autres moins : trop conventionnelles pour moi et pas assez d’occasions « spéciales » pour les porter (en revanche parfaites à mon goût pour les mères de mariés, les témoins, les très proches quoi, ou plus simplement celles qui aiment porter des tenues un peu sophistiquées).

J’ai alors essayé des combis canons… qui ne m’allaient pas du tout (taille haute) et peut-être 2-3 robes guère convaincantes non plus sur moi, et là toute seule dans la cabine, je commençais à être un peu en « bad » voyez.

Jusqu’à ce que mon regard croise celle-ci, sur cintre elle pourrait presque faire un peu chemise de nuit (tissu jersey donc « pas assez chic » pour une cérémonie) mais comme le cintre est rarement un indicateur fiable, essayons là !

Non de Dieu, ce que je suis bien dedans ! Le tissu est donc un jersey lourd, avec un beau tombé (loin de la chemise de nuit toute fine qui tourne), la ceinture plissée (taille basse) camoufle habilement mon bidon (cool je vais pouvoir profiter du buffet), la longue fente apporte un petit côté glamour sans dévoiler tout le cuissot non plus.

Et quelques accessoires seront suffisants pour lui donner le ton, pas besoin d’en faire des caisses, vive la simplicité !

C’était d’ailleurs la remarque spontanée de Lydie en me voyant sortir.

Références de la tenue :

– Robe « Kim » Caroll, taille 38 – Prix : 110 euros

Note pour moi-même : penser à mettre des sous-vêtements sans démarcation, pas très heureux la culotte visible, oups ! Et descendre un peu plus la ceinture sur les fesses pour éviter ce pli moyen.

Sans surprise, j’adore qu’elle puisse être facile à reporter au quotidien avec des baskets ou des sandales plates toutes bêtes.

– Sautoir « Pompei » Caroll (on ne voit pas bien sur les photos mais les perles à facettes ont de jolis reflets) – Prix : 45 euros

– Head-band Zara (ancienne collection)

J’espère avoir rempli correctement ma mission, menée avec beaucoup de plaisir et que ça vous aura plu, merci Caroll pour votre confiance !

10 thoughts on “Trois occasions : trois tenues !”

  1. Syle

    On aime bien ces confidences qui nous rassurant ! J’aime beaucoup te voir dans les 2 dernières tenues de très belles pioches !

  2. RozN

    Ces tenues vous vont très bien! Pas du tout la même morpho que vous alors j’oublie la robe et le pantalon cropped mais je me laissserai bien tenter par le pantalon à rayures (à essayer pour vérifier que je ne concurrence pas Obélix dedans!). Et en regardant les premières photos je me suis dis whaou elle a pris le temps d’assortir son vernis à ses tenues, hé hé! Bonne soirée.

  3. Brigitte loiseau

    Bjr mannequin top! Rien à voir avec les tenues sublimes mais quelle est la marque de la montre svp? ❤ merciiiiii

  4. Anne

    J’aime beaucoup le pantalon rayé ! (Sauf que je suis toujours en robe, parfois en jeans…)
    Sympa aussi la robe!
    Pour le ventre, je crois que rééducation du périnée et exercices de respiration peuvent aider. Iln’est pas rare de voir des filles bodybuildees qui en ont un peu car elles n’ont pas appris à respirer et contracter correctement en faisant les abdos.

  5. Cedratbergamote

    Bonsoir Anaïk! Merci pour tes belles photos et tes essayages qui donnent envie de (re) visiter la boutique Caroll de Lille!
    J’aime beaucoup les 3 tenues, mais j’ai une petite préférence pour le pantalon rayé qui te va très très bien…et les chaussures, juste superbes!

  6. verobu

    même problème de bidon 😉 la robe me tenterait bien… joli exercice!
    et bravo pour cet article qui a du te prendre 3 plombes…. des bises

  7. Clairez75

    Sympa de te lire cash ! Â ce stade de bidon, c est juste la féminité, moi j dis ! J adore la robe, coupe et couleur ! Moi plutôt taille haute because pas de taille et gros ventre… Mais ce type de robe, ça peut le faire, je pense… Je n en suis pas à encore bien connaître ma morphologie et ce qui me va bien… Pourtant ma 40taine est déjà loin ! J aime bien la qualité Caroll…

  8. jicky

    moi, aussi, certain(e)s diraient que j’exagère en disant que j’ai du bide (mais s’il y a un truc qui gâche une silhouette, je trouve, c’est bien ça… surtout sur une femme mince, d’ailleurs)… mais indépendamment de ça, j’ai bcp de mal avec les tailles hautes (j’étouffe, tout bêtement, rien que quand ça passe au niveau du nombril…; du coup j’ai deux/trois jupes max ds la garde robe!)

  9. Marie

    J’ai beaucoup aimé ton article et j’ai surtout beaucoup ri …au début… je me suis reconnue!ça fait du bien!!!
    Je suis ton blog depuis un bon moment, et suis fan des tes looks, et photos avec cette déco sympa en fond de toile…bravo!
    A bientôt
    Marie du blog madamehuguette.canalblog.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>