Monthly Archives: octobre 2016

Les nouveautés d’octobre !

blouse-adele-rouge-une-souris-dans-mon-dressing-10

Remontons à mi-juillet : l’été est enfin là, il fait crevant de chaud et je viens de remettre à mon atelier ma commande de septembre, yes ! Le coup de speed est derrière moi, ce qui me donne généralement une folle envie de lever le pied voire me mettre carrément en vacances. Un mojito s’il-vous-plait !

Mauvais calcul car les  fois où je l’ai jouée en dilettante avant l’heure, j’en ai payé le prix fort fin août à devoir jongler entre la rentrée scolaire des 3 loustics et les mises au point des modèles d’octobre avec une vieille boule de stress.

Cette année, je m’étais donc promis d’anticiper un maximum de choses pour aborder la rentrée sereinement (autrement dit sans hurler sur tout le monde parce que je m’organise comme un pied).

Avant le grand départ, j’avais donc mis au point un nouveau modèle de blouse au terme de plusieurs essais, les 2 protos définitifs étaient montés et j’en étais vachement contente, fidèle à mon univers mais avec un petit truc qui change.

En rentrant, il me resterait à faire la gradation des tailles et commander les dernières fournitures, j’étais laaaarge !

Fin août, complètement déconnectée avec un mal fou à me remettre au boulot (le coup classique hein !), je ré-essaie la blouse sur moi et là, allez savoir pourquoi mais le regard que je lui ai porté n’était plus du tout enthousiaste, au contraire ! Un truc clochait j’en étais certaine mais pas moyen de mettre le doigt dessus, merde alors, j’étais si confiante à peine un mois plus tôt.

A force de la regarder dans tous les sens en gesticulant, en levant les bras (ridicule si on me surprenait), j’ai trouvé ! Les proportions n’étaient pas bonnes, il fallait revoir la longueur pour que le tombé avec le nœud devant fasse un joli effet « blousant » naturel.

Donc rebelote les deux protos à assembler dans la hâte cette fois, j’avais grillé ma marge de manœuvre confortable mais qu’importe, j’étais tout de même soulagée d’avoir rectifié le tir juste à temps.

Voilà pour la petite histoire d’Adèle née dans la joie et un peu de douleur.

Je suis heureuse de vous la présenter ce soir, avec une nouvelle déclinaison de la robe Garance et le retour de la blouse dos nu Emma en écru.

Continue reading »