Monthly Archives: juillet 2016

Une robe peut en cacher une autre !

1 Robe noire La Redoute

Quand il fait très chaud comme ces derniers jours (chaleur qu’on aura quand même attendue comme le Messie), il m’arrive d’être prise au dépourvu côté looks.

Alors vous allez penser « non mais sérieusement, elle se fout de nous avec son placard surchargé ?!!« . Pas faux.

J’ai certes un choix non-négligeable (sans déc’ !), d’autant plus que je conserve beaucoup de choses d’un été à l’autre, mais à bien y regarder, si je peux remplir (à l’aise) une grosse valise de vacances avec une flopée de shorts, jupes et robes très courtes qui collent parfaitement au contexte « plage-tongs-on-se-détend-du-gland« , tout ce petit monde s’adapte moins aux journées boulot du lundi au vendredi.

Du coup, soit mes robes sont trop couvrantes pour supporter les températures caliente, soit elles font carrément touriste et madame a ses principes vieille France qui ne s’arrangent pas avec l’âge.

A force, je deviens même rétrograde avec ma fille de 13 ans « ton short n’est pas un peu court pour sortir comme ça dans la rue ? Et ton top TRES près du corps, c’est un peu limite nan ?!« 

Sur ce point, ma mère à qui je confiais mes interrogations au sujet des looks en mutation de mon ado, a vu juste: « ta fille grandit et c’est pas facile à accepter« , ouch !

Et pour couronner le tout, si j’étais parfaitement honnête, je reconnaitrais même parfois une pointe de jalousie à son égard, ça craint !! (Rhaaaa ses mini-fesses archi-fermes sans un pet de cellulite, vas-y donne-les à ta daronne chérie !)

Bref, revenons à cette histoire croustillante de robe, il m’en FALLAIT donc une la plus légère possible, avec une longueur décente (pour la semaine donc) et que je puisse aussi glisser dans ma valise.

Et je n’avais ni le temps, ni le courage de me la coudre moi-même, ces derniers jours étant consacrés à la finalisation d’un nouveau modèle pour l’automne prochain, tellement sympa de travailler des tissus épais avec manches longues quand il crève de chaud #bonheur

Puisque les soldes sont aussi faites pour mettre la main sur des pièces pas forcément données à l’origine et qui deviennent de (très) bonnes affaires, autant taper de côté là, avec un peu de chance, elle sera parfaite et bingo, c’est le cas !

Elle est tellement agréable à porter que je me suis commandé la même dans l’autre coloris !

Continue reading »

Vivement la plage ! (petit avant-goût inside)

Clic Clac des plages 1

A l’approche des vacances (dans 3 semaines ici #yenpeuxplou), je ne vais pas vous parler de ma valise qui sera évidemment au bord de l’explosion (pour porter quasi le même short tous les jours) mais plutôt du matos qu’on emporte chaque année histoire d’être installés à la plage comme des nababs.

Flanqués de notre éternel tandem glacière-parasol, on fait un peu office de Tuche ou Jacky’s Family et à vrai dire, c’est complétement assumé car rien n’est plus agréable que de poser ses fesses où on veut (si possible loin des doigts de pieds du voisin) en se servant un bon petit rosé frais au bord de l’eau.

Et plutôt que les poser (nos fesses) sur une serviette qui sera vite recouverte de sable tout en ayant mal au dos et au coudes à force de chercher un appui à peu près confortable, on emporte aussi des petits matelas pliants avec dossier multi-positions, la totale ! Rassurez-vous, on n’est pas beaufs au point de claquer de la musique.

Là vous devez quand même penser qu’on s’approche dangereusement d’un âge critique, avachis côte à côte en se disant « on est bien maman hein ! » « ah ouais papa, on est bien… ».

Mais vous allez voir, ce « clic-clac des plages », c’est le transat nomade branché, rien que ça !

Ici on l’utilise depuis quelques années déjà, c’est un de nos vieux potes qui l’a crée et distribué aux copines à l’époque pour qu’on le teste, validé !

Dans le Sud où on se retrouve chaque été avec une floppée de ch’tis, pas une copine ne rapplique à la plage sans son it-accessoire (uhuh !).

Léger, pas encombrant, facile à déployer et replier, plutôt joli dans son design actuel et vraiment pas cher, on l’emporte partout et mine de rien il contribue à passer d’encore meilleures vacances.

Parfait à la plage, il se prête aussi volontiers à une journée au parc ou même sur un petit balcon pour bouquiner au soleil sans envahir l’espace. En rando à la montagne, peut-être un peu moins utile…

Et puisqu’il fait EN-FIN beau, j’ai enfilé ma tenue de vacancière pour une petite démo sur la terrasse avec la bête.

Continue reading »