Monthly Archives: janvier 2016

Gris, blanc et touche de jaune

Blouse Valentine Une souris dans mon dressing 1

Comme je suis particulièrement douée en ce moment pour me faire des tas de petits bobos plus ou moins douloureux (ouch le tabouret en métal hier qui atterrit sur la tempe, fallait les empiler et non les poser en équilibre sur la table pour passer la wassingue !), j’ai aussi l’art de choisir mon jour pour porter un futal blanc : par temps de pluie, on notera que c’est judicieux. Ceci dit, pas de flaque d’eau sournoise à déplorer aujourd’hui, le bol !

Sinon comment vous dire à quel point j’ai été soufflée par votre engouement pour mes dernières Valentine ? Ah ça, j’avais pas du tout prévu que les versions à pois seraient épuisées en moins de 24 h.

Entre nous, j’en avais presque des doutes car les tissus imprimés sont souvent plus risqués que des unis.

La bonne nouvelle c’est bien sûr qu’elles vous aient séduites, la moins bonne comme je le craignais : il m’est impossible de prévoir un réassort dans l’immédiat faute de tissu #ballot

Je sais que c’est agaçant des modèles qui tombent en rupture très vite mais étant seule à faire tourner la baraque, je ne peux pas prendre le risque de produire des séries trop importantes, l’expérience m’a déjà prouvé que rien n’est jamais acquis, je suis donc contrainte de jouer la carte du raisonnable et c’est le revers de la médaille malheureusement…

Du coup, les Valentine reviendront par la suite, dans des versions printemps/été et pourquoi pas aussi en robe ou tunique longue comme l’une d’entre vous me l’avait suggéré, j’y travaille !

Celle en tweed ici présente est encore disponible en quelques exemplaires dans 3 tailles (épuisée pour le moment en taille 1) et voilà ma tenue du mercredi, petits yeux en prime et bandeau pour cacher le joli bleu !

Continue reading »

Les « Valentine » cru 2016 sont en ligne :)

Une souris dans mon dressing 2 (640x640)

On a beau être encore loin du printemps, pour ne pas dire en plein cœur de l’hiver au vu des récentes températures gla-gla, les mois de janvier/février sont bien souvent synonymes de nouvelles envies vestimentaires.

En véritables filles qui se respectent, on est jamais contre un petit vent frais dans nos penderies, histoire de faire tourner nos pièces fétiches tout en leur ajoutant un coup de peps (et rentabiliser ce qu’on a pu s’acheter en douce « ça, nouveau chéri ?! Je t’arrête tout de suite, tu ne fais vraiment plus attention à moi, c’est d’un triste ! »

Que celle qui n’a jamais sorti ce genre d’argument malhonnête lève la main !

C’est en tout cas dans cet objectif d’apporter un peu plus de « fantaisie » que j’ai sélectionné il y a quelques mois les tissus des nouvelles Valentine : des petits pois pour réveiller ses basiques et un joli tweed à petits chevrons aussi intemporel que facile à associer avec son gris tout doux.

A priori, ce seront les dernières puisque le prochain modèle sera très différent et je ne suis pas certaine non plus d’avoir à nouveau ces tissus, c’est l’inconvénient de travailler en « flux tendu » sur la saison en cours quand la plupart des marques de prêt- à-porter ont déjà plusieurs saisons d’avance, à chacun ses capacités hein ! #paspossiblederivaliser

A mon niveau nettement plus modeste, j’ai toujours à cœur d’être le plus proche possible de vos envies, de vos goûts (tout en gardant les miens) et j’espère que ce nouveau cru vous plaira !

Continue reading »

Aperçu dernières Valentine !

Blouses Valentine Une souris dans mon dressing 2

Les toutes dernières blouses Valentine sont enfin arrivées et je vous donne rendez-vous :

ce dimanche 24 janvier

à 18 h 00

 ici et sur l’e-shop pour les découvrir en détail !

Il y aura deux déclinaisons en jersey Milano à petits pois (un jersey épais au tombé fluide) et une troisième en tweed gris chaud et intemporel

J’ajouterai probablement sur cet article quelques photos portées d’ici demain

Bon week-end !

Le grand frisson

Chemise rayures Soft Grey La Redoute 1

Samedi j’ai connu le grand frisson, de ceux qui n’arrivent pas 500 000 fois dans une vie (quoique ?) : je me suis acheté MON PREMIER BODY avec plein de dentelle, toussa (mieux vaut tard que jamais non ?!!)

L’essayage de ce genre de petite chose est à lui tout seul un moment épique, surtout en plein hiver : quoi de plus agréable que se retrouver (presque) nue comme un ver et blanche comme un c*l sous un éclairage qui vous flatte le capiton (peuvent pas mettre des spots latéraux tamisés plutôt que des directs et criards qui flinguent la self-estime en 2 secondes ?).

Une fois enfilé, en concentrant son regard sur la partie supérieure du corps (et non du cuissot donc, ni de sa culotte moche qui dépasse allègrement), se dire que tiens, c’est plutôt joli, super féminin, ça gaine le bidon (du moins debout en se tenant droite) et en principe, devrait être plus efficace pour émoustiller son homme qu’une salopette ou un jean boyfriend #vieuxcliché

Seconde étape de l’essayage : enfiler à nouveau son slim par-dessus histoire de vérifier que les petites pressions à l’entrejambe tiennent et ne rentrent pas (trop) dans le tutu, s’asseoir, se relever, faire quelques squats pour être sûre, bref se sentir parfaitement ridicule.

Enfin il y a la sortie de cabine et cette question incontournable de toute vendeuse (en l’occurrence mignonne comme tout, trèèèès jeune mais pas souriante) :

– « ça été madame ? »

Prendre alors un max d’assurance :  « oui, nickel ! (y croire, surtout y croire !) Je le prends mais auriez-vous les culottes assorties ? »

Mon dieu ce que j’avais pas dit là !!!

– « euh non… (consternée et limite condescendante), un body, ça se porte SEUL ! »

PETITE CONNE !!! (et ma fille hilare qui a assisté à tout ce foin depuis le début, en rajoute une couche « bah oui maman, c’est lo-gique ! »).

Il est donc bien entendu que je ne vais pas vous montrer ce fabuleux body porté, d’ailleurs pour tout vous dire, je me contente de le regarder pour le moment : comme tout premier achat à haute valeur symbolique (cher ou pas), j’ai besoin de me l’approprier d’abord de loin #fillecompliquée

Je préfère vous proposer un look moins risqué niveau coquinerie et très accessible au porte-monnaie, même avec des pièces « nouvelle collection » !

Continue reading »