Monthly Archives: novembre 2013

Factory Chic a réveillé mon salon, le vôtre aussi peut-être ? (concours inside)

Coussins personnalisables Factory Chic

Vivre dans une vieille maison des années 30 (typiques du Nord, en briques rouges, mitoyenne des 2 côtés), ça a son charme mais aussi beaucoup d’inconvénients, d’abord son format « parking à poids lourds », je veux dire par là que c’est une bicoque plutôt étroite et toute en longueur avec une seule pièce qui ouvre sur le jardin.

Je rêverais de la mettre dans l’autre sens avec des baies vitrées partout, des portes qui coulissent, plein de placards et du plancher qui ne craque pas, bref.

La partie qui se trouve à l’opposé est donc notre salon, exposé plein Nord avec fenêtre sur la rue, soit pas bien lumineux la journée mais cosy le soir, comme un tout petit coin douillet.

Côté déco, hormis deux fauteuils anciens restaurés par belle-maman (d’une grande valeur affective), et le tableau made by mum qu’on adore, c’est bien simple, on se croirait au premier étage d’Ikea avec toute la panoplie : du canapé jusqu’aux coussins en passant par la table basse ou le tapis, certes pratique/économique mais pour la personnalisation, on repassera !

C’est alors que les magiciens Erika et Romain de Factory Chic sont intervenus pour nous réveiller tout ça en apportant LA petite touche décalée, personnelle et chaleureuse qui manquait à cette pièce, comme quoi, un simple accessoire peut tout changer !

Dans la continuité de leurs tableaux personnalisables, le fameux Trendy qui trône dans mon atelier, ces nouveaux coussins sont déclinables à l’infini selon nos inspirations du moment et il y a vraiment de quoi s’amuser.

C’est d’ailleurs ce que je vous propose aujourd’hui…

Continue reading »

Petite veste à pans

En voyant ce manteau sur la jolie Clara, oh le vieux coup de foudre ! Le tissu, l’imprimé, la forme avec ses longs pans qui dégoulinent, tout me plait, je veux le même !

Sauf que j’ai déjà beaucoup de manteaux et que cette petite merveille n’est pas donnée non plus.

Et si j’essayais de me le coudre ? Plutôt en petite veste courte à superposer sur mes autres innombrables chemises à carreaux, ça tomberait à pic.

En fouillant dans mes archives, je retrouve le patron d’une ancienne créa qui s’en approche : la veste Isaure de 2010.

Quelques modifs plus tard, en particulier sur les morceaux du devant pour qu’ils puissent former naturellement une espèce de « cascade dégoulinante » (n’importe quoi) et ça marche !

Bon en plusieurs fois, un petit coup de ciseaux par-ci, un autre par là, c’est toujours moins risqué que sur mes cheveux l’autre jour.

Pour le tissu, il me restait un coupon d’une tunique Maé, nickel pour un premier essai, sa petite sœur en rouge qui claque va suivre d’ici peu de temps.

Continue reading »

Toutes en bottes fourrées ! (+ résultat concours Acanthe)

Douce, gentille, serviable, pas compliquée, inventive, voilà comment je peux qualifier ma grande poulette de bientôt 11 ans.

Enfin je POUVAIS car depuis son entrée au collège, la belle complicité qui nous unit est en train de se faire la malle à mon grand désespoir.

D’abord, elle ne VEUT PLUS me donner la main dans la rue, je m’y attendais un peu mais quand même quoi, elle critique sans arrêt une bonne partie de mes choix vestimentaires « attends, tu vas pas acheter ça ??? », elle répond, parle comme Nabilla (misère !) souffle (aaargh, ça m’éneeeerve) et je peux toujours beugler pour avoir son coup de pouce en intendance (bon les 2 autres aussi, faut pas rêver).

Quoique, le pré-ado n°1 en profite pour boire son petit lait et fayotte d’un ton mielleux « je peux faire quelque chose pour toi ? « , vas-y prends-moi pour un neuneu.

En vraie fille digne de sa mère, elle pourrait passer tous ses samedis chez Zara (à qui la faute, hein je vous le demande ?) avec une nouvelle lubie chaque semaine.

Sa dernière en date, c’était d’avoir des bottes fourrées comme les miennes et venait me les piquer en douce, ah ça non, pas maintenant !

En maman inquiète de savoir les pieds de sa progéniture au chaud, et préserver encore un peu son dressing, j’ai cédé.

Le petit bouchon, devant une telle injustice, a bien évidemment réclamé les siennes à son tour, faites des filles !

Continue reading »

Virage capillaire (concours inside)

Deux mois que l’idée de passer au très court me titille l’esprit, et à vrai dire, si ce changement radical correspond à mon souhait, j’ai un peu de mal à l’assumer, un coup j’adore et la minute d’après, je me demande si j’ai pas fait une énorme boulette, drôle de sensation.

Le truc, c’est que maintenant, il FAUT se coiffer, avec des laques et autres gels, plus question de se coller la tête en bas avec un coup de séchoir, sinon c’est la coupe Playmobil assurée.

Dans le genre chieuse indécise (gémeaux power), je suis même allée chez le coiffeur deux fois en trois jours, ça devient une manie ou quoi ? Ben oui parce que la coupe manquait un peu de modernité/punch à mon goût.

Dans l’intervalle, mon salon adoré étant fermé le mercredi, je n’ai rien trouvé de mieux que prendre mes ciseaux de couture et… bon, inutile de vous raconter la suite.

Le pire c’est que ma copine Aso venait de me raconter son expérience récente d’auto-coiffeuse, qui s’est terminée bien-sûr en carnage, je dois être maso (ou stupide selon).

Au final, mes enfants m’ont trucidée sur place  » t’es moooooche !!! », mon homme, lui, a émis quelques doutes « je me demande si ça te vieillit pas un peu ? », ou mieux  encore « je peux t’appeler Georges ? ».

Bref, je ne vais pas vous gonfler davantage avec ces histoires de cheveux (au pire, ça repousse) et passons à notre sujet du jour :  une belle (re)découverte à travers un nouveau petit concours.

Si je vous dis Acanthe, ça vous parle comme marque ?

Continue reading »