Monthly Archives: octobre 2013

Masculin/féminin

Si on m’avait dit il y a quoi, 1 an à tout casser que je mettrais les pieds dans une boutique que je jugeais alors soit super vulgos, soit plus du tout de mon âge, évidemment, j’aurais fait ma snobinarde : « moâ ? Chez Jennyfer ? Non, mais vous m’avez bien regardée ??? ».

Un a priori complétement stupide, d’autant que je fréquente bien souvent (trop peut-être ?) un tas d’autres enseignes identiques mais qui selon moi ont su redorer leur blason, comme Pimkie par exemple.

Coup de vieux aussi puisque je commence même à y habiller ma grande cocotte, les plus petites taille femme étant rikiki, c’est bon, j’ai compris que leur cœur de cible ne dépassait pas les 25 ans.

Il n’empêche qu’en passant outre cette TRES jeune clientèle et en cherchant un peu, soit sur place, soit directement sur le site (j’avoue, je préfère cette 2ème option qui me met plus à l’aise), eh bien on trouve des petits trésors bien coupés, dans des matières pas trop dégueus et vraiment économiques.

C’est le cas de ce sweat, vendu uniquement en ligne, qui n’était plus disponible qu’en XL quand je l’ai commandé (merci Juju de l’avoir posté sur Instagram !).

A réception, il est loose de chez loose, voire tout de même un poil trop grand.

Pas de problème, un passage en machine à 40°C puis au sèche-linge et il frôle la perfection car dans la foulée il est devenu aussi légèrement plus épais, encore mieux !

Continue reading »

A poil(s)

En faisant ces photos hier midi, titre moisi en tête (mouaaarf que je suis drôle), j’ignorais qu’il serait autant à propos avec la mésaventure qui m’est arrivée à peine 2 h plus tard.

Celles qui me suivent sur Instagram savent combien mon I-phone est précieux et par une étourderie qui m’échappe encore, je l’ai oublié dans ma voiture quelques minutes, le temps que je m’en apercoive, too late : vitre explosée et portable disparu, la vieille sale blague, aaaaargh !!!!!

Outre la violence ressentie à cet instant même si je n’ai pas été agressée, c’est ce sentiment d’être soudain toute nue, il y a TOUT dans ce fichu appareil addictif : contacts bien sûr, mais aussi agenda avec tous les RV pros et persos, photos…

Les larmes aux yeux et sous la pluie qui s’invitait par la vitre absente, avec des éclats de verre partout (la fête j’vous dis), j’ai foncé chez SFR pour couper la ligne et me racheter dans l’urgence un autre portable.

Là, j’ai béni la sauvegarde I-Cloud : TOUT y était, un souci en moins ! (mais quelle barbe cette addition salée).

Pour le reste, Carglass remplace, on verra demain si le gars me refourgue ses essuie-glaces Bosch « ça se refuse pas ma p’tite dame ! ».

Revenons au look à poils qui me vaut d’être taxée de « vieille poule », « yéti » ou « Jurassic park » pour citer les remarques les plus charmantes.

Rajeunie si je puis dire avec des Converse et du jean, moi ça me plait beaucoup !

Continue reading »

Grand-vide dressing à Lille !

Oh la la ! Je participe pour la toute première fois à un vide-dressing de blogueuses et attention un gros truc : 13 participantes dont le dressing déborde (comme le mien…), ça va donner !

Un bel événement organisé d’une main de maitre par Audrey dans un lieu top : La Maison de la photographie située à Lille-Fives.

Qu’est-ce que j’emporterai dans mes valises ? Des créations de saisons précédentes, des chaussures, des sacs… dans l’ensemble, des pièces que vous avez pu apercevoir ici tout au long de ces années.

Avec 13 minettes réunies, le choix risque d’être abondant, pour tous les goûts et toutes les bourses et dans plusieurs tailles et pointures.

Bref, de quoi passer un agréable moment, avec dégustation de boissons vitaminées et douceurs offertes gracieusement par Vitamin Water et Doudy’s cake.

Une exposition sur le thème de la photo et des blogs encadrera aussi cet événement, la totale quoi !

Alors les cht’is girls, save the date : ce samedi 26 octobre de 11 h à 18 h et n’hésitez pas à vous inscrire sur la page Facebook dédiée.

Les blogueuses participantes :  Mode n’Marie, Made in Faro, Les nœuds de Justine, Melle Lunettes, Yuliya, Bonjour Mignonnes, Lille by Mat, The Heels, Black dress and tweed, Juste Juliette et Modeuse Timbrée.

(Pour faciliter le déroulement, il est demandé des règlements en espèces ainsi qu’une pièce d’identité pour les essayages).

Sinon, sans aucun rapport, je ne peux pas vous laisser sans vous dire combien vos mots doux m’ont touchée, du vrai baume au cœur, mille mercis…

Les 2 prochains jours au grand air devraient nous requinquer, j’ai hâte d’y être.

PS : quelques retours de robes Lily noires (gabardine de laine) sur le e-shop en taille 0, 2 et 3.

Pour elle

Si je devais noter la semaine qui vient de s’écouler sur l’échelle Richter de l’émotion, ce serait sans aucun doute une amplitude maximum avec du positif et du plus douloureux.

On a beau savoir que nos grands-parents ne sont pas éternels, leur départ provoque un de ces tsunamis intérieurs, la vache !

D’un coup, tous les souvenirs refont surface en rêvant d’un bond en arrière juste quelques minutes, dans la cuisine de ma bonne-maman, avec une tranche de pain d’épice à moitié sèche piochée dans LA vieille boite en métal, tout en lui racontant mes petits tracas, de même avec ses 32 petits-enfants.

Ainsi va la vie, une page se tourne mais quelle belle page quand j’y pense, car elle nous lègue un cadeau inestimable : une famille nombreuse hyper soudée, bientôt 100 membres actifs toutes générations confondues (pièces rapportées incluses), forcément avec 7 rejetons en mise de départ, ce petit monde s’est reproduit comme des lapins.

Jamais un jugement, bienvenue au pays des Bisounours, véridique ! Bon, abstraction faite de nos caractères disons colériques et impatients dont on a hérité, ça on s’en vante un peu moins.

Outre sa tendresse et son écoute bienveillante, ma grand-mère adorait que ses filles et petites-filles soient bien habillées (dans le cas contraire à l’as de pic, ça lui était aussi complétement égal) mais quand même, on savait qu’elle n’y était pas indifférente.

Aujourd’hui, c’est un lundi comme un autre mais je peux presque l’entendre me dire « tu as une jolie toilette ma petite Anaïk », y croire me fait en tout cas du bien et puis franchement elle envoie cette jupe, nan ?

Continue reading »