Monthly Archives: janvier 2013

Irrécupérable

A chaque période de soldes, c’est le même refrain, je fais d’abord celle qui n’a besoin de rien, qui ne craquera pas sur des trucs inutiles, qui ne sait d’ailleurs pas où elle va pouvoir les caser dans un placard au bord du tsunami ET au fil des semaines, c’est évidemment tout le contraire qui se produit.

C’était bien la peine de fanfaronner « non, vraiment, je deviens raisonnable avec le temps ».

Comment voulez-vous lutter contre des démarques TRES alléchantes chez des marques que je trouve en temps normal scandaleusement chères et souvent trop « mode » (donc à durée de vie limitée) pour y investir une somme à trois chiffres ?

Alors, voilà, encore une première pour moi avec ce pull Maje renversant, tant sur sa coupe que sa composition, rhaaa le moelleux de l’alpaga, j’y avais déjà goûté en accessoires avec le tricot, mais entièrement sur soi, je ne vous raconte pas l’extase ! Quant à ce gris lumineux qui va avec tout, n’en parlons pas (je peux me la péter deux secondes ? Merci)

Intemporel, de belle facture et à 2 chiffres, j’ose dire que c’est un achat intelligent (ou moins crétin que d’autres).

En sortant de la boutique avec mon beau sac cartonné à rubans bleus contenant THE pull emballé avec du papier de soie, j’étais partagée entre deux impressions contradictoires, celle de filer un mauvais coton et puis l’autre tellement excitante d’adopter une « jolie » chose dont je ne risque pas de me lasser l’année suivante.

J’ai finalement choisi de garder la seconde pour ne pas gâcher le plaisir.

Continue reading »

Comme une collégienne

Les sites multimarques, en général, je n’ai pas trop le réflexe de les consulter et pourtant quand on cherche un article précis, c’est de ce côté là qu’il faut taper.

Et se faire plaisir avec un bon d’achat offert par Brandalley, inutile de vous dire que j’ai dansé le gangnam style ! (bon d’accord, très mal)

Une fois connectée, il vaut mieux avoir une petite idée derrière la tête tant le choix est considérable, toutes marques et modèles confondus.

Pour ma part, cela faisait un moment que je convoitais un short en daim fauve, d’une longueur décente.

Avec quelques mots clés saisis dans l’onglet « je cherche un article, une marque », je tombe tout de suite sur celui qu’il me faut (oui, c’est un besoin vital) et étonnament, il s’agit d’un article Somewhere auquel je n’aurais pas prêté attention dans le catalogue de cette marque qui ne me parle pas plus que ça en général.

Bonne nouvelle, il est soldé à -50% dès le premier mercredi des soldes, je ne grille pas toute ma cagnotte et je le verrai bien complété par une chemise en soie, histoire de féminiser l’ensemble, on peut vite prendre des allures d’ado avec un short.

Là encore, en tapant « chemisier en soie », l’offre est affinée tout en restant large, et c’est un gros coup de coeur pour une chemise crème Kookaï, également bien soldée et disponible dans ma taille, c’est qui la petite veinarde ?

Continue reading »

Juste une petite robe

Est-ce que ça vous est déjà arrivé de vous retrouver en cabine d’essayage à côté d’un groupe de greluches très jeunes filles, moyenne d’âge 16 ans, qui piaffent à coup de « elle te va JUSTE trop bien », « t’es JUSTE canon », « tu dois JUSTE le prendre » et au moment d’en sortir pour subir l’examen du miroir, paf : vous portez la même robe que la jeunette d’à côté, coup de vieux assuré !

Tant qu’à me faire bien mal, ajoutez l’erreur de demander où elle a trouvé sa chemise qu’elle tient dans la main et appréciez le magistral : « sur le portant là-bas Madame ».

« Tu sais où tu peux te le mettre ton ma-dame, vient chercher ta fessée ! ».

Pendant ce temps, c’est une autre greluche de 10 ans (la mienne) qui se retient de rire en se pinçant le nez, dire que bientôt, elle fera exactement la même chose, misère !

Au diable la jeunesse et les costards que ma fille me taillent « on dirait une chemise de nuit maman sur toi, faut que tu mettes une ceinture », c’est si bon d’être flattée par sa progéniture.

Continue reading »

Résultat concours bracelet Hipanema !

Random a enfin tiré ses chiffres, je peux donc annoncer le nom de l’heureuse gagnante qui a laissé son commentaires à 13h35, et pile à cette heure, il s’agit de :

Anne dit :

Lectrice silencieuse, je te félicite pour ton blog frais et pas snob. Tes créas commandées souvent sont une tuerie et surtout mes copines sont jalouses. Hihihi, j’ai fini par donner ton nom. Yummy le bracelet qui est l’un de leur plus joli et le moins vu pour le moment.

Bravo Anne, merci de me faire parvenir tes coordonnées et à toi le bracelet Brasilia dans ta boite aux lettres d’ici peu !

Pour les déçues qui décideraient de craquer, Shopnextdoor vous propose un code promo de 10 % cumulable avec les soldes : BIRTHDAYSOURIS

Hors sujet avec ce qui précède, je profite de ce billet pour vous dire combien je suis à nouveau scotchée par votre engouement aussi rapide sur mes petites Félicie depuis hier matin, une fois encore, j’étais à mille lieues d’imaginer que la version imprimée puisse être épuisée en moins de 2 heures (la version ivoire est toujours disponible dans les 4 tailles sur le e-shop).

Le revers de la médaille (toujours présent celui-là, faut pas rêver), c’est qu’il y aussi quelques déçues de ne pas avoir pu se connecter à temps, boulot oblige et j’en suis sincérement désolée.

Certaines d’entre vous me suggèrent d’augmenter les volumes, sur le papier, ça semble facile mais je dois faire face à deux freins costauds :

– D’abord les tissus, pas toujours évidents à trouver en grande quantité, en particulier sur des cotons ou imprimés sympas devenus denrées rares.

– Ensuite, plus de volumes, c’est aussi potentiellement encore plus de colis à expédier, pour vous donner une idée, j’en ai préparé et déposé à La Poste près de 80 entre hier et aujourd’hui. Concrêtement, c’est plus d’une journée un stylo greffé à la main pour écrire chaque adresse et le petit mot personnalisé, ponctuée de mails auquels je m’efforce de répondre au plus vite.

Dans l’intervalle, la bonne blague du lundi : un coup de fil du collège avec mon fiston qui multiplie les visites à l’infirmerie, et hop, un RV en urgence à prendre chez le médecin, ça tombe toujours mal ces trucs-là. (merci en passant aux Instagrameuses pour vos conseils médecin/pédiatre)

A un moment donné, si je veux préserver mon indépendance à 100 % et un peu de temps pour la création (la partie la plus réjouissante), ma famille (vitale, celle-là) et accessoirement le blog (ce 4ème lardon aussi adoré que chronophage), je suis forcément contrainte de limiter ces fameux volumes.

Enfin à la question des pré-réservations qui revient de plus en plus souvent (rhôôô ce que je suis flattée tout de même), je ne peux hélas y répondre favorablement sous peine de ne pas m’y retrouver et m’en tordre les boyaux.

En revanche, je me débrouillerai pour mettre en ligne les prochains modèles (robes Rosalie) un soir de semaine ou le WE, promis !

(sorry pour la tartine…)