Monthly Archives: décembre 2012

Un petit dernier en 2012 ?

A l’heure qu’il est, vous devez toutes être bien occupées derrière vos fourneaux ou devant votre dressing pour préparer le réveillon de ce soir.

Je tenais tout de même à vous faire un petit coucou en ce dernier jour de 2012 et vous présenter cette petite veste en drap de laine avec un aspect enduit.

Tissu pour lequel j’ai eu un coup de coeur mais merdique au possible à travailler, l’enduction ne supportant pas le fer à repasser.

Résultat, non seulement j’ai mis un temps fou à la terminer mais au crash-test, elle ne m’emballe qu’à moitié.

Déjà, elle n’est à peu près sympa QUE fermée et je préfère nettement les vestes ouvertes, c’est ballot.

Quant au tissu, il attire comme un aimant tous les minous, cheveux et poils en tout genre (la laine en particulier, je vous vois venir bande de coquines).

Les points positifs, c’est qu’elle est bien chaude et agréable à porter (toujours voir la bouteille à moitié pleine : résolution 2013 pas trop compliquée à tenir a priori).

Continue reading »

Un petit concours avec Camaïeu ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours bien aimé l’enseigne Camaïeu, avec des infidélités plus ou moins longues suivant les collections.

Celle de cet hiver est à mon goût particulièrement réussie, la maille (entre autres) est de meilleure qualité qu’auparavant, les coupes plus modernes et comme beaucoup d’autres, ils se sont inspirés des créateurs qui ont la côte, comme en témoigne cette chemise très marantesque que je m’étais empressée d’acheter à – 50 % pendant  une période de promo (vue sur Instagram).

Bien qu’un poil trop courte, les détails de broderies sont très jolis et déclinée en coton à 13 euros, on ne va pas non plus pinailler.

Il y a aussi ce petit pull à torsades avec fil lurex, mimi et bien chaud (déjà vu ici) que je porte très souvent tant il est facile à associer.

Et puis, récemment, je reçois un coup de fil d’une ancienne copine de promo (nous avions gardé un contact depuis cette lointaine époque), elle bosse aux relations presse chez Camaïeu, elle aime bien mon blog et me propose de soumettre celui-ci à leur agence pour communiquer sur le lancement de leur collection homewear, yeah !

Mon blog est retenu, on me propose un bon d’achat et l’opportunité d’en faire gagner un autre pour l’une d’entre vous, un deal qui me plaît bien !

Je commence par jouer le jeu en examinant de plus près cette fameuse collection homewear, plutôt jolie avec des matières doudou et des couleurs pastels qui invitent à la détente.

Mais finalement, ce long pull chiné et ce slim en velours rouge atterrissent très vite dans mon panier, élève dissipée moi ?

Continue reading »

Billy et moi

Il m’aura fait du gringue pendant 4 ans le bellâtre.

Et le mois dernier, j’ai cédé à ses avances, nous nous étions donné rendez-vous dans un lieu public mais chic, comme deux amants qui se baladent incognito.

Toujours beau comme un camion, il m’attendait là sur son étagère et une petite heure plus tard, nous sommes partis plus amoureux que jamais bras-dessus bras-dessous.

Enfin, pour être exacte, je n’étais pas tout à fait prête à assumer au grand jour cette nouvelle relation, bien qu’ayant confié l’incartade (pardonnable ?) à mon officiel.

Je l’ai alors laissé seul dans un coin, puis sous le sapin jusqu’au 25, Noël ferait une bonne date pour officialiser notre union aux yeux de tous (grosse crâneuse).

Car voilà, un amant comme Billy, ça ne se prend pas sur un coup de tête dans un moment de faiblesse, et cette attente me l’a rendu encore plus désirable, comme un enfant qui reluque tous les jours ses cadeaux de Noël et trépigne à l’idée de les ouvrir.

Continue reading »

Christmas look (+ résultat concours Da Shoes)

Vous connaissez le syndrôme de la vendeuse pénible, pour ne pas dire tête-à-bourre-pif ?

Vous savez celle qui vous fait sursauter à peine un pied dans la boutique en hurlant : « bonjouuuur, médééééééééééme !!!! ».

Ensuite, elle vous suit à la trace et continue de beugler ses promos du moment : « vous avez vu notre offre exceptioneeeeeeelle ????? »

Euh, je voudrais juste essayer la jupe dorée de la vitrine, s’il-vous-plait. (je me retiens d’imiter leur « médéme » mielleux)

Gentiment, elle la retire du mannequin, je peux enfin m’isoler dans le calme relatif des cabines. Mauvaise pioche, elle est trop grande et la taille inférieure n’est bien-sûr plus dispo.

A peine rhabillée, une autre alarme prend le relais : « alooooors la juuuuupe, elle vous plaîîîîît ??? ». Re-sursaut, elles carburent à quoi sans rire pour crier comme ça à longueur de journée ?

Une dernière (toujours en mode crécelle) m’alpague :  « vous savez, madame, elle se porte taille basse ». Oui, mais non.

Et elle qui ne se démonte pas (pire que les vendeurs de surgelés en porte-à-porte) : « essayez-là en taille 34 ». Mais bien-sûr.

Bref, je sors à la fois saoûlée et fâchée d’être prise pour une courge mais cette jupe en jacquard m’a trop tapé dans l’oeil pour faire une croix dessus.

Dernière cartouche : le site marchand de l’enseigne, au calme cette fois, d’autant qu’avec les grandes chaines de prêt-à-porter, y’a toujours moyen de se trouver facilement un petit code promo qui va bien, eh eh !

Continue reading »