Monthly Archives: septembre 2012

Fourre-tout du week-end

Le WE chez nous, c’est souvent un peu décousu, en particulier depuis l’entrée de lardon n°1 au collège, il a des devoirs par-dessus la tête et un baobab profondément enraciné dans la main.

Résultat, on lui court après, on s’énerve, et pour parfaire le tableau, il ment comme un arracheur de dents à nous soutenir que ses leçons sont apprises sur le bout des doigts, ben voyons.

Sur ce coup là, j’ai laissé Dim prendre le relais sous peine de vendre ce bel enfant en achat immédiat sur Ebay, et pris la fuite dans mon atelier, un peu pour bosser et aussi pour me bidouiller ce bracelet ethnique « Milwaukee » issu des patrons C’est Dimanche, découvert chez Aurélie.

Une fois cette courte récré terminée, j’ai eu comme une petite fringale et me suis jetée à corps perdu dans la confection de macarons caramel beurre salé, Pierre Hermé n’a aucun souci à se faire, ils sont moches mais succulents, pour les fesses aussi, aaargh !

Continue reading »

Vente solidaire (pour tous les enfants qui n’ont pas la même chance que les nôtres)

Quel rapport entre cette photo et le titre ?

Tout simplement, la robe que vous apercevez ici a rejoint à la dernière minute la foultitude de créations pour soutenir un très beau projet solidaire dont l’objectif est de faire avancer la recherche pour vaincre la mucoviscidose.

Oui, ce mot est moche à crever, on préférerait ne pas l’entendre, moi la première.

Sans une discussion constructive avec mon Armelle qui a toujours le mot juste et positif, je continuerais de pratiquer la fameuse politique de l’autruche avec des questions débiles qui n’avaient pas lieu d’être.

La vérité (pas très honorable) ? Je redoutais d’être prise pour celle qui pense avant tout à assurer sa promo.

Et l’essentiel n’est pas là, ce qui compte clairement, ce sont les pépettes que l’asso va pouvoir récolter. L’UNIQUE moyen concrêt d’allonger l’espérance de vie des malades encore trop courte aujourd’hui, même si les progrès sont énormes.

Tant pis pour les éventuels empêcheurs de tourner en rond, rien que l’idée de faire du bien (certes à une infime échelle) me fait aussi du bien. Comme quoi, ma démarche est somme toute un rien égoïste.

Cette robe Jade sera donc en vente au prix spécial de 50 euros frais de ports inclus (au lieu de 65 euros + fdp).  La totalité des fonds récoltés est bien entendu entièrement reversée à l’association « Vaincre la mucoviscidose ».

Amies créatrices, on me dit qu’il est encore temps d’ajouter sa pierre à l’édifice, amies shoppeuses addicts, RV demain matin (samedi 29 septembre) à partir de 10 h sur ce BLOG.

Inutile de vous dire qu’il y a max de choses alléchantes à petits prix, pour en avoir un aperçu, il suffit de cliquer sur le nuage de tags (en vert à gauche).

A vos clics !

Mix d’imprimés

La marinière, c’est comme une bonne bière, une valeur refuge qui s’accomode avec tout depuis des lustres (on ne remerciera jamais assez Coco Chanel).

A trop en voir les saisons précédentes à des sauces parfois douteuses, on a frisé l’indigestion. Gentiment, elle revient dans son plus simple appareil ou juste surmontée d’un ou deux détails comme un zip au dos ou sur l’épaule.

Et quand en plus, les rayures sont bordeaux, ma couleur fixette du moment, je fonce dans le tas chez un frère de l’espagnol au nom de rital.

J’aurai pu m’arrêter là mais j’étais d’humeur ce matin à en rajouter une louche avec d’autres imprimés pour rendre ce look plus joyeux, le résultat risque de ne pas faire l’unanimité et tant mieux, c’est beaucoup plus drôle.

Continue reading »

Pantalon en soie (qui a failli finir en pyjam’)

Ces deux dernières semaines, j’avais placé toute ma concentration sur un nouveau prototype d’hiver, avec de beaux draps de laine tout frais.

Je soumets le 3ème essai à quelques regards implacables et leur verdict sans appel me saute alors aux yeux, ça déconne grave ! Dommage, j’y croyais tellement.

A un moment donné, il faut savoir stopper l’acharnement et passer à autre chose, moi qui convoitais une escapade parisienne pour humer l’ambiance de la Fashion Week avec les copines, c’est mort, il va falloir s’activer.

Dans un moment de léger découragement, je retrouve ce pantalon en soie réalisé en juillet dernier perdu au milieu d’une pile de to-do-list-raccomodage-archi-pénibles, vous savez l’ourlet du pantalon de votre mec, la couture d’une blouse Zara qui lâche…

Cet été, mes filles ne m’avaient pas loupé : « maman, tu vas pas sortir en pyjama ??? ». Elles n’avaient pas tort.

Et puis, crotte, c’est trop bête, compte tenu du temps que j’ai passé sur cette saleté de soie ultra-glissante, un petite astuce de repassage en marquant les plis sur le milieu lui donnerait une chance de sortir au grand jour.

Continue reading »