Monthly Archives: novembre 2011

Vente privée (du Nord)

Cette vente qui aura lieu à ch’baraque ce vendredi me réjouit pour plusieurs raisons :

– Pas (ou beaucoup moins) de logistique usante à prévoir comme cette énorme valise archi-lourde que je me trimballe à chaque fois, pas de portants à démonter et encastrer à qui-mieux-mieux dans le coffre, ni d’allers-retours multiples voiture/lieu de la vente chargée comme un bourricot avec souvent pas un mec pour proposer sa force virile à une jeune femme en détresse.

Bon en même temps, si le mâle courait les ventes privées de minettes, ça se saurait.

Cette fois, tout est sur place, ce sera limite reposant.

– La deuxième raison est une chouette journée en perspective partagée avec des copines :  je ne vous présente plus Gwen et ses bijoux Kapagande, il y aura également Bertille avec sa collection de manchettes et bot’chettes et enfin Aline, une passionnée de déco, avec sa série de coussins canons.

Comme d’hab’, on prévoit quelques remontants et cette année, le vin chaud maison sera aussi de la partie pour une ambiance Nowel avant l’heure et surtout parce que c’est bon, enfin pour ceux qui aiment.

Que vous veniez seule ou à plusieurs, soyez toutes les bienvenues !

Avant de vous laisser, petit rectificatif sur l’entretien de la blouse PERNILLE : après un test de lavage effectué hier en machine sur mon prototype (que j’aurai dû  faire au préalable, encore une bonne leçon), il s’avère que ce mode d’entretien convient très bien, contrairement au nettoyage à sec que j’avais recommandé par sécurité, la blouse n’a pas bougé d’un poil.

Pernille, Adèle et Lise nouvelle version pour le e-shop

C’est toujours avec un sentiment partagé que j’intégre des nouveautés dans mon e-shop, une grosse excitation mêlée à un stress non moins important. (je radote un peu là, hein !)

Encouragée jusqu’à présent par des résultats positifs, je peste (contre moi-même) de ne pas être foutue de les apprécier à leur juste valeur, les doutes et autres remises en question prennent toujours le dessus, serait-ce une faiblesse de gémeaux ?

Malgré tout, j’ai une petite victoire à mon actif : je me suis enfin attelée à la partie gestion qui jusqu’à présent me terrorisait (sans blague). Mon entourage avait beau me bassiner avec cet élément essentiel dans la réussite d’une entreprise, aussi petite soit-elle, je persistais à jouer les autruches.

Avec le soutien (non pardon, la patience) de mon nouveau conseiller BGE dont je bénéficie du suivi de création d’entreprise pendant encore deux ans, j’ai rempli un magnifique tableau de trésorerie avec tout plein cases pas drôles, prochain RV dans deux mois, j’ai plutôt intérêt à être à jour dans mes devoirs.

Si je vous raconte cette anecdote, c’est parce que vous êtes quelques unes à me poser des questions en off sur mon parcours et aussi parce que j’utilise ce blog comme déversoir à états d’âme carnet de bord, il me permet ainsi de faire le point de temps en temps sur l’évolution de cette aventure un peu folle.

On passe aux nouveautés ? (là, je fais mon intéressante parce que vous les avez déjà vues en partie)

Continue reading »

From Paris & Lille

J’ai beau me rendre à Paris seule assez régulièrement, armée de plans plus complets les uns que les autres, je reste toujours aussi peu dégourdie dans le métro et dotée d’un sens de l’orientation aussi affuté que celui d’un hamster, nul quoi.

Ah, il y a bien quelques quartiers popus comme le Sentier ou St Pierre dans lesquels je parviens encore à peu près à circuler sans avoir l’air d’une touriste de base mais ça s’arrête là. Du coup, je passe le plus clair de mon temps à demander mon chemin tous les 100 mètres.

Par chance lors de ce micro-séjour, c’est le plus souvent accompagnée que j’ai parcouru les rues de notre belle capitale, j’ai donc nommé Peggy (les bons tuyaux) et Anne-Sophie (la bombe, Adriana Karambeu est un thon à côté) comme acolytes de premier choix.

Sans faire chauffer la CB plus que de raison (en général, les factures salées liées aux fournitures me calment direct), j’ai néanmoins rempli ma petite valise avec quelques bricoles ma foi bien sympathiques comme ce pull navajo que ma fille trouve super-moche. Et contre toute attente, l’Homme a aimé, vous le croyez ?

Continue reading »

Partir pour mieux revenir

Oh à peine deux petits jours, ça compte pas vraiment, si ?

Sous le prétexte d’aller me réapprovisionner en matières premières, j’en profite pour m’offrir par la même occasion un bol d’air parisien, pas forcément le plus sain sur un plan physique mais excellent pour le moral.

Quoi de plus salutaire que s’échapper (seule) de temps en temps pour mieux retrouver les siens ? Voilà ma solution d’égoïste pleinement assumée (ou presque).

Avant de filer, j’ai tout de même quelques trouvailles à vous faire partager. Après avoir laissé une partie de mes tripes dans le précédent billet, revenons à des choses nettement plus futiles ! 

Continue reading »