Monthly Archives: septembre 2011

Grand principe

Ma mère m’a toujours dit : dans la vie, il est capital d’avoir des désirs et des rêves parce que ça ne coûte rien. Et si on accède à chacun de ses désirs juste en claquant des doigts, l’objet de convoitise perd en général une bonne partie de sa saveur. Soit.

Autrement dit, ma mère a fait comme toutes les mamans du monde, c’est-à-dire apprendre les frustrations à sa fille et montrer qu’elles sont saines. Celle qui n’a jamais fait (ou subi) une crise dans un magasin de jouets lève la main !

Cette veste repérée dès l’entrée de saison chez Zara est la parfaite illustration de ce grand principe éducatif. Essayée puis reposée, ré-essayée puis re-reposée avec cette petite voix intérieure qui me disait à chaque fois : « écoute, tu peux attendre tout de même, et tu vas la mettre à quelle occasion cette veste, toi qui n’a même pas de bureau, ni collègues pour crâner ? Je te rappelle qu’il y 3 chiffres sur l’étiquette ! »

Elle a beau m’emmener sur la voie de la sagesse cette petite voix, je dois dire qu’elle peut aussi se montrer super agaçante à la fin.

Et puis la semaine dernière, j’ai décidé de lui clouer le bec, considérant que la partie désir/rêve avait assez duré. Le prétexte bidon « je dois honorer les 40 ans de mari-chéri pour sa fête surprise » a largement pesé dans la balance.

Continue reading »

Blog trop gros = bloqué pendant 4 jours

Petit blog a pris le melon ou plus exactement il a dépassé sa taille autorisée, résultat : l’hébergeur (OVH pour ne pas le citer) l’a purement et simplement bloqué depuis lundi matin à 7h45 pour être exacte.

Un charmant petit mail et puis terminé : impossible pour celles d’entre vous qui le souhaitaient de laisser un commentaire et pour ma part, même pas un petit édit d’info à publier, plus RIEN j’vous dis !

Voilà 4 jours complets au cours desquels j’ai dépensé un maximum de temps et d’énergie à tenter de rétablir ce problème, je me suis découvert une âme de harceleuse, un vrai pitbull. Des tonnes de mails et coups de fil bien sentis à cette hotline lamentable, et une facture salée plus tard, j’ai enfin retrouvé mon petit blog.

Rien de plus détestable que de se retrouver pieds et poings liés à dépendre du bon vouloir d’un prestataire peu réactif. Furax, moi ? Si peu…

Et franchement, ça ne pouvait pas tomber plus mal que cette semaine, j’avais comme qui dirait d’autres chats à fouetter.

Continue reading »

Les 40 ans surprise de l’Homme

Qui dit surprise à domicile avec une quarantaine d’invités, dit journée marathon vendredi pour organiser la sauterie. Car dans ces conditions, impossible de stocker quoi ce soit au risque d’éveiller les soupçons du principal intéressé.

Près de 4 mois après la date officielle, mari-chéri était à mille lieues d’imaginer ce qui se tramait dans son dos SAUF qu’une gaffe et un imprévu dans son emploi du temps ont mis en péril la séquence émotion que j’espérais tant. Merci à mon frère pour son SMS en fin de journée « joyeux anniv’ bogoss ». Ne change rien, t’es parfait.

Voilà mon homme qui fait irruption à la maison en plein boom, lardon n°1 en excellent comédien l’a chassé comme il pouvait à coup de : « papa, je te conseille de partir, maman n’arrête pas de crier, elle est de TRES mauvaise humeur ». En général, ça marche du feu de dieu mais là, non. Il a fini par décamper le sourcil qui frise et le sourire en coin.

Alors surprise loupée ? Eh bien pas tant que ça finalement. En rappliquant tous dans la rue, on a réussi à le moucher, il s’attendait au mieux à une dizaine de personnes, l’effet de masse l’a impressionné, ouf !

Petit moment d’inquiétude au moment de démarrer les festivités : comment les faire tous rentrer dans ma p’tite baraque, vont-ils avoir assez à manger…et à boire ( bande de pochtrons) ?

Sur ce point là, je suis bien contente d’avoir sous-traité un maximum de choses et sans m’acquitter d’un rein.

Je vous raconte ?

Continue reading »

Petit pull torsadé et touche girly (DIY inside)

Vous voulez que je vous en raconte une bien bonne ? Figurez-vous qu’en plus d’une gastro en début de semaine, un méchant tour de rein a fait une entrée brutale quand ma petite cascadeuse de service n’a rien trouvé de mieux que de dégringoler dans l’escalier.

En essayant de la rattraper, craaaac ! (comme dans la pub insupportable Carglass). Plus de peur que de mal, pour elle en tout cas. Hilarant, non ? C’est tellement bon d’être à ramasser à la petite cuillère.

Finalement, je m’estime encore chanceuse d’avoir pu éviter la case osthéo, à l’exception d’une démarche mal assurée le lendemain, la douleur n’a pas trop pris ses quartiers.

Bref, me revoilou avec un petit look une fois encore dans l’esprit boyish que j’affectionne tant en ce moment, articulé autour d’un petit pull torsadé (dans le même sac en papier noir que le pantalon lie-de-vin de la semaine dernière), on y ajoute quelques reliques comme une chemise en Liberty dont je ne me lasse absolument pas, une ceinture nouée et une broche noeud-léo (le DIY du titre) par-dessus pour apporter un peu de féminité à l’ensemble.

Continue reading »