Monthly Archives: août 2011

Le défi d’Aurélie : LA jupe taille haute #1

Début août, Aurélie, notre poule nationale à toutes (lèche-botte, acte I) proposait un défi jupe taille haute avec tuto à l’appui.

Je ne pouvais que répondre avec enthousiasme à ce joyeux événement et ce pour plusieurs raisons :

– Mon addiction aux jupes en tout genre, même profondément ratées, ça on le sait.

– Aurélie veut du look, de l’accessoire, du vernis, bijoux, shoes, bref, la totale. Exit les tatanes du dimanche, alors forcément j’aime plutôt bien comme concept, ça on le sait aussi.

– Aurélie offrira à la gagnante un shawl made by herself et moi quiche du tricot à peine fichue de pondre 2-3 snoods touts droits au point mousse, vous pensez bien que j’adopterais avec un plaisir non-dissimulé l’une de ses merveilles, on ne va pas se mentir (lèche-botte, acte II).

Le principe du concours, vous l’avez probablement remarqué, est un peu inhabituel dans la mesure où il ne s’agit pas d’un tirage au sort mais d’un choix tout à fait subjectif effectué par un jury intraitable et surtout incorruptible (j’ai tenté une approche immorale, la réponse ne s’est pas faite attendre : NIET).

On va donc la jouer à la régulière avec une série de looks différents (histoire de mettre un maximum de chances de môn côté, c’est pas tricher, si ?) articulés autour de LA jupe que j’ai réalisée dans une petite viscose fluide sans prétention from Toto.

Mon petit défi perso : concocter 5 looks différents qui soient un minimum dans l’esprit des tendances de rentrée mais sans RIEN acheter, de l’optimisation de dressing en somme.

Vous avez 2 minutes devant vous ?

Continue reading »

Le slim rouge, oui ! Des bottes frangées, je passe mon tour

Il y a pile un an, je louchais telle une hyène affamée devant le slim en cuir rouge  7/8 d’Isabel Marant et toute la saison qui a suivi, malgré ma quête de longue haleine pour dénicher un compromis acceptable (pour le banquier), aucun n’a trouvé grâce à mes yeux, vous parlez d’une poisse.

Cette saison, le rouge étant plus que jamais à l’honneur, il devient en principe plus facile de mettre enfin la main sur ce St Graal, un petit tour chez Zara ou H&M et l’affaire sera rapidement pliée.

Avant d’envisager une virée commando flanquée de 3 lardons impatients, petite vérif’ sur le site de la Redoute, sait-on jamais. Tiens une réduction de 50 % sur le deuxième jean, marques incluses (que vous avez aussi peut-être vue, code 37737), la suite vous l’aurez devinée : panier validé avec un slim rouge Soft Grey auquel s’est ajouté un Levis curved ID (mon petit snobisme), ou comment se simplifier la vie avec l’agréable sensation de faire un bon coup, et ce dès les prémices de rentrée.

A l’arrivée, c’est une excellente surprise, ce qui est loin d’être systématique.

Continue reading »

Chic, une robe en soie !

Un top en soie, rien de plus facile à porter en mode décontracté, on lui ajoute un jean ou un futal tout basique et l’affaire est dans le sac, on peut sortir faire ses courses sans se sentir endimanchée.

Mais dans le cas d’une robe, même avec coupe simple et casual, les choses se corsent et pour peu que les éléments se liguent contre vous comme la météo désastreuse de juillet ou des vacances qui riment plus avec le trio maillot/tongs/paréo que bling-bling au Nikki Beach, et voilà la pauvrette privée de toute sortie, moche.

Pourtant je l’aime cette petite robe, je lui ai parlé vous savez, lui demandant de faire preuve de patience. Et puis crotte, marre de trouver ça joli sur les autres, J’ASSUME, un peu de féminité ne fait de mal à personne après tout.

Ajoutez à cela quelques galères techniques pour assembler cette soie aussi divine (crêpe de chine trouvé aux Coupons St Pierre en octobre dernier) que glissante, ainsi qu’une prouesse couturesque inédite dont je ne suis pas peu fière, avouez que ce serait ballot de la laisser seule pleurnicher dans le placard.

D’autant qu’il suffit de quelques accessoires (comme souvent) pour la rendre plus décontractée

Continue reading »

Voilà, c’est fini #2

J’en connais une qui aurait mieux fait de ne pas la ramener avec sa météo potable, eh ouais,  it’s raining again (l’air de Supertramp dans votre tête, c’est cadeau).

Forcément, ce temps de gueux signe le retour du futal choisi avec le plus d’élasthanne possible, histoire d’éviter une menace d’explosion au niveau abdominal si vous voyez ce que je veux dire, so charming l’effet sharpei en position assise.

Faut dire aussi une chose, cette bouée ventrale ne date pas non plus des vacances et c’est toute mon hygiène alimentaire qui mérite d’être revue et surtout corrigée. Que voulez-vous, la junk food, la binouze et le nutell’ ou encore le beurre cristaux de sel + confiotte ne seront jamais des alliés pour la ligne. Donc depuis hier (il y a un début à tout), TERMINE !

Sans tomber dans les extrêmes prodigués par Ducon, euh pardon, Dukan, je m’efforce de manger équilibré sans gras (c’est hard) et varié avec fruits, légumes et tout le bazar. En appliquant la méthode Coué, j’ai même réussi à abandonner le houblon sous sa forme gazeuse depuis 3 semaines : « je n’aime plus la bière, je n’aime plus la bière ». Vite compensée par d’autres ennemis déjà évoqués précédemment donc zéro bénéfice, il fallait s’en douter.

Bref, j’arrête de vous bassiner avec ces petits soucis et je compte sur ma volonté à toute épreuve, l’essentiel étant d’y croire.

On cause vacances plutôt ?

Continue reading »