Monthly Archives: juillet 2011

Vacances J-1

Il était prévu que je vous présente une petite robe en soie bleu nuit mais le manque cruel de lumière assorti d’une grosse flemme en ont décidé autrement. Ce n’est que partie remise et ma destination de vacances devrait en principe permettre une sortie de placard.

Avec ce mois de juillet cauchemardesque où les furtifs rayons de soleil se comptent sur les doigts d’une seule main, je ne me souviens pas avoir autant compté les dodos.

Qui dit grand départ, dit aussi remise de la baraque au carré, et à défaut d’une Samantha qui agiterait le bout de son nez pour le faire à ma place, il a bien fallu que je m’y colle.

Transformée en ouragan dans l’urgence, rien de tel qu’un tri par le vide, et je dois bien reconnaitre que le bienfait des poubelles n’est plus à prouver, comme ces chaussettes célib’ passées en classement vertical, car à un moment donné, il faut se faire une raison, leur moitié ne reviendra pas.

Ce blog transpire le glamour, vous m’excuserez…

C’est l’esprit clair et satisfaite du devoir accompli que je peux envisager des choses plus réjouissantes comme… les valises et autres accessoires indispensables pour des vacances réussies.

Continue reading »

La vraie amie

La vraie amie, au fond c’est quoi ?

– C’est celle qui vous remonte le moral (ou vous botte les fesses) sans jamais y trouver une quelconque complaisance.

– C’est celle qui se réjouit de vos petits et grands bonheurs, la jalousie ou l’hostilité, elle ne connait même pas ces gros mots là.

– C’est celle qui n’essaie pas de vous changer, elle vous accepte avec vos travers sans vous juger mais si elle sent que vous vous trompez de chemin, comptez sur elle pour vous le dire.

– C’est surtout celle qui vous file son zoublon en couir tout neuf parce qu’il lui fait une carrure de nageuse de l’Est. Est-ce que je confonds vénalité et amitié ? J’espère que non, ce serait moche.

Cette copine généreuse, c’est Amélie dont je vous ai déjà parlé, elle a crée  Ma Boite à Diners, un site bien ficelé truffé de recettes sympas et multiples astuces pour se faciliter ces incontournables dîners. Récemment, elle a fait ami-ami avec une autre boite (de ch’nord) qui révolutionne la corvée des courses : Chronodrive.

Pour la faire courte : « je te donne ce perf’ qui te va mieux à toi qu’à moi et tu parles de ma rubrique recettes & idées simples sur Chronodrive ».

VENDUE la souris, c’est un fait, en même temps si on peut plus faire des petits arrangements entre amies, où va-t’on ?

Vous voulez quand même en savoir un peu plus ? Et puis, ce zoublon, mes aïeux, il est dingue.

Continue reading »

Rockabilly

Pourquoi suis-je toujours aussi faible face aux bulles qui provoquent l’oeil brillant et le rire gras ? (Cela dit, même sans bulles, on ne peut pas dire que mon rire respire l’élégance). Chaque fois, je me promets de lever le pied et immanquablement, je tombe dans l’embuscade.

C’était hier soir, aujourd’hui je me sens aussi tonique qu’une vieille lavette trouée, la tête de chien battu en prime.

Pour ne rien gâcher, la pluie est à nouveau des nôtres histoire de ne pas changer les habitudes.

Tout ça pour dire que je ne vais pas me montrer très causante alors je vous présente simplement ce petit look d’inspiration rockabilly composé de pièces plus ou moins récentes, l’objectif étant d’optimiser le contenu de mon placard.

Puisqu’il faut faire une croix sur les petites robes d’été, pour le moment en tout cas, autant essayer de trouver quelques palliatifs qui égayeront ces mornes journées : de la couleur, un foulard noué en ceinture, un nouveau petit collier. Rien de transcendant, du décontracté allié au confort et c’est tout.

Continue reading »

Un zeste de citron

Il y avait bien ce coupon jaune citron qui me faisait de l’oeil depuis quelques mois en vrac plié sur l’étagère mais des doutes sur sa couleur criarde me retenaient de l’exploiter.

En faible petite personne influençable, il a suffit d’un croquis ô combien inspirant d’Accro de la Mode et de quelques pages dans la presse féminine dédiées au jaune pétant pour que je retourne ma veste.

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis,  pirouette facile que je vous accorde bien volontiers.

Quant à la coupe, j’ai eu envie de retomber en toute petite enfance en m’inspirant de ce petit chemisier pour baby à col volanté, ou comment retrouver un peu de douceur dans ce monde de brutes. 

Une fois la blouse terminée, si je ne suis pas totalement satisfaite de certaines finitions, je me suis aperçue que sa couleur s’associait sans trop de difficulté, mon dressing lui a en effet réservé un accueil plutôt favorable.

Un petit défilé maison ?

Continue reading »