Monthly Archives: avril 2011

Ken et Barbie

Quand je fais une fixette sur une couleur, en l’occurrence le rose fuchsia, je ne peux m’empêcher de convertir le reste de ma tribu, garçons inclus, c’est plus fort que moi.

Autant j’ai ramé l’été dernier avec lardon n°1 (« c’te honte maman, tout le monde va se moquer de moi à l’école »), autant mon poilu L’Homme accepte de se transformer en Ken sans broncher, le pouvoir de la flatterie, plus efficace que la négociation !

Puisqu’il semble de bonne composition (en même temps, c’est aussi pour ça que je l’ai épousé), j’en rajoute une couche avec un bon gros appliqué en Liberty en prenant soin d’opter pour de la pure fleurette 100% minette.

J’ai présenté la chose sous forme de surprise et pour marquer un point supplémentaire, j’ai choisi un trèfle de coeur en référence à son addiction au poker. Résultat : eh bien, il est tout content, presque trop facile.

Continue reading »

A la recherche du sac idéal

Plusieurs fois par an, je suis victime d’un syndrôme typiquement féminin : une folle envie d’un nouveau sac. Oups, j’entends quelqu’un râler d’ici.

Pire encore, cette saison, je veux du beau, du chic et surtout du pratique avec un maximum de rangements et pochettes zippées ainsi qu’un système de fermeture à la fois fonctionnel et original, pas de la gnognotte quoi !

C’est bien connu,  le sac d’une femme est maltraité, on le jette n’importe où, n’importe comment, on y cherche ses clefs et son portable 15 milliards de fois par jour, un paquet de biscuits éventré nous le ruine en moins de deux. Je m’arrête là, les exemples sont infinis.

Continue reading »

Mon cabas en Liberty(s)

Inspirée par un modèle repéré chez Galliane ainsi que chez Nad, je mourrais d’envie de me concocter un cabas d’été avec une foultitude de Libertys mixés entre eux, fignolé par quelques détails de maroquinerie, enfin dans l’esprit voyez.

Voilà pour l’auto-brief, encore fallait-il réunir les fournitures nécessaires pour concrêtiser ce petit dossier perso. C’est en fouillant dans le bazar innommable de mon placard que j’ai ainsi remis la main sur un vieux sac en toile La Redoute tout déglingué.

Il a largement fait son temps celui-là, je lui prélève sans scrupule ses anses encore vaillantes ainsi que le mousqueton sur lequel j’imagine des pompons en cuir suspendus plutôt que cette pochette aussi minable qu’inutile.

Continue reading »

Les joies des vacances

Avant de profiter d’une météo pour le moins inattendue en avril, qui plus est sur notre bonne vieille côte du Pas-de-Calais, les vacances ont débuté par quelques déconvenues dont je me serais bien passées.

Imaginez votre petite dernière vous retapissant l’intérieur de la familiale sans aucune possibilité de s’arrêter avant un bonne dizaine de kilomètres, sinon ce serait pas drôle, restons calmes !

Continue reading »