Monthly Archives: août 2010

C comme concours !

Après un WE passé à grogner grelotter sous un ciel sinistre, il fait bon voir un peu de couleur chaude pour bien démarrer la semaine.

Pour reprendre un titre du dernier ELLE spécial mode (mon préféré), ce bracelet Babeth en cuir m’a rendue « red dingue » dès le premier coup d’oeil , comment résister à ce rouge profond associé à un fermoir original façon mousqueton ?  N’empêche, ma bonne humeur en a pris un coup au moment de le rendre.

Toujours est-il que je me réjouis de retrouver cette couleur en bonne place dans les tendances de cet hiver. Un petit coup de rouge n’a jamais fait de mal à personne (ok, elle était prévisible celle-là mais tellement tentante, pardonnez mon humour au ras du plancher).

Comme je vous en avait parlé jeudi, je vous livre un dernier look avec ma petite veste LOU et après, promis, je vous laisse tranquilles. J’ai ressorti mon vieux flare espagnol raccourci à mon grand désarroi par de multiples séjours au sèche-linge, qu’à cela ne tienne, il fera encore l’affaire cette année. 

Veste LOU Une souris dans mon dressing – Jean flare Zara – T-shirt H&M – Sandales Minelli – Sautoir « Calixte » et bracelet « Babeth » Kapagande.

Venons en maintenant au vif du sujet, celui qui devrait, je l’espère, susciter votre intérêt : THE concours !

Avec Gwen, on vous propose de gagner le bijou de votre choix choisi sur tout son site Kapagande (à l’exception de la gamme argent), c’est pas beau ça ?

Pour participer, indiquez simplement dans votre commentaire le bijou que vous aimeriez voir atterrir dans votre boîte aux lettres, c’est tout. On va quand même pas se compliquer la vie dès le lundi matin, si ?

Info de dernière minute : je ne m’attendais pas à ce que mon petit stock de vestes LOU fonde comme du beurre en plein soleil, à l’heure où je vous écris il reste un seul exemplaire en taille 1 (vendu) quelques exemplaires en taille 2. Un immense merci à toutes celles qui me témoignent leur confiance, on ne va pas se mentir, je suis archi flattée.

A vous de jouer et pour ma part, je retourne à mes colis…

CASTILLE

Jupe CASTILLE à volants asymétriques

Faites swinguer vos gambettes avec cette jupette ultra-facile à porter.

La souris’ touch : en mode décontracté avec une chemise en jean vite enfilée sur un t-shirt, elle se fait chic avec une blouse ceinturée.

5 exemplaires en Taille 2 coton kaki/taupe (+élasthanne), biais noir mat sont actuellement disponibles (vendues)

Edit du 6 décembre : je vais bientôt proposer à nouveau Castille dans d’autres tissus et coloris.

Matière : 100 % coton (parfois un soupçon d’élasthanne suivant les tissus)

Détails : volants asymétriques devant et dos bordés d’un biais contrastant satiné ou mat – coutures surjetées – Taille élastiquée – Longueur : 38 cm

Tailles : 1 (36/38) et 2 (40/42)

Pour la taille 1, le tour de bassin (mesuré à l’endroit le plus large, sous les hanches) doit être compris entre 88 et  96 cm.
Pour la taille 2, le tour de bassin  doit être compris entre 96 et 104 cm.

Prix : 55 euros

VIOLETTE

Robe VIOLETTE manches gigots

Une variante de sa petite soeur AMBRE en version blouse. Sobre et chic à la fois, cette robe s’adapte à tous les styles. A porter dans son plus simple appareil ou bousculée à grand renfort d’accessoires.

La souris’ touch : ceinture, colliers et sautoirs en cascade, tout lui plaît. A vous de vous amuser !

Matière :  Réalisable en coton gris ou coton noir + élasthanne

Détails : manches forme gigot longueur poignet ou au coude – finition biais encolure (à l’intérieur) – coutures surjetées – Longueur : 90 cm environ

Tailles  : 1 (36/38) , 2 (38/40) et 3 (40/42)

Prix : 60 euros

Lou, nouvelle version + Kapagande, extrait de collection

 Je vous en avais dit deux mots avant les vacances, la veste LOU à manches gigots est de retour dans mon petit e-shop. Pour la nouvelle saison, je l’ai déclinée dans un molleton beige chiné hyper confortable et facile à associer.

Puisque je vous l’ai déjà servie à toutes les sauces dans sa version grise , je vous épargne un long bla-bla inutile et je laisse la primeur aux photos prises avec ma copine Gwen afin de vous présenter ses dernières nouveautés de bijoux Kapagande, tous plus mortellous les uns que les autres.

Je me suis amusée comme une petite gamine à piocher ses bijoux disposés sur un lit en show-room improvisé et les associer avec différents looks, je les aurait volontiers tous embarqués mais Gwen veillait au grain.

J’espère que ça vous plaira autant que l’excellent moment que j’ai passé à préparer ces photos.

Mon premier gros coup de coeur avec ce collier forme cravate pile dans la tendance masculin/féminin, un poids plume malgré ses multiples chaînes pour un prix tout doux. Parfait pour féminiser un look  assez basique :

 

 Veste LOU Une souris dans mon dressing – T-shirt kaki H&M – Jupe cuir Naf-Naf – Sandales zippées André – Sautoir « Calista » à trouver ici.

Et au poignet, un bracelet double-tour en cuir véritable avec piqûres sellier, terminé par un joli fermoir. Chic et simple, il figure en bonne place dans ma wish-list.

Bracelet « Belen » à trouver ici

Autre look à base de  jupe droite en cuir déjà présentée ici, qu’il me semble vital (n’ayons pas peur des mots) de décaler avec des matières plus casual pour éviter l’allure du genre je-me-suis-assise-sur-le-balai-en-m’habillant-ce matin-et-je-me-prend-20-ans-dans-les-dents.

Jupe cuir et débardeur Camaïeu – Sautoir Colomba à trouver ici – Bracelet manchette Beatrix à trouver ici

Enfin une version rock, feutre vissé sur la tête et jambes écartées façon Johnny Hallyday, la classe.

Au cou, THE sautoir rock à souhait avec de la chaîne de biker tout en restant très féminin, c’est pas compliqué, je l’adore :

Pantalon slim H&M – Boots André – Sautoir Calixte à trouver ici

J’ai encore un dernier look à vous présenter mais je vais peut être m’arrêter là pour aujourd’hui sous peine de vous saoûler définitivement.

Tous les détails sur la veste LOU sont ici (je me dépêche de mettre à jour).

Avant de vous laisser, je peux d’ores et déjà vous annoncer  que je vous réserve très bientôt une petite surprise, le mot commence par un « C », vous avez deviné ?

D’ici là,  je file préparer mon dîner d’ambassadeur, figurez-vous que Madame Dé herself, en direct de Nantes, vient ce soir avec Monsieur Dé et à l’exception de l’entrée, je n’ai encore rien foutu…