C’est le métier qui rentre…

…la phrase qui fâche par excellence et que je répète pourtant à mes lardons lors de leurs divers apprentissages du type vélo (sans les roulettes) : « tu t’es cassé la figure ? Courage, c’est le métier qui rentre! ».

Et ce matin, toute fière de remettre mon premier paquet de factures à mon conseiller-couveuse d’entreprise,  cette remarque redoutable était pour… ma gueule. Il manquait en effet des éléments sur ces fameuses factures, je suis bonne pour les recommencer, génial, j’avais justement du temps à perdre.

Je fais donc la promesse à mes lardons de ne plus jamais leur balancer ce genre de phrase à l’emporte-pièce qui ne sont pas sans me rappeller celles de mon enfance : « balaie devant ta porte » ou « met de l’eau dans ton vin » pour ne citer qu’elles, insupportable.

Bref, je découvre avec effroi la somme de paperasses à effectuer. Ah ils sont très beaux les tableaux Excel mis à ma disposition pour gérer mon activité, seulement faut les remplir et forcément mon enthousiasme en prend un coup.

Je suis bien plus heureuse derrière la sewing-machine et le serai encore davantage quand je trouverai le temps de préparer des nouvelles créas. D’ici là, je vous livre une petite farandole de bustiers Liberty fraîchement sortis de mon atelier et portés quelques minutes avec l’accord de leurs destinataires.

Suzon en Liberty meadow prune/parme

 

Short H&M – Sac-cartable vintage Ebay – Sandales André

Suzon en Liberty meadow gris/vert

 Jean flare Camaïeu – Sandales compensées Minelli – Colliers homemade

Clara en Liberty capel vert amande

 A droite,  Suzon en Liberty thorpe rose fonçé

Et vous, vos phrases qui fâchent qu’on rigole un peu ?

68 thoughts on “C’est le métier qui rentre…”

  1. Fabie

    remets les roulettes ! 🙂 j’espère que tu vas t’en sortir !
    bravo pour ces derniers ouvrages ! moi aussi j’ai cousu du meadow prune hier : un régal !
    Bon courage !

  2. Alexine

    Ce n’est pas une petite phrase qui va te destabiliser … « la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe » que tu es ! Courage, tu en as vu d’autre. Bonne chance,
    Etre victime de son succès … y’a pire non ?????
    Allez, au travail, nous attendons tes merveilles avec impatience.
    Bises
    Alexine

  3. Lydie

    Moi elle est terrible et elle vient de ma mère : « les ‘je veux’, je les mets sous la queue du chien », la grande classe !! Qu’est-ce que j’ai pu l’entendre quand j’étais petite ! Bref j’éviterai le même refrain pour mes petits !!! Très chouettes toutes tes créas sur le thème du bustier et courage pour tes tableaux Excel…

  4. alexasaute

    C’est les risques du métier… Que je dis à mes minus qui font des cascades… bin ouais, les factures, j’ai pleuré de rage le mois dernier parce que le vilain monsieur il en voulait pas, de mes 3 mois de factures… le papier il allait pas… Je vois donc à peu près de quoi tu parles… Mais tu sais, « ne remets jamais au lendemain… gnagnagna… » alors file faire tes factures !

  5. La Grenouille A Grosse Bouche

    En ce qui me concerne, je déteste TOUTES les phrases toutes faites et en particulier celles de la belle doche from the Pas-de-Calais (peut être qu’il y a eu une épidémie dans la région) : Jeu de mains, jeu de vilains, jeu de pied, jeu de baudet ou on adore que Dieu ou comme on fait son lit on se couche…
    Toutes je les déteste, toutes !

  6. zouzou

    « aides toi, le ciel t’aidera » … « si j’avais 5 min, je te plaindrai 1 heure » … « paris ne s’est pas fait en un jour » … j’en oublies probablement 😉 courage !

  7. ** Leslie **

    Que de jolies créas …
    Alors, lorsque j’étais ado, il y avait 3 expressions qui me tapaient sur les nerfs. Maintenant, j’avoue que je l’ai utilise pas mal !!!
    – c’est l’hôpital qui se moque de la charité
    – charité bien ordonnée commence par soi-même
    – quand on veut, on peut.

  8. helenem

    Très belle production ! je te comprends, la paperasse… pouark… pfff… quand je pense que j’ai pas fini mes impôts…. aaaah…
    ah et la phrase qui « m’a tuer » ; « 100 fois sur le métier, remettez votre ouvrage !! »… à l’école, quand on disait en levant la main « moi ! » : « et moi, je suis un âne et un gros »…
    Sinon, j’aimais bien mon grand-père qui disait « qui trop embrasse manque le train » avant que je ne comprenne ;D

  9. Karen

    De l’eau dans son vin? et pourquoi pas du jus d’orange dans sa bière tant qu’on y est, non mais!!
    Au fait, toutes mes collègues féminines -bon, 2 filles car il n’y a que des gars dans mon bureau- ont adoré ta jupe, que je portais aujourd’hui… avec des collants… un 21 juin!

  10. casa

    Je ne sais pas pourquoi, mais je n’aime pas quand on me souhaite « bon appétit ».;) oui, je sais c’est bizarre, mais en y réfléchissant, c’est sûrement car finalement cela devient un automatisme et non plus une phrase réellement franche…
    Bref, je n’adore pas trop les automatismes, sauf bonjour et au revoir où je ne supporte pas les gens qui oublient!!! lol!

  11. Ca1000

    Alors là, c’est l’arroseur arrosé: il ne faut jamais dire fontaine je ne boirai pas de ton eau. Allez courage: c’est avec les petits ruisseaux que l’on fait les grandes rivières.

  12. browaeys

    « Faire et défaire…. c’est toujours travailler! »

    Celle je l’ai entendu des milliers de fois et pourtant je n’ai que 19 ans et elle m’agace à chaque fois!

  13. Cécilou

    C’est la première bourde, mais tu vas prendre le coup de main pour la papperasse et ça ira plus vite après. Courage, ce que tu as cousu est très frais, elle sont bien servies tes clientes.
    Au fait, la fille qui voulait le tuto a répondu : je croyais que la blogo était prêteuse… DONc elle n’a pas compris, c’est malheureux, non ?
    Bises

  14. Tana

    Toujours sourire, le cœur douloureux…cette phrase de ma mère m’agaçait prodigieusement! Et Dieu sait si c’est douloureux la paperasse…Courage, et garde le sourire!

  15. Gaëlle

    « Ca te forge le caractère ! » Si mon cher et tendre papa ne me l’a pas répétée 1 million de fois…

    Et dans le genre sympa, à une époque où j’avais qqs kgs en trop, le fameux « c’est pas bon pour c’que t’as ! » quand tu faisais mine de vouloir te resservir de crumble ou de tartiflette !!

    Pour tes factures, tu peux pas déléguer ??? Hum, « je dis ça je dis rien ! » ;o)

  16. thalienath

    ici, la petite phrase horrible venait après une claque, en général… »comme ça tu sauras pourquoi tu pleures… »Sauf que je savais très bien pourquoi je pleurais, et ça m’horripilait!

  17. by night

    Dans ma famille, les adultes avaient l’art d’être encourageant et rigoleurs… je ne te souhaite jamais d’entendre ce genre d’horreur: qui fait le malin, tombe dans l’ravin… Tu veux finir sous un pont? et bien, continue comme ça…
    J’arrête là, non? Et je passe aux encouragements! Bravo pour tes nvelles créas plus jolies les unes que les autres et courage pour ces vilains petits papiers…

  18. Clemmmh

    Facile à ressortir les 3phrases que tu as cité, mais quand le boomerang revient et que c’est pour sa pomme, c’estassez difficile à encaisser et ça fait mal quand même !

    Bon courage !

  19. Mme Bottedefoin

    superbe ce que tu as fait en tout cas !!! c’est super joli (dommage que je ne puisse pas porter ce genre de chose …).
    moi, la phrase qui me tuait bien quand j’étais petite quand je voulais un truc : « dis, j’ai pas une bourrique qui chie des ronds !!! ».
    bonne journée et courage !

  20. tiph

    « pleure, tu pisseras moins… » grande classe, non?!
    tes bustiers sont de toute beauté.
    courage pour la paperasse!!!

  21. nadine

    le pire pour moi ?
     » quand on VEUT, on PEUT » …
    gnin gnin gnin, c’était pas faute de vouloir pourtant !

  22. maya

    La phrase qui tue quand tu fais un travail pas intéressant : « faire ça ou peigner la girafe » ça motive tout de suite

  23. Poupette

    heuuu… le genre de « ça t’apprendra! »???? ou encore « pierre qui roule n’amasse pas mousse »??? ou encore « bien fait! » (dit avec ce tout petit mépris tellement perceptible… oui, des phrases pourries uqi nous ont pourrit les oreilles petites, et qui pourrissent aussi celles de nos chérubins, et que l’on prononce en se disant en même temps: » punaise… on dirait ma mère! »… hiiiiiiiiii…. et pour la paperasse, bennn…; courage! ça fait six ans que j’en fait, et ça change presque tous les trois mois de façon de faire….

  24. tompilou

    Quand j’étais petite, c’était toujours mieux chez les autres, et ma mère me rabachait « ne regarde pas la paille dans l’oeil du voisin mais la poutre dans ton oeil! »… horreur!!! d’autant plus que j’ai mis un temps fou à piger cette expression!!! et aujourd’hui encore quand je me balade sur la toile, je trouve que c’est très chouette ailleur, ici notamment, mais fini la paille et la poutre!

  25. lila tagada

    ayant ete fort occupee par un accouchement et un retour à la maison à organiser, je ne reviens me balader chez toi qu’aujourd’hui. j’adore ton sac cartable et les bustiers commandés. bon courage pour la suite.

  26. Toutmine

    Oulala que de jolies choses ! Je crois que je vais bientôt craquer et faire une commande avant les vacances… ^^ Bon courage pour la conception de toutes ces beautés !

  27. Oré

    Courage! Je connais aussi la désillusion face à cette paperasserie! Mais une fois que tu as l’habitude, c’est de bonheur de la création qui reprend le dessus.

    Sinon, la phrase-tue-moral, c’était celle de mes parents quand j’étais petite (très boulotte et affamée 24h/24): « Maman, j’ai faiiim » « Tu as faim?! Mange une main et garde l’autre pour demain! ».

    Jolis les bustiers!

  28. dazin

    moi j’ai déjà mon bustier en liberty d’ « Une souris dans mon dressing » et j’en suis dingue!!!encore merci!!

  29. peggy

    « t’as jamais pensé à t’épiler la moustache ?  » ça je trouve ça un peu relou. Quoi ? Comment ça ce n’est pas un dicton ? On m’aurait menti ??? je dois le prendre pour moi ??? Arghhh. bon je file chez l’estheticienne.

  30. peggy

    oups, et canon of course tes bustiers !!! Je me plante toujours moi, elastique trop serré en haut, donc petit bourellet sous l’aisselle, grande classe. mais les tiens ils tombent impec. Faut que je me rentre un peu de métier je crois 😀

  31. mariga(z)

    Plein de phrases qui fachent… que je n’hésite pas à ressortir à ma blondinette de 10 ans et demi quand je suis en manque d’inspiration !
    Toi, tu ne manques pas d’inspiration… superbes bustiers avec un petit air « couples » (dit en « inglish ») !!

    Quant aux paperasses, ne m’en parle pas, je bosse là dedans… donc j’en ai pfff… trop…

  32. mimi

    Ah les phrases à 2 balles !! je vois que ça circulent par la .. Tiens une que mon homme m’a souvent répété » Ah si j’étais pas la » et moi « béh tu serais ailleurs » bof pas rigolote!!!
    J’adore tous ces bustiers… Ah la paperasse c’est sur, c’est bien le moins intéressant ds une boutique !! mais bon ça fait partie du jeu hihi…
    Bon courage.

  33. Coralie

    Bravo Anaïk pour ton travail et pour ta persévérence. Je suis derrière un appareil photo quand je ne suis pas derrière l’autre appareil… à coudre. Quand on devient travailleur indépendant on n’imagine pas tout : ce que l’on aime fini par nous occuper… 30% du temps. Et oui car il reste les devis/factures/compta/impôts/préparation des reportages (ds mon cas)et toute l’intendance possible et imaginable (inimaginable ????) et les fâcheux pour ne pas dire autre chose qui casse le travail en aval alors que tu y as mis tes tripes… Ahhh (soupir)… Alors n’oublie jamais que tu as tout : les bonnes idées/le bon choix de tissu/la bonne réalisation… Alors fonce !!!! Courage ! Avec tout mon soutien.

  34. Mammy Blue

    Super jolis ces petits hauts… j’aime surtout le Clara!
    La phrase qui tue pour moi est celle-ci, répétée CHAQUE JOUR par mon père au moment d’aller au lit: « Allez, au lit, demain y a de l’école ». JE LA DETESTE et quand je veux embêter mes filles, c’est ce que je leur dit… mon père réussi encore à me mettre en boule en me sortant cela au moment de se coucher!

  35. misspetitspieds

    moi j’en ai une pas mal du tout (dans le genre insupportable) que ma mère me répétait et me répète toujours  » c’est quand on va à la fête que c’est le meilleur » ahhhhhhhhhhhhhhhhh rien que de l’écrire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>