Monthly Archives: mars 2010

Pépites made in Japan

Ce n’est pas un simple livre de patrons jap’, c’est de la bombe. Bien entendu, il faut passer au-dessus de la couverture peu engageante (au secours ce gilet marronnasse) pour découvrir des modèles trendy à la pelle.

Je ne l’ai pas débusqué toute seule mais chez une blogueuse qui en avait livré quelques extraits appétissants, mais shame on me, j’ai oublié le nom du blog en question, mea culpa si jamais tu passes par là…

Il vient de chez Pomadour dont le sérieux n’est plus à prouver, tout juste 2 semaines entre la commande et le coup de sonnette qui va bien.

Voilà en vrac mes coups de coeur, lequel choisir en premier ?

Cette petite robe toute fluide pour laquelle je serais prête à sacrifier un Liberty fraîchement reçu ?

Si j’ai rassuré L’Homme en lui affirmant que la salopette ne passerai pas par moi cet été, il faut bien reconnaître que cette version féminisée à de quoi me faire changer d’avis, je me la collerai bien aux fesses en réduisant l’ampleur au niveau du cuissot.

De la blouse bien loose en veux-tu en voilà

Ou sobre et épurée dans un style différent mais tout aussi plaisant qui me donne sacrément envie d’utiliser cette jolie broderie anglaise offerte par une copine.

Ou encore cette robette en apparence toute simple, à porter sans rien dessous (on oublie dans un futur proche), ou tout de suite en superposition sur un t-shirt mou.

Moi qui suis hermétique à la pose des zips, cette jupe boutonnée cumule les bons points.

Une veste basique twistée par la capuche

Pas mal tout ça, non ?

En attendant de tirer THE modèle à pile ou face, la sewing machine a chauffé pour une petite blouse réalisée à partir d’un autre patron japonais :

Et si tout va bien, je vous accueillerai en fin de semaine dans un nouveau chez moi, mon blog déménage et par la même occasion s’embourgeoise puisque je me suis payée le luxe d’un nom de domaine, dingue !

Finie la pub intempestive imposée par canalblog et autres contraintes récurrentes, je dois juste me familiariser avec WordPress, pas une mince affaire a priori, mon super-coach Julien sans qui je n’aurais jamais assuré ce déménagement m’assure que c’est un jeu d’enfant, je croise les doigts…

Pépites made in Japan

Ce n’est pas un simple livre de patrons jap’, c’est de la bombe. Bien entendu, il faut passer au-dessus de la couverture peu engageante (au secours ce gilet marronnasse) pour découvrir des modèles trendy à la pelle.

Je ne l’ai pas débusqué toute seule mais chez une blogueuse qui en avait livré quelques extraits appétissants, mais shame on me, j’ai oublié le nom du blog en question, mea culpa si jamais tu passes par là…

Il vient de chez Pomadour dont le sérieux n’est plus à prouver, tout juste 2 semaines entre la commande et le coup de sonnette qui va bien.

Voilà en vrac mes coups de coeur, lequel choisir en premier ?

Cette petite robe toute fluide pour laquelle je serais prête à sacrifier un Liberty fraîchement reçu ?

Si j’ai rassuré L’Homme en lui affirmant que la salopette ne passerai pas par moi cet été, il faut bien reconnaître que cette version féminisée à de quoi me faire changer d’avis, je me la collerai bien aux fesses en réduisant l’ampleur au niveau du cuissot.

De la blouse bien loose en veux-tu en voilà

Ou sobre et épurée dans un style différent mais tout aussi plaisant qui me donne sacrément envie d’utiliser cette jolie broderie anglaise offerte par une copine.

Ou encore cette robette en apparence toute simple, à porter sans rien dessous (on oublie dans un futur proche), ou tout de suite en superposition sur un t-shirt mou.

Moi qui suis hermétique à la pose des zips, cette jupe boutonnée cumule les bons points.

Une veste basique twistée par la capuche

Pas mal tout ça, non ?

En attendant de tirer THE modèle à pile ou face, la sewing machine a chauffé pour une petite blouse réalisée à partir d’un autre patron japonais :

Et si tout va bien, je vous accueillerai en fin de semaine dans un nouveau chez moi, mon blog déménage et par la même occasion s’embourgeoise puisque je me suis payée le luxe d’un nom de domaine, dingue !

Finie la pub intempestive imposée par canalblog et autres contraintes récurrentes, je dois juste me familiariser avec WordPress, pas une mince affaire a priori, mon super-coach Julien sans qui je n’aurais jamais assuré ce déménagement m’assure que c’est un jeu d’enfant, je croise les doigts…

Vide-dressing Liberty

Malgré un premier tri, mon placard continue de déborder et le gros sac en plastoc Ikea trône dans la chambre conjugale depuis plusieurs semaines déjà, L’Homme ne dit rien mais n’en pense pas moins, on a déjà vu plus chic comme déco.

Aussi, j’ai décidé de me séparer de quelques pièces en Liberty (le vrai de vrai) toutes réalisées de mes petites mains, vous vous en doutez.

Comme pour le précédent vide-dressing, les prix sont indiqués hors frais de port (3,65 ou 4,90 euros en tarif lettre suivie suivant le poids).

Question taille, toujours du 36, éventuellement petit 38 pour certains modèles. Le boléro quant à lui, peut convenir jusqu’à un petit 40.

Pour réserver une pièce, un commentaire ci-dessous ou un message via l’onglet « contacter l’auteur ». Un clic sur les images pour les agrandir…

1) Top à bretelles Liberty Poppy & Daisy

Taille 36. Petit volant sur le décolleté, large bande sous poitrine et élastiqué au dos à deux endroits.

40 euros + fdp.VENDUE

2) Tunique plastron passepoilé (je ne connais pas le nom du Liberty, acheté chez Reine)

Taille 36-38. Tunique arrivant sous les fesses. Plastron passepoilé devant et dos, fente décalée sur le devant, fermé par nouettes, pli creux devant et dos. Volant 10 cm sur le bas. Petites fronces sur les têtes de manches longueur 3/4 terminées par bracelet.

45 euros + fdp

3) Blouse Liberty wiltshire berry

Taille 36-38. Blouse encolure carrée, fausse patte boutonnée sur le devant bordé d’un petit volant, en rappel sur les bas de manches longueur 3/4. Deux plis creux devant et dos.

40 euros + fdp. VENDUE

4) Blouse Liberty Claire Aude

Taille 36/38. Pli creux devant et dos. 5 plis religieuses dans le bas, effet blousant terminé par une bande sous fronces à nouer. Têtes de manches légèrement froncées, longueur coude.

40 euros + fdp. VENDUE

5) Blouse Liberty Toria

Taille 36/38. Blouse manches raglans, biais coordonné

35 euros + fdp. VENDUE

6) Boléro Liberty meadow

Taille 36-38 (possible jusqu’à un petit 40). Entièrement doublé d’une gabardine de coton bleue.

40 euros + fdp. VENDU

A votre disposition pour toute question…

Donner, c’est donner, reprendre c’est…

Depuis quelques jours, vous êtes nombreuses à me réclamer le tuto de jupe à volants asymétriques. Je l’ai effectivement supprimé.

J’ai bien conscience de faire des déçues et j’en suis désolée mais j’ai mes raisons et pour être tout à fait honnête, je n’ai pas trop envie de me justifier.

Adeptes de jupes à volants, vous pouvez toujours retrouver deux autres tutos, celui de l’été dernier avec 3 volants :

Ou version 2 volants :

Milles excuses pour ce ton un peu direct et moyennement sympathique, le but de ce billet express était de vous apporter une réponse.

Et pour celles qui m’ont demandé quand aura lieu le vide-dressing de blouses en Liberty, rendez-vous demain matin à 8 heures pétantes.

Je vous souhaite une bonne fin de WE et à demain !